23 février 2009

[OS] Tel un souffle de Mana - par Alienor

Donc voici un OS dédicacé tout spécialement pour Akina pour son anniversaire et aussi à tous les fans de Yuan, en espérant que cette petite histoire vous plaise !^^

Bonne lecture !



Yuan se sentait seul. Il avait l’impression d’être abandonné de tout le monde. Certes, il ne le montrait pas, mais depuis plusieurs mois, plus rien ne s’était passé. Heureusement d’ailleurs lui dirait-on, car il y avait eu beaucoup de changements depuis la réunification des deux mondes. Au début, il y avait eu une panique sans nom à cause d’un grand tremblement de terre qui avait bien failli détruire toutes les villes et villages présents dans le monde. La rumeur avait circulé que le mana s’était brutalement mis à recouler à flots et que l’arbre sacré de Kharlan avait été ressuscité. Non, pas ressuscité. Il était né une nouvelle fois. En apprenant cela, certaines personnes n’avaient pas voulu y croire, et d’autres n’avaient pas réagi car jamais encore elles n’avaient entendu parler de cette légende vieille de plusieurs millénaires. Finalement, l’ordre et la paix étaient revenus dans le monde et chacun découvraient ce que sa terre était devenue. Il y avait eu d’énormes changements, et personne encore aujourd’hui n’avait compris ce qui s’était passé. « Peut-être ne comprendront-ils jamais. » sourit Yuan.

La régénération avait opéré, et il n’avait plus de soucis à se faire désormais.

Seulement, il était triste. Peut-être était-ce à cause de la mort de son ami et bras droit Botta ? Où bien l’absence de Kratos ? Sûrement.

Il continuait de diriger ses renégats, mais le peu d’activité du moment les rendait inutiles. Finalement, Yuan se demandait s’il ne devait pas dissoudre cette organisation. Même s’ils lui avaient été fidèles pendant de nombreuses années, étant tous prêts à se sacrifier pour le succès de leur entreprise, c'est-à-dire empêcher la résurrection de Martel par Mithos, ils ne pouvaient plus vivre en captivité. Ils avaient tous besoin de redécouvrir le monde extérieur, et de répandre la nouvelle de la résurrection de la déesse et de l’arbre sacré. Ce serait leur dernière mission.

Quant à lui, il avait peur de dire ça, mais il avait vécu trop longtemps dans ce monde. Il avait vu trop de choses, et maintenant, il le savait, la vie devrait continuer sans lui. Pourtant, il avait tant de choses à faire qu’il avait l’impression de ne pas avoir fini.

Il secoua la tête. Non ! Ce qui était fait est fait, il avait rempli son devoir, il avait laissé une trace de son passage sur cette terre, qu’il avait vu changer en quelques millénaires. Il était le seul des héros de la guerre de Kharlan à être encore vivant sur ce monde, qui, il l’espérait, connaîtrait des siècles de paix, peut-être pour l’éternité. Et pour cause, Mithos était parti en paix, son âme tourmentée avait été libérée, Kratos avait coupé tout lien avec le monde en partant pour toujours avec Derris-Kharlan, laissant à son fils le soin de veiller sur le nouveau monde, et enfin, Martel… Il laissa ce nom si cher à ses oreilles retentir dans ses pensées. Martel… Quel délice de s’entendre prononcer ce nom. Martel était la protectrice de l’arbre de Kharlan, et la déesse qui veillait sur la terre nouvelle. Elle, elle s’était réincarné en la déesse. Mais la véritable Martel, celle qui les avait accompagné durant leur propre périple, avec leurs deux compagnons, la sœur de Mithos, celle qu’il avait aimé plus qu’il ne voulait se le dire, reposait en paix, et faisait partie des âmes en la déesse et l’arbre sacré, c’était ce que Lloyd, le fils de son meilleur ami Kratos, avait rapporté avec Colette Brunel, la douce jeune fille blonde, qui lui avait à un moment rappelé Martel. Mais toutes les deux, mêmes si elles se ressemblaient à bien des égards, ne faisaient pas partie de la même époque. La petite aurait pu naître sans obtenir le titre d’élue, être tenue à l’écart et espérer la réussite d’un élu autre qu’elle, mais l’histoire se serait alors répétée, et cela, il ne l’avait jamais souhaité. « Et dire que si elles étaient nées à la même époque, elles auraient sûrement le même âge. » se dit Yuan.

Enfin, au bout d’un moment, il se leva, émergeant de ses pensées. Sa longue cape se souleva légèrement lorsqu’il la rabattit sur son dos. Maintenant, il surplombait la montagne d’Hima, où il avait une très belle vue de l’arbre géant. « Yggdrassil » pensa t-il. Il sourit. Lloyd avait eu une idée très originale en donnant à cet arbre le nom du héros Mithos. C’était en quelque sorte un hommage qui lui était rendu. Un honneur même.

Même s’il s’était promis de ne plus jamais les utiliser, Yuan déploya ses ailes bleutées et s’envola. « Une dernière fois » se dit-il.

Certes, l’arbre semblait à la fois proche et lointain, mais Yuan pourrait facilement parcourir un court chemin à vol d’oiseau. S’il avait utilisé la voie normale, celle de la terre, cela lui aurait pris une bonne semaine.

Enfin, lorsqu’il fut arrivé, il se déposa et fit disparaître ses ailes. Devant lui, là où s’était tenu autrefois la tour du Salut, se dressait une plante magnifique, source de toute vie sur terre, qui reprenait ses droits sur le monde. Oui, c’était vrai, ce n’était encore qu’une jeune pousse qui renaissait et grandissait lentement mais sûrement, avait dit la déesse par l’intermédiaire de Lloyd, mais il en restait impressionnant.

Lentement, il s’approcha, et lorsqu’il fut suffisamment prêt de l’arbre, il effleura son tronc avec respect, puis embrassa son écorce, manière à lui de le remercier pour tout ce qu’il faisait, mais aussi de faire signe à Martel. A jamais et pour toujours, il restait lié à elle, mais lui plus que Mithos ou Kratos. D’accord, Mithos était le frère de la déesse, il avait une place dans le cœur de celle qui avait été autrefois une superbe jeune fille aimante et sympathique, mais Yuan en occupait aussi une grande partie, et il était persuadé que Martel se souvenait de lui, et peut-être même l’aimait encore, qui sait ?

En silence, il s’agenouilla et fit offrande d’une partie de son mana pour aider la plante à s’épanouir. Les racines à côté de lui tressaillirent légèrement, comme pour lui faire signe de leur reconnaissance. Il resta ainsi prostré. Quelques minutes s’écoulèrent, puis il sortit de sa transe et se décida à partir. Alors qu’il s’éloignait, il se retourna et jeta un dernier regard sur ce spectacle grandiose. Il sourit, puis fit apparaître ses ailes d’ange.

Au moment de partir, un souffle le retint soudainement. Il crut avoir rêvé, mais le souffle passa de nouveau, comme si quelqu’un respirait tout près de lui. Et puis, cette haleine pure, le contact qu’elle avait sur sa peau, il s’en souviendrait toujours, comme il s’en était toujours souvenu. Le contact léger d’une main sur sa joue le fit tressaillir, puis un courant d’air passa à travers lui, et plus rien.

Pendant un moment, il resta immobile, se demandant s’il avait réellement vécu cette scène, puis un sourire s’esquissa sur son visage, et en un souffle, il prononça un nom, un seul :

« Martel… »

Il ferma les yeux et joignit les mains sur son cœur.

