21 décembre 2007

Mr le poulpe se prenant pour Molette

mr_le_poulpe

Décidemment, Mr le Poulpe a énormément de succés! :)

Posté par _martel_ à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Abyss of Destiny

Abyss_of_destiny_2

Oui, ce n'est pas du ToS me direz vous, mais je vous répondrais alors que c'est au moins du "Tales of" ;) ! Dessin que j'ai réalisé pour l'anniversaire de Leon (que vous connaissez peut être également sous le pseudo de F'lar ou Felar), créateur du site Kingdom of Tales. Il s'agit de Leon de Tales of Destiny et de Tear de Tales of the Abyss...

Naikkoh

Posté par _martel_ à 13:09 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

Tales of Innocence

KoT_ToI

Là encore, je dérive un peu de ToS... Dessin réalisé à l'occasion de la sortie du nouvel opus de la saga "Tales of", j'ai nommé Tales of Innoncence. Pour en savoir plus, visitez les pages de nos sites partenaires ici.

Naikkoh

Posté par _martel_ à 13:13 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

28 décembre 2007

Chibis Laura&Claire in Kratos and Zelos - Lynah

Chibis_Claireetlaura_inkratos_etZelos_Lynah

Posté par _martel_ à 19:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Lloyd x Colette - Lynah

ColetteXLloyd_Lynah

Posté par _martel_ à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 décembre 2007

Perdus?! - Lynah

Perdus_Lynah

Posté par _martel_ à 12:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Surprise - Lynah

Surprise_Lynah

Posté par _martel_ à 12:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Chapitre 03: Les fiançailles - par Yuen

Génis, assis près d’une fenêtre dans l’immense salle de réception du palais, était quelque peu mélancolique. Tout le monde était à la fête ce soir. Il regarda sa sœur qui discutait avec un archéologue de Meltokio, elle semblait être littéralement passionnée par les propos de cet homme.
Lui avait préféré rester seul. Lloyd lui avait proposé d’aller faire un tour au buffet mais il avait refusé. Du coin de l’œil, il regardait une jeune fille aux cheveux roses. Comme elle était belle dans sa robe de soirée couleur saphir ! Il soupira et tourna son regard vers la fenêtre. Il faisait sombre dehors, et le ciel était à peine étoilé. Quand il avait revu Préséa, son cœur avait faillit s’arrêter. Elle avait tant changé, elle était devenue une jeune femme magnifique. La première fois qu’il l’avait vu, il en était tombé amoureux, et depuis la séparation du groupe  il avait tellement rêvé de la revoir ! Mais il avait comprit aujourd’hui qu’ils ne pourraient jamais être ensemble. Il se sentait ridicule à côté d’elle, elle avait tellement grandi et mûri, lui ressemblait encore à un gamin.
- C’est trop nul… ! soupira-t-il
Ce qui était trop nul aussi, c’était cette stupide réception ! Il avait dû faire un incroyable effort pour ne pas remettre vertement à leur place les deux commères qu’il avait croisé avec Raine en débarquant en ville. Alors qu’ils arrivaient à la réception en compagnie de Zélos, elles avaient accouru pour les saluer et les complimenter sur leurs tenues. Il avait admiré l’aplomb avec lequel sa sœur avait retourné les compliments aux deux femmes et entamé la discussion tout sourire, sans laisser paraître sa colère. Elle était vraiment faite pour la politique !