 

 

 

FIN


Posté par _martel_ à 13:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


06 juin 2009

Chapitre 05: le mystérieux agresseur - par Aurélyss

Ange ne dormit pas aussi longtemps que la veille. Quand elle se réveilla, la nuit était toujours là mais l'aube n'allait pas tarder à se lever. Edwin ronflait à côté d'elle. Un peu plus loin, Lloyd était près du feu, veillant sur Kratos, toujours inconscient. Nulle trace de Yuan dans les environs. La jeune fille aurait bien aimé dormir un peu car utiliser ses pouvoirs à la suite, sans prendre vraiment de repos, lui avait couté beaucoup. Bien plus qu'elle ne voulait laissé paraître. Elle s'étira, consciente que son temps de sommeil était révolu. Elle
se leva et rejoignit Lloyd près du feu, tentant de se réchauffer.

-Comment va-t-il? demanda Ange.

-Hum? Mieux. Dans quelques heures, il se réveillera..., répondit distraitement le jeune garçon.

Ange décela immédiatement un air de famille avec Kratos.

-Dites-moi Lloyd-san...

-Tu me tutoyer tu sais. On a pratiquement le même âge.

-D'accord...Dis Lloyd...Tu n'aurais pas un lien de famille avec Kratos-sama?

-Tu as remarqué? Tu dois être une des seules à l'avoir tout de suite remarquer. Figure-toi que Kratos est mon père.

-Ton père? Et ta mère?

-Elle est morte.

-Ah...Désolée...

-Ce n'est pas grave. Tu ne pouvais pas le savoir.

-Désolée quand même....

Le feu craqua et une bûche s'effondra. Ange finit par se relever, contourna Kratos qui dormait et se dirigea vers la sortie.

-Ne t'éloigne pas! la prévint Lloyd.

-Ne t'en fais pas! Je ne suis pas loin!

La jeune fille sortit de la grotte dans laquelle les garçons l'avaient emmené. Elle ne se trouvait pas très loin de l'endroit où elle s'était endormie.

-J'ai l'impression qu'il n'y a que des forêts ici..., dit-elle à voix haute.

Effectivement. Elle se trouvait encore devant une forêt. La jeune fille, sans se rendre compte des risques qu'elle encourait, pénétra dans la forêt.  Celle-ci n'était pas tout à fait silencieuse à cause des bruits de la nuit que faisaient les animaux nocturnes. Elle s'arrêta dans une clairière. Là, elle s'allongea, respirant l'air frais.

-Et dire que je suis originaire d'ici...., soupira Ange. Et maman savait très bien qui j'étais...

Angélique se tut pendant quelques secondes.

-Est-ce que je vais pouvoir réussir à sauver le monde? Est-ce que j'en suis vraiment capable?

-Je pense que tu es capable de le faire. C'est juste qu'il faut que tu sois sûre de toi, dit une voix masculine, surprenant Ange qui se releva d'un coup.

-Qui est là?

Aucune réponse. Et la clairière semblait vide.

-Répondez! Qui est là?

Toujours aucune réponse. Ange commençait à s'inquièter. La forêt semblait elle aussi retenir son souffle. La jeune fille se releva et se dirigea vers la grotte. Soudain, les buissons remuèrent. Elle n'eut pas le temps de réagir que quelque chose se jeta sur elle, la clouant au sol. La silhouette qui la surplombait était indéniablement masculine mais à cause de la nuit, Ange ne pouvait pas voir la visage de son agresseur.

-Ainsi, c'est toi la nouvelle Elue, celle qui dispose de grand pouvoir...C'est grâce à toi que le monde sera sauvé..., sussura une voix d'homme.

-Lâ...Lâchez-moi....

-Hum...Sais-tu que tu es à moi? Tu me rejoindras et grâce à toi, les Demi-Elfes régneront enfin sur la terre qui leur revient de droit...

-Depuis quand on a besoin de faire la guerre? Le monde était en paix avant que vous arriviez...Et les Demi-Elfes étaient acceptés..., répliqua Ange en n'essayant de ne pas paniquer.

-C'est notre terre. Pas celle de vulgaires êtres inférieurs. Tu vas m'aider avec tes pouvoirs.

-Il en est hors de question, protesta-t-elle en se débattant. Je sauverai Sylvarant et Tethe'Alla, au prix de ma vie s'il le faut mais je ne vous aiderais pas.

-Soit. Je vais donc te laisser un petit cadeau. Tu regretteras vite de ne pas m'avoir suivi...

Il posa sa main sur le bras gauche de la jeune fille.

-Qu'est-ce que..., commença-t-elle.

Une douleur atroce jaillit de son bras lorsque l'homme invoqua sa magie, la diffusant dans sa main puis dans le bras de sa prisonnière. Ange hurla et se débattit mais la poigne de son agresseur était ferme. Quelques minutes plus tard, il enleva sa main et la douleur disparut.
Il se retira d'Ange et se releva.

-Surtout, n'oublie pas. Tu m'appartiens. Tôt ou tard, tu seras à moi.

Il disparut dans la nuit. Ange se releva lentement et entrepris de regagner la grotte où ses compagnons l'attendaient. Son bras pulsait d'une douleur sourde mais supportable.

-Ah! Tu es de retour! fit Lloyd en la voyant entrer. Je commençais à m'inquièter...Il s'est passé quelque chose? ajouta-t-il en voyant la pâle figure de la jeune fille.

-Non, rien...

-Ah bon...

Lloyd ne chercha pas plus loin et bailla.

-Va te coucher Lloyd,dit Ange. Je vais veiller sur Kratos.

-D'accord. Merci...

Le jeune garçon se leva, vacilla jusqu'à Edwin et se coucha près de lui. Quelques secondes plus tard, il dormait profondément.
Un éclair de douleur traversa Ange. Elle releva la manche de sa chemise de nuit et constata avec effroi ce que lui avit fait l'homme mystérieux. Un tâche noire se trouvait là où il avait posé sa main, et s'étendait petit à petit le long de son avant-bras. Kratos gémit et commença à se réveiller. La jeune fille rabattit sa manche, ne souhaitant parler à personne de ce qu'elle avait avant de se tourner vers l'homme. Qui ne tarda pas à ouvrir les yeux.

-Kratos-sama? Vous allez bien? Comment vous sentez-vous?

-Angélique...Que s'est-il passé? Où sommes nous?

-Nous sommes dans une grotte, loin des Désians. Nous avons percuté quelque chose lorsqu'on était en vol, vous vous en souvenez?
Vous avez perdu conscience et j'ai fait appel à mes pouvoirs pour pouvoir nous éviter une chute mais j'étais trop faible pour pouvoir voler et Lloyd est arrivé et nous a sauvé...

-Lloyd?

-Oui. Vous devriez vous reposer encore un peu...Vous êtes encore pâle...

-Ne t'en fais pas. Je suis un Ange et ça veut tout dire.

Ca ne voulait rien dire pour la jeune fille qui ne répliqua rien.

-Ce ne serait pas plutôt à toi de dormir? demanda Kratos en se tournant vers elle.

-Qui?Moi? Non. Je n'ai plus sommeil. Une fois réveillée, même si je suis extrèmement épuisée, je ne pourrais pas me rendormir alors...Et puis le jour ne va pas tarder à se lever et si nous devons nous remettre en route...

-....Nous avons une longue route à faire demain.

-Je n'ai plus besoin de dormir ne vous en faites pas.

-Comme tu voudras. Mais ne va pas te plaindre si tu es fatiguée...

-Non, non...

L'aube se leva quelques heures plus tard, un spectacle qu'Ange n'avait jamais vu auparavant. Il était aussi beau que le vol au clair de lune. Quelques minutes plus tard, Yuan entra dans la grotte.

-Te voilà enfin réveillé Kratos. Et toi aussi Angélique, dit-il. Tu as bien failli me faire peur, Kratos. Je ne savais pas que tu pouvais encore tomber dans les pommes...

-Quelque chose nous a percuter. Si Angélique et Lloyd n'étaient pas intervenu, on serait morts, écrasés comme des crêpes! se défendit Kratos.

-Oui, bon, est-ce que Lloyd et Edwin sont réveillés? Il faut que je vous parle à tous.

-Des nouvelles inquiètantes?

-Plus ou moins.

-Je vais les réveiller! dit Ange.

Quelques minutes plus tard, tout le monde était réuni autour du feu.

-J'ai deux mauvaises nouvelles à vous annoncer et une bonne nouvelle, commença Yuan. Une des mauvaises nouvelles concernent les Sceaux.
Les Esprits Divins se méfient de tout le monde et même si le Héro est avec nous, il se peut qu'ils ne nous accordent pas leur confiance tout de suite. Ce qui va nous poser un sérieux problème. La deuxième mauvaise nouvelle concerne les Désians. Ils se sont tous lancer à la poursuite d'Ange et la recherche à tout prix. Il nous faudra rester le plus discret possible. La bonne nouvelle, c'est qu'ils ne savent pas qui est vraiment Angélique, la nouvelle Elue. Alors nous avons un avantage. Je conseille donc de partir d'ici le plus vite possible. Des questions?

-Oui, moi, dit Ange en levant la main.

-Vas-y.

-Je vais garder encore combien de temps cette chemise qui n'ait pas vraiment pratique pour s'enfuir?

-Heu...On s'arrêtera plus tard quelque part...

-Bien, conclut Kratos en se levant. En route pour le premier Sceau, celui qui est le plus proche sont les Syphes du vent. Autant ne pas perdre de temps...

-Oui!

Ange, Edwin, Kratos, Lloyd et Yuan se mirent en route pour le premier Sceau et pour délivrer les pouvoirs des Syphes du vent. Ange arrivera-t-elle a les convaincre qu'elle est bien l'Elue? Qui est cet homme mystérieux qui l'a attaqué? Vous découvrirez la suite dans le chapitre suivant.


                        ****************************************************


Aurélyss: J'ai l'impression que ça devient de plus en plus intéressant...Vous ne trouvez pas? Oh j'vous cause!

Tous les personnages de TOS(sauf Kratos, Yuan et Lloyd): C'est pas intéressant parce qu'on y est pas!

Zélos: Tu pourrais au moins me mettre en train de draguer Ange!!><

Sheena: Tu vas pas recommencer!

Zélos: Mais je plaisantais Sheena! Ne te mets pas dans tes états pareils à cause du fait que tu sois jalouse!

Sheena: JE NE SUIS PAS JALOUSE!!

Aurélyss: Et voilà, c'est reparti...

Lloyd: Ils ne peuvent pas se calmer tous les deux?

Colette: Je trouve que ça met de l'ambiance. Vous ne pensez pas?

Aurélyss: Franchement, entre Raine qui intoxique le monde, Génis qui tente de draguer Préséa, Régal qui pense toujours à Alicia et qui est taciturne, Lloyd qui dort, Colette qui se casse -encore- la figure, ??? et Edwin qui se chamaille, les deux toourtereaux qui se battent une nouvelle fois, je pense qu'il n'y a que Kratos, Yuan et moi qui sommes les plus matures et les plus disciplinés...

**Aurélyss jete un coup d'oeil à Yuan. Celui-ci est parti embêter Edwin, ??? et Lloyd.***

Aurélyss: Okay, rectification: Kratos et moi sommes les plus disciplinés. Même si Kratos ne parle pas beaucoup.

Kratos: Je parle quand même!

Aurélyss: Mouais. Mais tu es comme ça. Sur ce, rendez-vous dans le chapitre 6!!

<< précédent                                                               suivant>>

Posté par _martel_ à 19:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Chapitre 02: Le récit de Yuan - par Ange de Cristal

 ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

¤*¤ Ou comment ne pas trouver de réponses et se poser encore plus de questions ! ¤*¤

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

**************************

L'amer goût de la défaite nourrit la force du courage, encore faut-il le comprendre...

**************************

...Le lendemain, tout le monde allait déjà mieux, ou presque. Génis n'arrêtait pas de s'énerver. Pourquoi Mithos avait réussi à lui renvoyer son attaque Indignation Jugement dans la figure ? En le mettant au tapi au passage... En plus, ça faisait mal ! Ce coup lui avait valu un bras dans le plâtre et deux côtes cassées. Et cela lui faisait encore plus mal quand il commençait à ne plus tenir en place, ce qui donnait un très bon argument à Raine pour lui dire de rester tranquille !

Zélos n'était plus aussi bon vivant que d'habitude, il restait dans son coin à réfléchir sur on ne savait quoi, l'air vaguement songeur, et ne réagissait que lorsqu'on venait lui parler. Lloyd espérait juste qu'il ne se demandait pas si au final, il n'aurait pas mieux fait de rester du côté de Mithos... Du coup, c'était beaucoup moins animé sans ses disputes avec Sheena, qui elle aussi, était bien calme.

...Mais le pire dans tout ça, c'était certainement Colette. Le fait d'avoir échoué dans une passe si importante la rendait totalement déprimée. Elle trouvait toujours une excuse pour s'isoler, n'arrivait même plus à se forcer pour sourire (et seule Martel sait à quel point elle est expérimentée pour ça !), s'excusait tout le temps pour rien, enfin, pire que d'habitude, et disait des fois qu'il aurait peut-être valu mieux qu'elle meure, plutôt que de mettre à ce point le monde en danger.

Lloyd s'énervait contre elle à chaque fois qu'elle disait cela, mais elle semblait ne plus trop réagir... Et lui, il désespérait, il ne savait plus quoi faire. En fait, il ne pouvait rien faire, du moins, pas tout de suite vu l'état dans lequel ils se trouvaient, lui et ses amis. Il avait beau lui promettre qu'ils remettraient ce combat dès qu'ils auraient tous bien récupéré, mais la jeune Elue ne semblait pas convaincue, et ne cessait de se morfondre. Et au final, Lloyd se demandait si lui-même n'avait pas perdu confiance en lui. Yggdrasill les avait déjà vaincu, mais pas avec une telle puissance et une telle violence !

..Il fut tiré de ses pensées par une personne qui venait d'entrer dans leur abri de fortune. Ils logeaient toujours dans cette espèce de tente en pleine nature. Mais vu qu'ils allaient tous mieux, ils prévoyaient de prendre rapidement le départ vers la ville la plus proche, encore fallait-il savoir laquelle était-ce !

"J'ai rapporté de quoi manger et de quoi vous soigner ! Avec cela, vous devriez pouvoir reprendre votre route !"