Lloyd se sentait mal à l’aise dans son costume, il aurait préféré s’habiller normalement, mais Raine lui avait fait remarquer qu’une réception chez le roi n’avait rien à voir avec un dîner chez son père. Un minimum de bienséance, lui avait-elle dit.
En tout cas, Colette était resplendissante dans sa robe de popeline rose, elle ressemblait à une princesse. Tout les convives leur avaient dit qu’ils formaient un beau couple tous les deux. À chaque fois, Lloyd avait rougi de plaisir. Ses sentiments pour Colette n’avaient cessé de grandir, en plus elle devenait de plus en plus belle. Il avait tenté plusieurs fois de lui avouer qu’il l’aimait mais à chaque fois il avait renoncé. Si Zélos avait été là, il se serait moqué de lui ! Un jour, il en était certain, il le lui dirait !
Il y avait du monde à cette soirée, il eut du mal à repérer Régal, pourtant imposant, au milieu de la foule. Celui-ci, entouré de femmes, semblait mal à l’aise et cherchait désespérément de l’aide du regard. Lloyd ne put s’empêcher de sourire au vu de cette scène qu’il trouvait très comique.
Zélos s’arrêta à sa hauteur, Hilda à son bras.
- Tu t’amuses bien on dirait, lui dit-il.
Lloyd lui montra Régal du doigt. Le jeune homme aux cheveux roux partit d’un grand rire.
- Régal est un homme d’affaire important, expliqua-t-il à Lloyd. Pour beaucoup de femmes, il représente un beau parti.
- De plus, continua Hilda, il est très bel homme. Mais pas autant que toi mon cher Zélos !
Celui-ci lui adressa un grand sourire.
- Et toi, ma belle Colette ? Tout va bien ? lui demanda-t-il.
Colette acquiesça.
- Tout est parfait, de plus la nourriture est vraiment très bonne !
Hilda se mit alors à lui expliquer que son père avait fait appel aux meilleurs cuisiniers du monde. Colette l’écoutait d’une oreille attentive, l’air très intéressée. Zélos, lui, leva les yeux et ciel et prit Lloyd à part.
-Mon cher Lloyd, commença-t-il, tu n’imagines pas combien j’aimerais échapper à toute cette comédie !
Du coin de l’œil, Lloyd vérifia que Hilda était toujours en pleine conversation avec Colette.
-J’arrive pas à croire que tu sois obligé de faire ça !
Zélos prit un air malheureux :
- Je ne pourrai plus draguer, faire la cour aux jolies demoiselles…, soupira-t-il. Je vais mourir d’ennui !
Lloyd lui sourit. Même dans cette situation, il arrivait à faire de l’humour. Mais il voyait bien qu’il était déprimé, il n’avait pas le regard rieur qu’il lui connaissait.
« Tu devrais d’estimer chanceux, fit Lloyd pour lui remonter le moral. Hilda est une très belle femme avec beaucoup de conversation qui plus est, et bientôt tu seras roi !
- T’es vraiment un pote, toi !» ria Zélos.
Il reprit son sérieux quand il sentit qu’Hilda s’était accrochée à son bras.
- Mon chéri, nous devrions aller nous asseoir à la table d’honneur, mon père ne va  pas tarder à annoncer nos fiançailles.
La table d’honneur trônait sur une estrade, et seules les personnes de haute importance, occupant des postes à responsabilités comme Régal, les maires ou les chefs des villes et villages, comme Sheena, y étaient invités. Le roi était au milieu, à sa droite Zélos, et à sa gauche Hilda. Lloyd remarqua que la table était organisée de manière à ce que les personnes venant des villes ayant appartenues à Tesseha’lla, maintenant appelée région de Tessseha’lla, même si certain continuaient à parler de monde tellement la différence de niveau de vie et de technologie était flagrante, ne soient pas mélangées aux personnes venant de Sylvarant.
Il était évident que le gouvernement de Tesseha’lla rechignait à partager ses richesses et ses savoir-faire. Un jour, Lloyd avait entendu dire dans un des villages nouvellement établis au niveau de la région de Sylvarant, que le roi voulait gouverner toute la planète. C’est pourquoi il faisait en sorte que le gouvernement de Sylvarant soit dépendant de lui.
« Il n’y a pas que les demi-elfes qui font l’objet de discrimination » s’était alors dit Lloyd.
Lloyd, Colette et leurs amis, étaient en bas de l’estrade comme les autres invités, lorsque soudain Zélos fit signe à Raine de venir le rejoindre à table.
- Elle en a de la chance ! marmonna Génis déçu de devoir rester en bas.
Raine s’arrangea pour être à côté de Sheena.
Lloyd regarda cette dernière qui ne semblait pas à l’aise. Elle ne portait pas la tenue de ninja noire qu’elle avait lorsqu’elle était arrivée chez Zélos avec Yuan, mais une très belle robe blanche que l’ancien Elu avait choisit pour elle et qui lui seyait très bien. Elle avait semblé distante. Zélos avait cherché
à la taquiner un peu, et Lloyd s’était alors attendu à ce que Sheena lui fasse une sévère réplique, mais elle s’était contenté de hausser les épaules. Même l’ancien élu avait été surpris par un tel manque de réaction, voire déçu.
- Votre attention s’il vous plaît, annonça le roi.
Tout le monde se tut. Après quelques secondes il reprit :
- Mes chers convives, je vous ai réunis ce soir afin de faire une annonce officielle. Je suis très heureux de vous annoncer que ma chère fille Hilda et Zélos Wilder se sont fiancés !
Tout le monde applaudit, Lloyd entendit même des murmures de surprise.
« Comme si s’en était une ! » se dit-il.
Zélos se leva, un verre à la main. Il était souriant, plein d’assurance.
- Mes amis, je suis vraiment ravi que vous soyez là avec moi pour célébrer cet évènement. C’est un jour important, je suis le plus heureux des hommes, et le plus chanceux. Je vais épouser la plus belle femme que
je connaisse.
Hilda rougit, et émit un rire cristallin. Zélos but son verre d’un trait.
- Avant de continuer la fête, je dois vous présenter une personne que la plupart d’entre vous connaissent déjà.
Il fit signe à Raine de se lever.
Un peu intimidé, la jeune femme s’approcha de l’ancien élu.
- Voici Raine Sage, elle a fait partie du groupe de jeunes gens qui ont réuni nos deux mondes. Comme vous devez le savoir, c’est une demi-elfe en laquelle j’accorde toute ma confiance. C’est pourquoi j’ai décidé qu’elle serait la mieux placée pour établir de nouvelles et saines relations avec ses semblables ! »
Cette déclaration fut accueillie par un grand silence, jusqu’à ce que Sheena, agacée, se lève et applaudisse. Hilda lui jeta un regard noir, mais applaudit aussi lorsque Régal et son fiancé suivirent le mouvement, bientôt rejoints par toute l’assemblée.
Raine se sentit d’un coup très soulagée, elle avait eu un moment l’impression d’être comme un cheveu sur la soupe. Cependant, elle préféra retourner à sa place sans faire de discours.
- Maintenant, profitez tous de la soirée, termina Zélos.
Un orchestre fit son apparition et joua un air entraînant. Des couples se formèrent et tourbillonnèrent dans la salle. Lloyd se dit qu’il inviterait bien Colette mais il ne savait pas danser. Il avait trouvé que Zélos avait été incroyablement convaincant dans ses propos, et se demandait si l’alcool n’avait pas un rôle à jouer là-dedans. En effet, il lui semblait que son ami avait l’air très euphorique étant donné la situation.