Yuan leur présenta alors divers fruits cueillis par-ci par-là, ainsi qu'un bon nombre de gelées et de fioles. Il ne restait plus qu'à préparer tout ça...

"Je vais m'en occuper si vous voulez !"

Tous, sans exception, même Colette, eurent un sursaut pas très discret suite à l'annonce du professeur Sage, qui, comme chacun le sait, est trèèèès douée en cuisine (Ironie !). Heureusement, il y avait un sauveur parmi eux, et celui-ci s'empressa d'intervenir.

"Il vaudrait mieux que je le fasse professeur..."

Dès lors, et sans donner l'occasion à la Demi-Elfe de répondre, Régal s'empressa de prendre les mets que tenait Yuan et alla dans un coin plus tranquille pour faire la cuisine. Du coup, Raine fut chargée de remettre les médicaments à ceux qui en avaient le plus besoin, elle la première, car ses sorts de soins étaient nettement moins efficaces !

...Le repas fut prêt rapidement, et on reconnaissait bien là le talent du directeur de la société de Lezareno ! Le plat était appétissant et haut en couleurs et odeurs ! Génis se calma d'un coup et Colette eu même un sourire franc et le regard pétillant. C'était déjà un bon point.

Préséa en avait profité pour sculpter une petite table improvisée dans le tronc d'un arbre mort, et elle la plaça au centre de la pièce. Malgré sa petite taille et son jeune âge, d'apparence uniquement, la jeune fille avait une force incroyable grâce à son prototype de Cristal du Cruxis. D'ailleurs, elle avait longuement exercé le métier de bûcheron avant ça, alors le bois n'avait plus aucun secret pour elle !

Tous se réunirent autour de cette table, avec une joie non dissimulée d'avoir enfin un bon repas ! Ceci-dit, une fois l'excitation passée, le reste du déjeuner se fit dans un silence pesant. Personne n'osait trop prendre la parole. En réalité, tous étaient déstabilisés face aux derniers évènements, et aucun ne savait vraiment comment réagir face aux autres.

...Ce qu'il c'était passé n'était pas de leur faute, mais chacun sentait en lui une part de responsabilité. Lloyd rageait de ne pas avoir pu tenir assez longtemps. Pour Colette, elle avait juste échoué dans la tâche qu'on lui avait confiée et pour laquelle on lui avait fait confiance. Raine souhaitait que ses pouvoirs de soins soient plus puissants, afin de les aider à tous tenir face au retournement de situation. Sheena, elle, s'en voulait d'avoir échoué en voulant invoquer Maxwell, elle était sûre que la puissance de l'esprit aurait pu changer quelque chose. Quand à Régal, il regrettait presque de toujours être là. Il aurait préféré rejoindre Alicia plutôt que de ressentir une telle honte.

Puis, sans prévenir, Kratos brisa le silence.

 

**************************

"Comme si on pouvait lutter contre ça..."

**************************

...Tous levèrent la tête vers l'ex-Séraphin, un air interrogateur.

"Nous ne pouvons plus éviter ce sujet plus longtemps, ou nous risquons de nous diviser d'avantage ! Nous nous sommes fait vaincre, et alors ? Contre cette puissance phénoménale, nous ne pouvions rien faire, à quoi bon nous en vouloir ?

- Nous avons échoué... Répondit Colette d'une voix faible et tremblante. Des gens comptaient sur nous, nous les avons sûrement déçus...

- Et bien que ceux qui sont déçus prennent notre place ! Et ils verront... Trancha le mercenaire. Nous ne savons pas d'où venait cette force, mais est-ce une raison pour baisser les bras ? Et dois-je vous le rappeler ? Nous avons été aidé..."

Kratos tourna alors la tête vers Yuan. Ce dernier comprit immédiatement qu'il se devait de donner certains détails. Il ferma les yeux un moment afin d'être sûr de se souvenir de tout, soupira un bon coup et se lança.

..."Comme vous le savez, je vous ai suivit dès que j'ai su que vous alliez là-bas. Je n'ai jamais eu à intervenir, car vous maîtrisiez très bien la situation, aussi bien dans le château que face à Mithos.

Seulement, j'ai ressentis tout d'un coup une puissante montée de mana. Elle ne semblait pas venir de l'un de vous, alors j'ai observé Mithos. Lui aussi était normal, jusqu'à ce que l'attaque qu'il lança fasse bien plus de dégâts que ce qu'elle était censée faire. Plusieurs d'entre vous ont été soufflés sous le choc. C'est là que j'ai vu Génis riposter, mais son attaque lui a été retournée contre lui. Chose que Mithos n'a jamais sut faire, tout comme nous. Trouvant cela bien étrange et la situation se dégradant rapidement, j'ai voulus vous porter secours, mais quelque chose m'en a empêché. J'étais comme paralysé. Suite à cela, seul Lloyd était encore debout, mais déjà, Mithos l'achevait d'une dernière attaque. C'est au même moment que ma liberté m'a été rendue. Inquiet, je me suis précipité vers Lloyd, et au même moment, j'ai entendu ce hurlement, et je sais que vous aussi. Le reste fut très rapide. Une ombre noire a foncé sur Mithos, entravant ses pouvoirs, et le faisant hurler de rage et de surprise. Saisissant l'occasion, j'ai voulus lui donner un coup fatal, mais une voix venant de je ne sais où m'a dit d'utiliser mes pouvoirs pour vous téléporter. J'ai alors regardé la bête qui entravait toujours Mithos, elle ressemblait à un loup, mais la voix ne venait pas d'elle. Comme j'hésitais de trop, j'ai alors sentis que mes pouvoirs agissaient tous seuls, mais aussi qu'une autre force les accompagnait. La voix m'a à nouveau dit de partir, et je n'ai pas eu d'autres choix que d'obéir. Je me suis donc retrouvé là, et je vous ai rapidement fait des soins et cet abri improvisé. La suite, vous la connaissez..."

...Personne n'ajouta ne serait-ce qu'un mot. Tous étaient perdus au plus profond de leurs pensées. Cette voix, personne ne se souvenait de l'avoir entendu, à part peut-être... Il hocha la tête. Il devait avoir rêvé, après tout, il était sérieusement blessé. Mais maintenant que Yuan en reparlait, cela le troublait d'avantage... Kratos reprit la parole :

"Nous ne savons pas qui était cette bête ou cette personne, mais leur présence veut bien dire que nous ne sommes pas seuls, et je suis certain qu'ils savent d'où venait la soudaine puissance de Mithos.

- Mais comment trouverons-nous cette personne ou ce loup ? L'interrogea Lloyd.

- J'ai de bonnes raisons de croire que se sont eux qui nous trouverons... A condition que nous ne trainions pas trop longtemps ici !

- Tu dois avoir raison Kratos... Il serait grand temps que l'on se reprenne en main et que nous partions à la recherche d'informations ! Approuva Raine. Dans quel coin sommes-nous au fait ?

- Nous nous trouvons dans la région de Sybak. La ville n'est pas très loin. Précisa Yuan.

- Dans ce cas, pourquoi ne pas plutôt traverser Gaoracchia et nous rendre à Mizuho ? Nos espions sauront peut-être quelque chose ? Suggéra Sheena. De plus, les monstres de cette forêt sont assez faibles, on devrait pouvoir s'en sortir sans trop de soucis, et je connais de bons raccourcis !"

Les autres acquiescèrent. Ce n'était pas une mauvaise idée, et le village ninja était calme et éloigné, ils ne devraient donc pas rencontrer trop de soucis là-bas !

...Après le repas, chacun semblait avoir retrouvé un meilleur moral. Colette avait de nouveau un léger sourire comme la plupart d'entre eux, Génis continuait de dire des menaces contre Mithos, mais d'un ton plus enjoué, Lloyd se sentait bien plus confiant, Sheena se répétait sans cesse le chemin à prendre à voix haute. Bref, ils avaient tous reprit du poil de la bête pour ce nouveau départ. Même si devoir traverser la sombre forêt de Gaoracchia n'était pas une partie de plaisir !

Une fois leur abri replié, les armes en main et la motivation présente, il prirent la direction de la forêt.

**************************
Et voilà pour ce second chapitre ! Un peu plus long déjà, et j'espère que vous n'êtes pas déçus pour le moment ! ^^ Je suis toujours ouverte à vos critiques ! ;)

**************************

Aller, un petit dessin de Yuan pour illustrer, même si ça n'a pas grand chose à voir avec le chapitre, je ne savais pas quoi mettre d'autre ! ^^" Notez qu'il est assez vieux ce dessin ! XD

2475982431_4

<< précédent                                                               suivant>>

Posté par _martel_ à 15:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 octobre 2009

Yuan - par Marina Ka-fai

yuan_001

Posté par _martel_ à 18:54 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 novembre 2009

Nostalgie... -par Salami

Nostalgie

Posté par _martel_ à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 décembre 2009

Chapitre 09: Dettes - par Aurélyss

-Ne fais pas cette tête-là Aurélyss, dit Yuan ironiquement. Si tu n'avais pas réagis aussi excessivement, il ne te serais rien arriver et tu n'aurais pas eu besoin de mes services....
Aurélyss émit un grognement pour toute réponse. Yuan détailla la jeune fille alors qu'elle lui tournait la tête. Sa peau, certes encore un peu pâle à cause de son intervention de dernière minute, était blanche et ses yeux saphirs se détachaient très nettement. Son exphère, de la même couleur que ses yeux, brillait doucement. Du point de Yuan, elle était vraiment très belle.
-Je ne vois pas pourquoi tu grognes ma très chère Aurélyss, continua-t-il toujours aussi railleur. Tu ferais mieux de me remercier...
-Ce n'est pas la peine de remuer le couteau dans la plaie Yuan, grogna Aurélyss de très méchante humeur. Je sais très bien que je te dois la vie. Alors, vas-y, dis-moi ce que tu veux pour que je puisse te rembourser puisque je sens que tu n'attends que je te le demande....
Yuan sourit.
-Pour une jeune fille impertinente, rebelle et incapable d'obéir, je trouve quand même que tu as un sens de l'honneur très strict....
-Tssss......Ca va, pas la peine d'en rajouter. Alors, vas-y, crache le morceau!
-J'aimerais que, pour te "racheter" on va dire".....
-Belle expression...., coupa Aurélyss avec un sourire mi-figue mi-raisin.
-....Que tu travailles pour nous jusqu'à ce que je considère que ta dette soit complète, continua Yuan sans se préoccuper de l'intervention.
Silence.
-Que je quoi?? s'exclama Aurélyss avec deux minutes de retard.
-Que tu travailles pour moi jusqu'à ce que ta dette soit remboursée, répéta impatiemment le demi elfe.
-Tu te fous de ma tête?
-Absolument pas.
-....
-Mais si tu ne veux pas, tu peux toujours me payer par nature....,sussura-t-il.
Aurélyss n'eut même pas le temps de réagir qu'il était sur elle.
-Alors....Que décides-tu?
-Tu.....Ne me fais pas rire! s'exclama la jeune fille en se dégageant.
Elle se leva et posa la main sur la poignée de la porte.
-Je t'aiderais. Mais là, je vais me coucher! Bonne nuit!
Et elle ferma la porte. Yuan sourit. La suite promettait d'être interessante....Dans le couloir, Aurélyss jura. Quel... Quel.....Yuan était....horripilant. C'était le mot. Elle rentra dans sa chambre attitrée, passa une chemise de nuit et un pantalon et se jeta sur son lit. Elle était épuisée....et en même temps énervée. Par Yuan mais aussi par elle-même. Pourquoi avait-elle réagi comme ça? C'était inconscient! Et elle avait faillit perdre la vie en plus... Et elle devait une dette à Yuan.... Elle ferma les yeux et se rémémora ce qui s'était passé.


*Flach Back*

Aurélyss s'effondra mais elle sentit des bras la rattraper et la secouer un bon coup. Yuan.
-[i)Bon sang Aurélyss! cria-t-il.[i) C'est pas le moment de faire ce genre de réaction!
La jeune fille se sentit soulevée. Si elle entendait tout ce qui se passait autour d'elle, elle ne put en revanche pas ouvrir les yeux. Sur sa gorge, son exphère la faisait atrocement souffrir. On l'allongea sur un lit sans doute et on lui donna des gifles.
-Aurélyss! Je sais parfaitement que tu m'entends!! Il faut que tu acceptes la présence de l'exphère sinon tu vas mourir!
"Facile à dire pour toi...." pensa la jeune fille.
Elle avait de plus en plus mal....Et c'était très désagréable. Plus ça allait, plus elle sentait son exphère la dévorer. Comment pouvait-elle faire pour l'accepter? C'était impossible.....Si elle l'acceptait, elle ne vieillirait plus...Et que savait-elle encore? Ah, si elle l'enlevait, elle se transformerait en monstre et elle était un cas particulier.
"Je n'ai jamais demandé ça!!! Laissez-moi!!" hurla une partie de son âme, celle qui refusait catégoriquement la présence de l'exphère depuis les "révélations".
"Quelle plaie ces exphères...." pensa Aurélyss en se sentant doucement sombrer dans les ténèbres.
-NON AURELYSS! rugit la voix déjà lointaine de Yuan. Tu ne dois pas....
La suite se perdit dans une sorte de brouillard, comme si la station radio se brouillait car vous ne captiez plus rien. Une voix retentit dans l'esprit d'Aurélyss.
-Aurélyss....Tiens bon....., murmura une voix qu'elle identifia comme étant celle de Lloyd.
Lloyd? Qui c'était déjà? Mais une autre voix s'imposa alors.
-Aurélyss....Accepte la présence de l'exphère....Même si tu n'as pas envie, fais-le. Au moins pour aider Lloyd...
Kratos. Cette voix, elle savait à qui elle appartenait.
Aurélyss se retrouva, dans son corps astral, devant une une boule de lumière bleue. Derrière le jeune fille, il y avait une porte où se déversait une lumière dorée, rivalisant avec les ténèbres ambiantes. Elle leva un sourcil interrogateur.
-Oui....? Et maintenant? Je fais quoi? dit-elle tout haut.
-C'est simple, il faut que tu choissises, murmura une petite voix.
-Que je choissise? Je dois choisir quoi?
-Si tu veux continuer à vivre c'est-à-dire en gardant ton exphère ou mourir. Dans cette condtion là, tu auras juste à emprunter la porte qui est derrière toi. Mais ce ne sera pas sans douleur....
-T'es vachement rassurant toi.....
-N'est-il pas?
-Donc......Si je veux vivre, il faut que j'accepte l'exphère.....Sinon, je meure c'est ça? résuma Aurélyss
-C'est ça.
-Je n'ai jamais demandé tout ça. Je n'ai jamais voulu quitter mon monde pour celui-là. J'étais heureuse sur Terre. J'avais mon avenir tout tracé, des amis, ma famille.....Pourquoi a-t-il fallu que je parte.....?
-Tu décides donc de mourir...?
-Une partie de moi me dit oui.....Mais je ne peux pas abandonner Lloyd et les autres. Pour eux, je vais vivre et sacrifier ma vieillesse.....Je vais les aider dans leur quête et sauver Colette ainsi que Sylvarant et Tethe'Alla, déclara la jeune fille. J'accepte la présence de l'exphère!
-Alors vas-y. Fais-le.
Aurélyss s'approcha avec lenteur de la boule bleue et la pris dans ses mains. Elle respira un grand coup et mit la boule lumineuse sur son coeur. Une intense douleur l'envahit et elle sombra de nouveau dans les ténèbres. Elle entendit alors de nouveaux bruits.
-Elle a accepté la présence de l'exphère!
-Vite! Il faut lui donner un peu de mana....
-Non, seigneur Yuan! Ne lui donner pas le vôtre!
-Tant pis, c'est la seule façon de la sauver.
-Il pourrait y avoir des réactions...
-J'ai dit que ça irait....
La suite se perdit dans un rugissement qui fit gémir Aurélyss. Quelqu'un lui donnait du mana calmant la douleur qu'elle ressentait et apaisant la soif -si elle pouvait dire ça comme ça- de son exphère. Mais soif de quoi? La jeune fille laissa tomber et sentit une aura douce l'envahir. Elle soupira. Peu après, elle ouvrit les yeux.
-Tu es réveillée? demanda Yuan penché vers elle.
Aurélyss mit un temps avant de s'apercevoir que leurs visages se touchaient presque. Elle releva brusquement la tête et elle se cogna contre celle de Yuan.
-AÏÏÏÏÏE.......firent-ils tous les deux.
-Mais ça va pas la tête? fit Yuan.
-Héé....C'est de ta faute! Tu m'as surprise à être si proche de moi! protesta Aurélyss.
-Bon, ça va aller. Mais Aurélyss, j'aurais à te parler...