 
N’ayant aucune envie de participer à la fête, Sheena décida de s’éclipser sur l’un des balcons de la résidence royale. Elle appuya ses coudes sur la balustrade. Soudain quelqu’un vint la rejoindre, elle tourna la tête et aperçut Hilda.
- Je suis navrée, dit cette dernière d’un ton hautain, je pensais que l’endroit était libre.
C’était décidément pas possible d’être seule ! La ninja allait s’en aller mais la princesse avait l’air d’humeur bavarde :
« Comment avez-vous trouvé la réception ?  lui demanda-t-elle.
- Très réussie princesse, répondit poliment la ninja.
-Vous aussi avez dû être surprise par ces soudaines fiançailles, non ? »
Sheena soupira intérieurement,  « Mais elle va pas se taire celle-là ».
«En fait, non…
- Je vois, votre réseau d’information est toujours aussi efficace ! Cela me fait penser que nous n’avons pas vu beaucoup de ninjas au palais ces derniers temps. »
Elle regardait Sheena, un sourire au coin des lèvres, et une lueur malsaine dans les yeux. « Cette stupide princesse ferait-elle partie du complot ? » se demanda alors Sheena.
Non ! C’était impossible ! Mais comment serait-elle au courant des problèmes de Mizuho ? Sheena sentait la colère monter en elle.
- Nous avons beaucoup à faire, de plus votre père n’a guère besoin de nos services en ce moment.
Hilda la regardait toujours de façon étrange.
- Vraiment ?! fit-elle d’un ton faussement naïf.
Sheena puisa en elle pour ne pas la gifler, un incident diplomatique serait mal venu. Alors, elle préféra tourner les talons.
- Avant que j’oublie ma chère, reprit Hilda, votre robe est une horreur
. Vous êtes vraiment grotesque avec. Vous n’avez aucun goût, mais je suppose que pour une personne qui vit dans la forêt, c’est tout à fait normal !
Sheena se retourna face à la princesse en affichant un grand sourire.
- Je suis vraiment navrée de vous entendre dire que votre fiancé à mauvais goût, mais cela expliquerait bien des choses !
Elle
partit d’un grand rire en voyant la mine déconfite de la princesse qui ne savait plus quoi dire.
- Que se passe-t-il ici ? demanda la voix de Zélos
.
Hilda bouscula
Sheena pour se pendre au bras de son fiancé.
- Cette harpie a osé me parler d’une façon…odieuse, expliqua-t-elle.
Sheena avait du mal à s’arrêter de rire. Cela faisait des mois qu’elle n’avait pas ri comme ça.
- Je lui ai juste expliqué que la robe que je portais et qu’elle trouvait si laide
, c’était toi qui l’avais choisi. Ta chère fiancée n’a juste pas apprécié que je sous-entende que tu avais mauvais goût.
Sheena ria de plus belle, ce qui énerva encore plus Hilda. Cette espèce de sale ninja osait se moquer d’elle devant son Zélos. Elle n’allait pas se laisser faire !
-Mais non mon chéri, lui dit-elle alors qu’il regardait la robe en question, je disais juste que cette robe, très belle par ailleurs, ne lui allait pas du tout. On dirait une femme de mauvaise vie ! Vous ne croyez pas ?
Sheena était estomaquée. Avait-elle bien compris ce que cette gourde venait de lui dire ?
- Moi je trouve que ça lui va très bien, intervint Zélos avant que Sheena n’ait eu le temps d’en placer une. C’est exactement pour mettre ses formes en valeur que je l’ai choisi !
Zélos n’avait pas les idées très claires, il savait qu’elles se crêpaient le chignon à cause d’une robe, et qu’il venait de dire un truc qu’il ne fallait pas quand il vit Sheena lever les yeux aux ciel et se prendre la tête d’une main l’air navré. Il savait aussi qu’il ne pouvait s’empêcher de regarder son décolleté. Il allait se marier, il pouvait bien en profiter ! Non ?
- Zélos !
La voix d’Hilda était sans appel.
«  Oui ma douce ?
- Partons d’ici ! »
Il soupira tout en essayant de reprendre ses
esprits. Il avait un peu trop bu lui semblait-il.
- A vos ordres très chère.
« La galère ! » pensa-t-il, et ils n’étaient pas encore mariés ! Cette soirée était la pire de sa vie. Aussi belle qu’elle soit, Hilda lui tapait sur les nerfs. C’était une fille sans profondeur, juste
une garce qui prenait les autres de haut parce qu’elle était princesse.
Ce n’était pas de chance pour lui, il était sûr que maintenant elle le collerait toute la soirée. Lui, avait juste voulu voir Sheena pour lui parler. Il l’avait trouvé étrange. Elle ne réagissait même plus lorsqu’il essayait de la draguer, ou encore quand il lui faisait une réflexion. Elle qui partait toujours au quart de tour ! Colette aussi s’était inquiétée de ça. Elle avait pris un air très triste en lui en parlant, alors il avait promis d’en toucher deux mots à Sheena. Il ne pouvait pas résister au désespoir d’une jeune femme ! Hé bien, c’était raté !
« Tant pis »  se dit-il, il verrait ça demain.