*Fin du Flash Back*

Aurélyss se réveilla en sursaut. Elle mit quelques minutes à retrouver ses repères avant de se relever. Autour d'elle, les draps étaient défaits, signe de l'agitation de son sommeil. Elle passa sa main moite sur son front en sueur. Dehors, les rayons de la lune était toujours aussi lumineux, signe qu'il était encore très tôt.... Aurélyss soupira un coup.
-Tu sais que rentrer dans la chambre d'une jeune fille et de la regarder dormir était malpoli? fit-elle subitement en s'adressant à la chambre.
-Je ne sais pas comment tu as fait pour deviner que j'étais ici..., répondit un coin d'ombre.
-Et moi je ne sais pas comment tu as fait pour rentrer dans ma chambre Yuan....
Le demi-elfe sortit des ombres, toujours avec son sourire railleur.
-Je te rapelle que tu es dans ma base et que j'ai toutes les clés et autres codes de chacune des pièces, souligna-t-il.
-Ah oui....J'avais oublié.....Bon, alors aurais-tu l'obligeance de me laisser dormir? Le soleil ne s'est pas encore levé et j'aimerai bien dormir encore un peu....
Yuan ne bougea pas.
-Yuan? Il y a quelque chose qui ne va pas? demanda Aurélyss en voyant qu'il ne réagissait pas. Yuan?
-Savais-tu que les Anges ne dormaient pas? dit-il soudain.
-Heu...Non....
-Les Anges ne vieillisent plus, ni ne dorment. Ils ne ressentent plus la chaleur d'une peau humaine, n'ont plus aucuns sentiments. Ils ne boivent plus, ne mangent plus....
-Heu....Tu me fais peur là Yuan.....Qu'est-ce....Qu'est-ce que tu fais?!
Yuan s'était approché et était monté sur le lit d'Aurélyss qui rabattit ses draps sur elle. Leurs visages étaient proches et la jeune fille était pétrifiée.
-Pourquoi? Pourquoi es-tu si différente de moi, de nous les Anges? chuchota-t-il. Tu peux manger, dormir, tu as encore tes sentiments...
-Ne me dis pas....que tu es un Ange ....
-Bien sûr que si. Je fais parti des Héros de Kharlan ne l'oublie pas.
-Ah oui...C'est vrai. J'avais oublié ce petit détail....Est-ce que tu pourrais au moins me laisser dormir? Je ne travaille que demain et d'aussi loin que je remarque, le soleil n'est pas encore levé....
-D'accord mais avant tout, j'aimerais te faire une dernière chose....
-Ah? Laquelle? demanda Aurélyss en levant un sourcil interrogateur.
-Celle-ci....
Yuan se pencha vers elle et l'embrassa, posant ses lèvres sur celles de la jeune fille surprise. Celle-ci ne réagit pas et se laissa donc faire. Quelques secondes plus tard, le demi-elfe rompait le baiser. Il recula.
-Je préfère marquer ceux qui m'appartiennent. Bonne nuit, fit Yuan en s'en allant.
Il ferma la porte derrière lui. Aurélyss regarda la porte abasourdi, ayant du mal à retrouver ses esprits. Elle se laissa tomber en arrière.
-Le....Le....LE SALE IMBECILE!!!! cria-t-elle subitement, prise d'une rage folle. Je vais lui faire avaler ses quatres mille ans moi demain tu vas voir!
Tout en ronchonnant, elle se recoucha.
-Mon premier baiser en plus...., bougonna-t-elle. Il n'a pas idée de ce que ça représente pour une fille....
Elle s'interrompit et toucha du bout des doigts ses lèvres, pensive. Quand elle se rendit compte de ce qu'elle faisait, elle se retourna dans son lit et ferma les yeux. Le sommeil fut très long à venir....

<< précédent                                                               suivant>>

Posté par _martel_ à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 janvier 2010

[OS] Juste une petite histoire de cheveux - par Marina Ka-Fai

Hello les gens, me revoilà !

Eh non je ne suis pas morte !

Je vous propose une petite fic tapée sur Word et basé sur TOS et son aspect ludique jamais vu : les cheveux XD

 

Couples : Colloyd –Yuartel- PronymaxYggdrasill - Géséa et relations parentales/amicales

 

Merci à tous ceux qui me lisent et reviews, c’est adorable !

I do not own Tales of Symphonia , neither I do not own their characters.

Enjoy!

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 Juste une petite histoire de cheveux

 

Yuan Ka-Fai avait toujours été fier de lui-même. Sans orgueil mal placé. Il est vrai que Yuan avait quasiment toujours réussi ce qu’il entreprenait. Et toujours sans orgueil mal placé, sans devenir un Narcisse en puissance, il était assez fier de son physique, surtout de ses cheveux. Longs, lisses et bleus azurés que Martel aimait tant caresser. C’est pourquoi Yuan prenait le plus grand soin pour sa chevelure, ainsi Martel restait présente encore une fois dans son cœur déjà plein de ses souvenirs. Une fois au Ciel après sa mort, elle aurait de nouveau le plaisir de les caresser comme elle les avait connus.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Si Zélos Wilder gardait ses cheveux longs, ce n’était ni par coquetterie ni parce que cela augmentait son charme. Zélos Wilder était un peu fainéant pour cette partie de son corps. Il les lavait et les entretenait bien entendu mais il les laissait toujours pendre dans son dos. Il ignorait tout de l’art de la queue de cheval ou de la natte. Aussi quand Lloyd lui proposait de les coiffer il disait toujours oui. Le fait d’ignorer tout de l’art de la coiffure avait un avantage, au moins Zélos et Lloyd passaient un moment agréable et drôle ensemble.

C’est pourquoi à ce jour Zélos Wilder n’a toujours pas appris à se nouer les cheveux.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Quand Lloyd était enfant, Kratos lui brossait souvent les cheveux. Une activité réservée aux femmes, direz-vous ? Selon Kratos non. Il aimait brosser les cheveux de son petit car à chaque fois petit Lloyd jouait sagement sur ses genoux, lui racontant ce à quoi il jouait avec Maman ou Noïshe. Séparé de son fils pendant quatorze ans, la femme de sa vie morte, ce rituel manquait horriblement au Séraphin, priant lorsqu’il se couchait de ne pas voir le soleil se lever le lendemain.

Peu après leurs retrouvailles, Lloyd avait confié qu’il avait quelques souvenirs de son enfance mais il semblait qu’il avait oublié ce moment. Un matin, il rejoignit son père, ses cheveux étant lâchés. Là oui, la ressemblance avec Kratos était encore plus troublante. Il avait à la main deux élastiques et une brosse. Lloyd demanda donc à son père s’il pouvait l’aider à se coiffer.

-Comme quand j’étais petit ! Ajouta t-il

Pour la première fois depuis qu’il coiffait son fils, Kratos le faisait non pas en souriant comme il en avait l’habitude, mais en pleurant d’émotion. Comment avait t-il put souhaiter ne plus voir le soleil se lever ?!

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Aussi loin qu’il se souvenait, Mithos Yggdrasill avait toujours connu Pronyma avec ses beaux cheveux vert forêt attachés.

-C’est plus pratique pour travailler. Lui avait-elle dit.

Faux prétexte pensait Mithos

Et pourtant, il rêvait de voir sa Pronyma d’amour avec ses cheveux lâchés. Aussi, il s’arrangea et fit en sorte qu’elle ne retrouve pas ses élastiques. Ce fut donc une Pronyma aux cheveux longs lui tombant au bas des reins qu’il vit le lendemain de son forfait. Elle était encore plus belle ainsi si c’était possible, plus sexy…

Et Mithos ne put s’empêcher de l’embrasser.

- Tu vois Mithos, c’est pour cette raison que j’attache mes cheveux. Si je ne le fais pas, tu me sautes dessus.

Et apparemment, ça ne la gênait pas tant que ça Pronyma !

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Depuis qu’elle était toute petite, Colette Brunel laissait pousser ses cheveux blonds. Pas pour elle non. Elle pouvait les avoir longs ou courts, peu lui importait jusqu’à ce qu’un petit Lloyd énamouré et âgé de dix ans lui dise un jour :

- Tes cheveux sont si beaux ! Ils ont la couleur du soleil, alors même s’il pleut, il me suffit de les voir pour que ma journée s’illumine !

Depuis ce jour, elle les laissait pousser, devenir plus longs afin que « le soleil » soit toujours plus grand, afin que les journées de Lloyd soient toujours lumineuses tout au long de sa vie.

Le concerné lui en était gré. A ce jour, le nombre de bijoux et de barrettes fabriquées par Lloyd pour Colette s’élève à trois cents douze, sans compter les autres cadeaux qu’il lui a offert, dont un petit être portant leur sang et qui allait naître de leur amour bientôt.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Un jour, Préséa se cassa le bras en tombant d’un ptéroplan. Et évidemment elle se cassa le bras avec lequel elle écrivait. Comment allait-elle faire pour faire ses couettes, celles qu’Alicia lui avait apprit à faire et qu’elle faisait tous les jours ad aeternam ?

La question lui trotta longtemps dans la tête, elle ne voulait déranger personne avec des choses aussi futiles.

Le lendemain de son accident, Génis vint la voir avec une brosse et des élastiques.

- Je me disais juste que tu aurais besoin d’aide pour faire tes couettes… lui dit-il rougissant

Elle accepta. Pendant deux mois « son petit chevalier servant » comme l’appelait Régal, l’aidait à se coiffer et autres choses en tout genre.

Depuis, quand Préséa se coiffait avec ses couettes, ce n’était plus seulement parce qu’Alicia le lui avait apprit, c’était aussi parce que Génis l’aimait et réciproquement.

 The End ?

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Voilà mes petites rubriques cheveux de TOS ^^

Si vous avez des idées sur ce sujet, faîtes m’en part ^^

Reviews ?

 

                                                               suivant>>

Posté par _martel_ à 12:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

[OS] Interview d'un auteur ToS - par Marina Ka-Fai

Hello les gens !

C’est moi, Lloyd Aurion ! Aujourd’hui (24 décembre) c’est l’anniv’ de notre auteur Marina et on a décidé de lui faire une surprise made in TOS : une interview où je serai le présentateur et mes invités seront Marina, Yuan, Papa et Mithos ! Zélos a préparé les questions !

Here we go !

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

Interview d’une auteur TOS

 

 

Hello everybody ! Je suis Lloyd Aurion et c’est moi qui présenterai cette interview !

Merci à Zélos pour les questions et à tout le monde qui nous lit !

Mes invités aujourd’hui sont :

 

-Marina Kaede Elric-Yuy (c’est son pseudo sur fanfiction.net) qui fête ses 17 ans aujourd’hui !

- Yuan Ka-Fai, Séraphin du Cruxis et Leader des Renégats

-Kratos Aurion, Séraphin du Cruxis et Papa de votre humble présentateur

-Mithos Yggdrasill, Chef suprême du Cruxis

 

C’est parti !

 

 

Quel âge avec vous ?

 

Marina : 17 ans

Yuan : 4030 ans

Kratos: 4028 ans et demi * c’est important le demi XD *

Mithos : 4015 ans

 

 

Votre taille ?

 

Marina : 1 mètre 68 !

Yuan : 1m 86

Kratos : Idem

Mithos : Sous ma force d’adulte, pareil que Yuan et Kratos sinon je fais la même taille que Miss je déguise le chef du Cruxis en fille pour ses contes parodiques !

Yuan : Mithos ?

Mithos : Oui ?

Yuan : Ta bouche. Et je reste poli car il y a une jeune fille ici.

 

 

Des mauvaises habitudes ?

 

Marina : Je déguise souvent Mithos en fille pour mes parodies, pardon mon Mithos TT

Mithos : Je te pardonne. Bon bah moi, j’ai tendance à devenir mégalo.

Kratos : J’ai du mal à montrer à mon fils que je l’aime TT

Lloyd : C’est pas grave Papa, je t’aime ^^

 

*Gros câlin entre le père et le fils *

 

Yuan : J’ai tendance à vite m’emporter

 

 

Etes-vous vierge ?

 

Marina : Abstinence avant le mariage XD

Kratos : Bah non vu que j’ai un fils * quelle question non mais j’vous jure ! *

Mithos: O.o bah à vrai dire….non je peux pas répondre, c’est trop gênant.

Yuan: euhhh... Allez respire un bon coup Yuan…..Non je ne le suis plus depuis longtemps * J’y crois pas je l’ai dit !*

 

 

En couple ou Célibataire ?