 
La soirée se termina tard. Lloyd et Colette s’étaient follement amusés, même Génis qui s’était joint à eux. Régal, lui, était heureux qu’elle prenne fin, il n’en pouvait plus. Il avait passé la soirée à tenter, en vain, d’échapper à ces femmes. Préséa et Raine étaient très fatiguées elle
s aussi.
«Vivement que je sois dans mon lit ! dit Raine en étouffant un bâillement.
- Tu peux venir dans le mien si tu le veux, proposa Zélos.
- Non mais ça ne va pas espèce de pervers !! » s’écria-t-elle
.
Il prit un air faussement affligé.
«Où est ma chère Sheena ? demanda-t-il soudain
.
- Elle est rentrée avec Yuan, je les ai aperçu qui quittaient le palais il y a à peine dix minutes, lui répondit Préséa.
- Qu’est-ce qu’il a de plus que moi ? se plaignit-il avec un air comique.
- Un cerveau ? lança Génis dont la remarque fit rire tout le monde
.
- Sale gamin ! »
Les garçons montèrent dans
la chambre qu’ils partageaient aussi avec Yuan. Quand ils entrèrent ils trouvèrent ce dernier et Sheena qui s’affrontaient du regard, alors qu’il la tenait par le poignet. Lorsqu’ils se rendirent compte qu’ils n’étaient pas seuls, il la lâcha brusquement. Celle-ci passa devant les garçons sans un regard, l’air furieuse. Lloyd remarqua qu’elle tenait dans la main une petite bourse noire.
Sheena sortit précipitamment de la pièce et tomba sur Zélos.
- Oh !...je vois…, fit-il lorsqu’il remarqua la présence de Yuan par la porte ouverte.
Sheena ne savait pas si elle devait le frapper violemment ou le tuer tout simplement. Ces sous-entendus, il pouvait les garder pour lui ! Du coup, elle préféra juste partir dans la chambre où l’attendaient les filles.

Yuan avait été à la soirée juste pour faire plaisir à son ami, mais il avait préféré rester à l’écart et surveiller les alentours. Cependant, rien de suspect n’avait attiré son attention. Comme la soirée tirait sur sa fin et que les premiers invités commençaient à prendre congé, il avait décidé de faire de même. C’est à ce moment qu’il avait rencontré Sheena. Elle avait eu l’air d’être perdue dans ses pensés.
- Tu ne rentres pas avec tes amis ? lui avait-il alors demandé pour engager la conversation.
Elle avait sursauté, apparemment elle n’avait pas remarqué sa présence.
- Mais ça ne va pas de faire peur aux gens comme ça !  Et t’as rien d’autre à faire que de me suivre ?
Yuan leva les yeux au ciel, et continua de marcher. Mais Sheena le rattrapa.
- La princesse, commença-t-elle d’une voix sombre, je ne peux pas encore le prouver, mais il semble qu’elle fasse partie du complot.
Yuan écarquilla les yeux de surprise, il ne s’attendait pas à ça !
- Il se peut que Zélos se soit jeté dans la gueule du loup sans le savoir, continua-t-elle, ce ne sont pas que quelques personnes qui sont impliquées, mais peut-être tout le gouvernement.
La seule éventualité à laquelle ils n’avaient pas songé, pensa Yuan.
Quand Zélos avait accepté ces fiançailles c’était dans le but de faire tomber des têtes, mais à ce niveau là, c’était lui qui allait tomber. Jamais il n’avait pensé que le gouvernement était pourri à ce point. Zélos avait toujours eu des soutiens haut placés dans les décisions qu’il voulait  faire appliquer. N’était-ce qu’un piège ? Dans quel but ? En tout cas, les personnes qui avaient manigancé tout ça étaient très intelligentes. Elles avaient su ce que Zélos était prêt à faire pour faire valoir ces décisions en ce qui concernait les demi-elfes.
Lorsqu’ils étaient arrivés chez les Wilder, Yuan avait demandé à Sheena de mettre Zélos au courant des nouveaux éléments. Ce mariage était devenu inutile, si Zélos s’engageait il risquait de ne plus pouvoir faire quoi que ce soit, et au pire, sa vie pouvait être menacée si on décidait de le faire taire. Lui, devait partir immédiatement se rendre dans la région de Sylvarant, car une idée avait jaillit de son esprit et il voulait la vérifier le plus vite possible.
Il avait souhaité bonne nuit à Sheena lorsqu’il était arrivé dans la chambre qu’il partageait avec tous les garçons, y comprit Zélos, pour empêcher que ce dernier ne fasse une ballade nocturne dans la chambre des filles. Idée adoptée à l’unanimité, au grand dam du jeune homme aux cheveux roux.
Mais la
jeune ninja était rentrée avec lui. Les bras croisés, elle semblait attendre quelque chose.
- Rends-moi ma bourse.
Effectivement, Yuan se souvenait lui avoir dit qu’il la lui rendrait si elle participait à la cérémonie de fiançailles. Cérémonie à laquelle elle ne comptait pas se rendre, bien qu’ayant officiellement été convoquée en tant que chef de Mizuho.
- Elle est ici, lui dit-il en désignant l’objet en question posé sur une petite table.
Sheena l’avait pris, mais il l’avait attrapé par le bras alors qu’elle était sur le point de partir. Elle l’avait regardé furieusement.
- As-tu parlé à Lloyd ?
À son expression, il devina que ce n’était pas le cas.
Yuan l’avait toisé du regard. Il lui tenait toujours le poignet orné de son précieux bracelet.
« Que comptes-tu faire ?
- Cela ne te regarde pas ! » avait-elle articulé de manière lente pour qu’il comprenne bien.

C’était à ce moment là que les garçons avaient fait irruption.

<< précédent                                                               suivant>>

Posté par _martel_ à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Chapitre 04: Un homme mystérieux - par Yuen

Quand elle entra dans la chambre des filles, Sheena essaya de faire bonne figure. Mais Raine vit bien qu’elle semblait nerveuse.
- J’espère que ce n’est pas Zélos qui t’as ennuyé ? demanda-t-elle.
Sheena lui fit un sourire rassurant, avec un geste de la main lui signifiant que ce n’était pas le cas. C’est alors que Raine eut un regard émerveillé. Elle venait juste de remarquer l’étrange bijou que son amie portait.
- Oh ! s’écria-t-elle les yeux brillants.
Elle faisait vraiment peur quand elle était dans cet état.
Elle saisit le poignet de Sheena et regarda dans tous les sens le bracelet et la bague.
- C’est incroyable, jubila-t-elle au bout d’un moment, c’est une vraie rareté ! C’est aussi très vieux, c’est une véritable antiquité !
Raine en avait les joues roses d’excitation.
« Ce motif ! Je l’ai déjà vu quelque part…
- Et si c’était le bijou d’une ancienne princesse au destin tragique? » imagina Colette en prenant un air rêveur.
Elle aimait ce genre d’histoire, Lloyd lui en inventait souvent lorsqu’ils étaient en voyage.
- C’est vrai qu’il est très beau, dit Préséa en le regardant de plus près. Mais d’un autre côté il fait peur. C’est vraiment étrange la manière dont il s’entortille à ton poignet. Où l’as-tu trouvé ?
- On me la donné », répondit la jeune ninja d’une voix terne.
Raine essaya alors d’enlever la bague de l’étrange bijou pour pouvoir l’examiner de plus près, mais Sheena retira sa main prise d’une affreuse douleur.
« Aïe !! s’écria-t-elle.
- Je…je suis désolé ! Mais je t’assure, j’ai à peine tiré dessus ! »
Raine était vraiment confuse et Sheena se tenait toujours la main.
- C’est de ma faute ! la rassura cette dernière. J’aurais dû te le dire, mais c’est en fait un talisman spécial qui fait parti d’un clan ninja depuis des siècles. Il est tellement précieux qu’un sort le protège ! C’est pourquoi seule la personne qui me l’a donné peut le retirer. Même moi je ne peux pas ! »
Et pourtant elle avait essayé ! Mais à chaque fois une douleur terrible la prenait. Ce maudit talisman ! C’était comme porter une menotte, être prisonnière à vie.
- Quelle est sa signification ? voulut savoir Raine. C’est ce que transmettent les chefs de ton village à leur successeur?
Sheena se raidit.
- C’est vraiment passionnant ! continua-t-la demi-elfe sans attendre de réponse. D’où vient-il ? Qui l’a fabriqué ? Il faut que je fasse des recherches immédiatement !!! »
Les filles regardaient leur amie d’un air perplexe.
- Et c’est reparti ! fit Préséa à voix basse.
Colette et Sheena sourirent.
Raine continuait de parler toute seule, évoquant les diverses possibilités sur la provenance du bijou.
- Raine ! Raine ! appela Préséa. Il serait temps d’aller dormir.
La jeune fille se frottait les yeux de fatigue.
Raine eut l’air déçue, mais obtempéra ! Quand elle ferma les yeux, elle plongea dans de beaux rêves remplis de ruines, d’objet anciens, et de tas d’autres choses dont elle s’évertuait à découvrir les secrets.