 

Marina : Edward Elric !

Kratos: Je suis veuf TT

Mithos : *rougit* P... P..

Yuan : J’ai même pas eu le temps d’épouser Martel, un con l’a assassiné peu après que je lui ai demandé sa main TT

 

Avez-vous des enfants ?

 

Marina : Bah non.

Kratos : Lloyd

Mithos: Ma fiancée est enceinte alors je vais devenir papa l’année prochaine.

 

Tous : T’AS UNE FIANCEE ?

 

Mithos : Bah ouais….

Kratos : Félicitations pour ton bébé Mithos !

Yuan : Ouais enfin casé, il était temps vieux ^^

Marina : C’est too cute ^^

 

Lloyd : Yuan, t’as pas répondu encore…

Yuan : Disons que ma réponse va coïncider avec une prochaine question, donc je me réserve.

 

Nourriture favorite ?

 

Marina : J’aime tout !

Kratos : Ah vrai dire, j’en ai pas de préférée.

Mithos: j'aime tout !

Yuan : Le thé chaud ça compte ?

 

 

Parfum de glace favorit ?

 

Marina : Citron !

Yuan : Pareil.

Mithos : Chocolat ^^

Kratos : Chais pas moi…vanille ?

 

Avez-vous déjà tué quelqu'un ?

 

Marina : Naaaan !

Kratos TT je ne préfère même pas répondre

Mithos : Oui * son regard s’assombrit*

Yuan : Malheureusement oui.

 

 

Haïssez-vous quelqu'un ?

 

Marina : Un enfoiré qui fait chier son monde au dojo où je pratique (j’lui ai même foutu un coup de pied dans le C** !)

Kratos : Kvar

Mithos : A vrai dire…non plus maintenant.

Yuan : Le con qui a tué Martel ! Même s’il est mort.

 

 

Des secrets ?

 

Marina : Non j’ai rien à cacher

Kratos : J’ai un jour essayé de me tuer avec une overdose de lysopaïne.

Mithos : La mère de mon bébé…C’est Pronyma !

Marina : J’en étais sûre ^^

Yuan : Marina est ma fille…

 

Tous : WHAT ?!

 

Marina : Ce n’est pas possible, je n’ai pas 4000 ans !

Yuan : Quand Martel a été assassinée, elle était enceinte. Son âme s’est réfugiée dans ma graine suprême comme vous le savez tous. Par conséquent, l’âme de notre bébé aussi.

Origin a décidé il y a 17 ans maintenant de donner une chance à cet enfant et a transféré son âme dans l’enfant qu’attendait la mère de Marina. Alors même si on n’a pas le même sang, elle est ma fille. Même si elle est la fille d’Oscar de Jarjayes.

 

Marina : Papa !

 

* Marina enlace Yuan qui pleure, cette histoire lui pesant depuis tant d’années*

 

Lloyd : Punaise pour une surprise !

Kratos : Chuis parrain alors ^^

Mithos : E moi j’suis tonton ^^

 

 

Etes-vous amoureux ?

 

Marina : Vouiiiii ! EDWARD !

Kratos : Je l’ai été, ma femme est morte TT et je n’aimerai jamais une autre femme.

Mithos : Pronyma !

Yuan: Ma fiancée est morte, néanmoins je lui reste fidèle et je ne me marierai jamais.

 

 

 

Avez-vous déjà dormit toute la journée ?

 

Marina : Non

Kratos : Après mon overdose de lysopaïne.

Mithos : non !

Yuan : Jamais. A part quand j’étais bébé j’imagine.

 

 

 

Emission / Série préférée ?

 

Marina : J’peux pas choisir !

Kratos : Desperate housewives

Mithos : Plus belle la vie MDR

Yuan : Je ne regarde pas la TV.

 

 

 

Merci à nos invités, on espère que ça vous a plût !

A la prochaine ! Joyeuses fêtes !

Reviews ^^

 

Posté par _martel_ à 13:21 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 avril 2010

[OS] La sonate de Vinheim - par Marina Ka-Fai

Quelques notes s'échappent dans l'air avant de s'enchaîner dans une mélodie. Un air bien connu. Chaque année à la même date, un pianiste mystérieux joue cet air à Vinheim.
Les anges entendent cet air. Ils n'y prêtent pas attention, c'est mauvais pour leur rendement.
Kvar entend cet air. Il se dit que le pianiste joue bien mais qu'il devrait changer un peu de registre. Le même air tous les ans c'est lassant.
Rodyle entend cet air. Il approuve Kvar.
Magnius entend cet air. Qui que cette vermine fut, il lui reconnaissait volontiers son talent.
Forcystus entend cet air, non cette complainte. Il éprouve de la peine pour celui qui joue un air si triste avant de partir. Kate l'attend, on ne fait pas attendre une dame.
Pronyma entend cet air. Elle ferme les yeux et se délecte de cet air sinistre. Elle admire le pianiste pour une catharsis si réussie.
Yggdrasill entend cet air. Il s'asseoit près de Pronyma et écoute. Il sait qui joue ainsi et il le plaint, il le plaint sincèrement. Il a de la peine pour lui malgré tout ce qui a pu les désunir. Il se rend compte de la chance qu'il a, celle qu'il aime est toujours en vie, il peut encore passer des bons moments avec elle. Il se laisse bercer par le flot des notes et serre Pronyma un peu plus contre lui.
Martel, du haut de la graine suprême, entend cet air. Si elle avait pu pleurer, elle l'aurait fait. Son coeur se serre. Elle sait que c'est pour elle qu'il joue. Elle qui aimait tant cet air, elle commençait à le haïr, il le faisait souffrir.
Kratos entend cet air. Il ferme les yeux et pleure en silence. Il sait qui est ce pianiste qui frappe tous les ans à Vinheim. Lui, il sait la douleur que l'on ressent quand on perd celle que l'on aime. Il porte la main à sa poitrine en pensant à Anna. Il sort de sa chambre et se dirige vers la pièce d'où viennent les notes de piano.
Yuan entend cet air. Les notes coulent sous ses doigts tout comme coulent les larmes silencieuses sur ses joues. Cet air, Martel l'adorait. Il l'avait alors apprit pour pouvoir le lui jouer aussi souvent qu'elle le voudrait. Il n'eut jamais l'occasion de lui faire cette surprise. Alors tous les ans, à cette date, il jouait. Le mystérieux pianiste de Vinheim jouait. il jouait pour elle, il jouait sa peine de l'avoir perdue, il pleurait sa douleur vieille de quatre millénaires. Il jouait dans le plus grand secret. Yggdrasill savait mais il le laissait tranquille. Pronyma savait mais sa discrétion et sa pudeur l'empêchait d'aller voir là-haut. Les autres? Yuan s'en fichait. Il n'entendit pas Kratos arriver. Il acheva son morceau, levant les yeux vers le ciel.
- Joyeux anniversaire Martel. dit-il dans un murmure entrecoupé par ses sanglots.
Kratos se tient derrière lui et doucement il enlace le demi-elfe. Il mêle ses larmes aux siennes. Et Yuan se laisse bercer, il pleure sans se soucier de rien. Comme tous les ans. Car tout recommence. Mais il n'a pas peur, Kratos est avec lui, c'est toujours plus facile à deux que tout seul, même pour pleurer.

Posté par _martel_ à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,