    De leur côté, les garçons dormaient comme des loirs. Dès qu’il avait touché son lit, Génis s’était endormi comme une souche et lui aussi faisait de beaux rêves dans lesquels il était aussi grand que Lloyd et partait à l’aventure avec Préséa. Régal et Lloyd non plus n’avaient pas tardé à sombrer.
Après l’étrange scène à laquelle ils avaient assisté, un silence de mort s’était installé. Evidemment, Yuan, comme à son habitude, avait joué le mystérieux et était parti sans expliquer ce qu’il s’était passé. Il avait juste dit qu’il avait des choses importantes à faire et qu’il ne pouvait rester plus longtemps.
Allongé sur son lit, les yeux fixant le plafond, Zélos repensait à la soirée. Faire semblant de rire, d’être heureux d’épouser Hilda, de garder le sourire en permanence, cela lui avait demandé un effort énorme, lui qui avait juste eut envie de s’isoler dans un coin et de ne plus penser à ce cauchemar !
Certes, ce n’était qu’un mariage, il n’allait pas sacrifier sa vie comme Colette était prête à le faire lors de son pèlerinage. Mais, plus il y pensait, plus cela le dégoûtait !
D’un bond, il se leva. Il avait besoin d’air frais ! Il s’habilla en vitesse et descendit dans le patio. Respirant profondément pour évacuer son angoisse, il se sentait bien, presque apaisé.
Soudain, il crut apercevoir une ombre rôder près des arbres entourant le patio. Il se mit aussitôt sur ses gardes.
- Qui est-là ?
Mais personne ne lui répondit. Lentement, il s’approcha de l’endroit où il avait vu l’ombre. Personne ! Zélos regarda autour de lui, mais rien n’était en vue. Il secoua la tête, se disant qu’il avait dû rêver. Il était sur les nerfs en ce moment et cela devait lui jouer des tours. Mais afin de ne pas prendre de risque, il préféra rentrer à l’intérieur.
Alors qu’il montait les escaliers il vit Sheena, qui avait revêtu sa tenue noire, venant à sa rencontre.
« Je t’ai cherché dans la chambre mais j’ai vu que tu n’y étais pas, lui dit-elle à voix basse pour ne réveiller personne.
- Vraiment ? Tu venais me faire une petite visite nocturne, et dire qu’on se méfiait de moi ! »
Elle lui sourit, ce qui le décontenança un peu. D’habitude elle l’aurait giflé en le traitant de tous les noms !
- Pas du tout, je venais t’annoncer quelque chose. C’est important. Yuan et moi avons…
Zélos eut un rire sarcastique.
- Oui, fit-il d’un ton qui ne plut pas à la jeune ninja, nous avons bien compris que tu préférais être avec Yuan qu’avec nous. Ca me dépasse ! Après tout ce que nous avons vécu ensemble, tu nous traites comme si on était des étrangers.
Ses remarques étaient justifiées et Sheena ne lui en tint pas rigueur. Son ami n’était pas du genre à tourner autour du pot. Sa franchise était toute à son honneur. Elle ferma les yeux tout en baissant la tête pour cacher les larmes de tristesse qui lui montaient aux yeux. Pourquoi fallait-il que tout soit si compliqué ?
- Je venais juste t’annoncer que te marier était inutile, j’ai des soupçons en ce qui concerne l’implication de ta chère fiancée dans le complot. Il se peut qu’on t’ait tendu un piège pour te faire renoncer à tes idées de réconciliations avec les demi-elfes.
Elle avait dit ça d’un trait sans le regarder, quand elle leva enfin les yeux, elle vit que Zélos était devenu livide. Il s’assit sur l’escalier.
- Un piège ? répéta-t-il.
Il semblait totalement abasourdit. Sheena le laissa reprendre ses esprits.
- Peux-tu le prouver ? Je veux dire, est-ce que tu es sure de ça ?
Sheena prit place à côté de lui et décida de lui révéler ce que son village avait subit ainsi que les réflexions que Hilda lui avait faites, en évitant toutefois de lui dévoiler ce qu’elle savait réellement.
- Personne n’est au courant ! finit-elle par expliquer. Seules les personnes à l’origine de la mort de mes hommes peuvent l’être. Pour le bien de mon village, nous avons gardé le secret sur nos pertes. Alors le seul moyen pour Hilda de savoir, c’est qu’elle soit en contact avec ces meurtriers.
Zélos se prit la tête entre les mains, il n’y croyait pas ! C’était insensé, il s’était fait avoir et il n’avait rien vu. Il avait foncé tête baissée dans cette manigance. « Quel idiot, mais quel idiot ! » pensa-t-il.
- C’est trop tard ! fit-il d’une voix blanche.
Sheena ne comprit pas.
- Maintenant que c’est officiel, continua-t-il sur le même ton, si j’annule les fiançailles je serai  destitué de mon titre de noble. Le roi ne me pardonnera pas cet affront. Aussi, que je me marie ou pas je serais tout aussi impuissant dans les deux cas…
Le piège s’était refermé sur lui…

    Une fois son fiancé parti, on annonça à Hilda qu’un visiteur souhaitait s’entretenir avec elle d’une affaire importante. Dans un petit salon privé, richement décoré, la jeune princesse attendait.
« Princesse Hilda, la salua un beau jeune homme en pénétrant dans la pièce.
- Mon cher Yohnis, que puis-je faire pour vous ? »
Yohnis se dirigea vers la fenêtre et regarda dehors avant de fermer les épais rideaux.
- Je voulais juste savoir si vous étiez satisfaite de vos fiançailles, rien de plus, dit-il en la fixant droit dans les yeux.
Hilda se sentait déstabilisée à chaque fois qu’il la regardait. Yohnis était un jeune homme aux cheveux noirs ébène dont certaines mèches tombaient devant son œil droit, lui donnant un charme fou. C’étaient ses yeux verts émeraudes que préférait Hilda, mais d’un autre côté son regard lui faisait peur. Il semblait pouvoir transpercer l’âme. C’est pourquoi il la mettait tant mal à l’aise.
« Oui…, je…je vous remercie.
- Je suis heureux que vous ayez obtenu ce que vous vouliez.
- C’est à vous que je le dois, je vous en suis reconnaissante. »
Yohnis eu un sourire satisfait.
« Vous avez eu raison de me faire confiance, je tiens toujours mes promesses.
- Je pense ne pas avoir faillit aux miennes » précisa la jeune princesse.
L’étrange jeune homme se mit à déambuler dans la pièce.
- J’en conviens parfaitement, rassura-t-il. De plus vous avoir avec nous ainsi que votre père est un grand plaisir. Votre soutient est très précieux, je suis sûr que votre fiancé comprendra un jour que son combat est vain. Les demi-elfes ne sont pas dignes de confiances.
Hilda acquiesça.
- Cependant, reprit Yohnis d’un ton plus dur, était-ce nécessaire d’apprendre à Sheena que vous étiez au courant pour son village ?
Il s’était approché d’elle et semblait menaçant.
« Mais…non, je.., je vous assure, je ne lui ai rien dit…
- Vous pensez qu’elle n’a pas compris vos sous-entendus ? Si j’étais à votre place, j’éviterais de la sous-estimer ! »
Alors il les avait écouté… Pourtant elle ne l’avait pas aperçu de la soirée.
- Je voulais juste qu’elle comprenne qu’elle n’était pas la bienvenue au palais !
Yohnis s’était encore rapproché d’elle, Hilda recula d’un pas.
- J’avais pourtant été très clair, princesse. Vous avez mis inutilement votre vie en danger. Elle pourrait vouloir vous tuer, j’espère que vous en êtes consciente ?
Hilda le savait.
- S’il m’arrivait quelque chose, mon père ordonnera la capture de tous les ninjas et leur  mise à mort, répliqua-t-elle avec fureur. Je suis sure que cette Sheena n’est pas idiote au point de prendre ce risque.
Yohnis la regarda avec froideur.
« - Il ne vous restera plus qu’à convaincre votre fiancé, après le mariage bien entendu, de la trahison du village de Mizuho, fit-il. Je compte sur vous.
- Je n’y manquerai pas. »
L’homme quitta la pièce et Hilda se retrouva seule. Elle se rappela le jour où elle avait fait sa connaissance.


    C’était il y a à peu près deux mois. Les attaques des demi-elfes commençaient à se faire ressentir dans toute la région, à être plus violentes, surtout à Sylvarant. Ce n’était plus les incidents isolés auxquels tous les politiciens pensaient. Un homme était alors venu au palais.
Un conseiller de son père, un homme qu’elle soupçonnait de vouloir intriguer contre ce dernier, lui avait demandé de recevoir cet inconnu, insistant sur le fait que c’était son devoir en tant que princesse en l’absence du roi. Elle le reçut donc. Son charisme était indéniable, il dégageait quelque chose de mystérieux.
Le conseiller, tout sourire, à côté de l’étranger, avait fait les présentations.
- Princesse, laissez moi vous présenter Yohnis, un de nos meilleurs espions.
Hilda ne savait même pas que le gouvernement avait des espions à lui. Elle avait toujours pensé qu’il se servait uniquement des ninjas de Mizuho. Mais dès que le jeune homme avait dévoilé la trahison du village caché, elle s’était dit qu’avoir ses propres espions avait été salvateur pour Meltokio.
- Comment ça ? s’était-elle écriée. Mizuho s’est allié avec les demi-elfes et est à l’origine de ces attaques !?
Elle n’en revenait pas, il fallait que son père soit mis au courant le plus rapidement possible.
Pourquoi les ninjas les avaient-ils trahi, ils travaillaient ensemble depuis des siècles. C’était à cause de cette Sheena bien évidemment ! Elle ne l’avait jamais apprécié, cette fille était vulgaire ! De plus elle ne supportait pas que son cher Zélos fasse toujours éloge de ses capacités, et de son rôle primordial dans la réunification des mondes.
- Je dois vous mettre en garde princesse, avait cependant ajouté Yohnis. Ce que je vous ai raconté doit rester secret pour le moment.
Hilda avait alors fait part de son désaccord. Il n’en était pas question, il fallait que cette fille arrête de nuire.
- Votre père sera mis au courant ne vous inquiétez pas pour cela. Cependant je lui conseillerai  de ne rien faire, car je ne peux rien prouver. Il serait plus judicieux pour lui de garder le contrôle de la situation en gardant de bonnes relations avec Mizuho tout en limitant le nombre de ninjas au Palais.
Il prit une courte pause et la fixa de son regard vert avec intensité.
- De plus, lancer une telle accusation pourrait compromettre vos chances d’épouser l’ancien élu. Il me semble qu’il est très ami avec le chef de Mizuho, non ?
« C’est sûr », avait-elle pensée, et elle serait déshonorée, même si cela n’était pas officiel. Zélos, deux mois auparavant, avait envisagé de possibles fiançailles, et cette rumeur courait déjà bon train dans tout Meltokio. Son père avait été ravi de cette décision, et Hilda aussi. Elle était amoureuse de Zélos depuis toujours, mais à chaque fois que son père lui demandait de l’épouser, il refusait sa main. Du coup, elle était la risée des courtisanes du jeune homme.
- Si vous me faites confiance, termina le jeune homme comme s’il lisait dans ses pensées, je vous promets que vos fiançailles avec Monsieur Wilder seront bien réelles.


    Hilda n’était pas idiote au point de penser que Zélos avait accepté des fiançailles par amour pour elle. Elle savait que c’était juste pour soutenir les demi-elfes qu’il pensait accusé à tord. Mais elle se disait qu’avec le temps il finirait par l’aimer, alors il était hors de question qu’elle gâche tout.
Elle resta un moment encore dans le petit salon, elle rouvrit les rideaux que Yohnis avait fermé quelques instants plus tôt. Il faisait sombre dehors, le jour ne se lèverait pas avant quelques heures. Elle ferma les yeux tout en regrettant que Zélos ne soit pas resté avec elle ce soir. Elle aurait aimé être dans ces bras, lui dire à quel point il comptait pour elle. Et sûrement, même si elle allait contre la mise en garde de Yohnis, elle aurait choisit cette nuit pour lui annoncer la traîtrise de celle qu’il pensait être une amie. Ce soir encore il avait pris sa défense, plutôt que de la soutenir elle, sa fiancée. Mais quand il saura la vérité, Hilda en était persuadée, il la tuera de ses mains, tout comme Yohnis avait exécuté les ninjas qu’il avaient surpris en flagrant délit d’espionnage et dont il avait abandonné les corps dans la forêt pour que le gouvernement soit hors de cause. Elle avait trouvé cela cruel, car si une personne devait mourir cela devait être l’instigatrice de ce complot, Sheena.

<< précédent                                                               suivant>>

Posté par _martel_ à 14:06 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

02 janvier 2008

ToS knight of ratatoskr traileur 2

voici le magnifique traileur 2 de tales of symphonia knight of ratatoskr. ^^

Posté par _martel_ à 22:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]