Disclamer: Tales of Symphonia ne m'appartient pas.

 

 Chapitre 2: Petite part du quotidien

 

Kratos ne rentra pas chez lui. Il préféra rester avec Yuan. Cette nuit-là, ils eurent un moment d'amour intense. Malheureusement, ce ne fut pas le chant matinal des oiseaux qui réveilla Kratos mais celui des nausées matinales de son amant. Il s'habilla à la hâte et décida d'aller voir si tout allait bien pour lui. Il eut une très bonne idée car en se relevant, Yuan eut un vertige assez violent. Si Kratos n'avait pas été derrière lui pour le rattraper, il se serait effondré sur le sol. Au lieu de ça, il se retrouva dans les bras musclés de l'humain. Il lui fallut quelques minutes pour se remettre. Il sentit que ses jambes ne touchaient plus le sol.

-Kratos, qu'est-ce que tu fais?! Repose-moi immédiatement!

-Vu ton état de ce matin, je ne préfère pas.

-Je ne suis pas une petite poupée de verre fragile!

-Je le sais. Mais admets que cela ne va pas fort aujourd'hui.

Voyant qu'il était réellement inquiet, Yuan abandonna la bataille et se laissa mener vers son lit où Kratos le déposa avec douceur. Il admit volontiers qu'il se sentait mieux allongé que debout. Voyant que son compagnon allait partir, il lui demanda où il allait.

-Faire ton petit-déjeuner et te l'amener.

Yuan eut envie d'éclater de rire mais il se retint, demandant plutôt pourquoi une telle attention. Kratos lui expliqua que c'était pour lui éviter de trop se fatiguer. Le demi-elfe soupira, se disant que son amant avait sûrement fait le même coup à Anna quand elle attendait Lloyd. Il accepta à une condition: que Kratos mange avec lui. Kratos accepta. En l'attendant, Yuan ferma les yeux et sans qu'il ne s'en rende compte, il s'endormit. Quand il s'éveilla, Kratos était là, un plateau les attendait sagement. Leur repas se déroula assez silencieusement. Parfois, Kratos posait une question à Yuan, il essayait de comprendre.

-Cela t'arrive souvent ces vertiges?

-De plus en plus souvent à vrai dire.

L'humain ne répondit pas, même s'il n'en pensait pas moins. Peu après le petit-déjeuner, son Ange somnolait. Il lui caressa les cheveux doucement. Il savait que Yuan aimait cela et lui-même aimait ce contact. Il le laissa quand il fut totalement endormi. Il avait encore du mal à réaliser. Yuan attendait un enfant. Un enfant de lui. Il allait être père pour la seconde fois en quatre mille vingt-huit ans. Cela lui faisait vraiment étrange. Au fond, il se demandait s'il méritait un tel miracle, lui qui avait été pendant longtemps suffisamment lâche pour fermer les yeux sur les souffrances de l'ancien monde qu'il avait aidé à créer. Il se demandait aussi ce que pouvait ressentir Yuan. Être un homme mais pourtant porter la vie. Il se demandait quel effet cela faisait. Il se demandait s'il avait peur. Lui-même avait peur. Pour Yuan. Il ne l'avait pas vu aussi fragile depuis très longtemps. Et si jamais son corps ne supportait pas son état? Il ne pourrait pas supporter de perdre la personne qu'il aimait une fois de plus!

-Non, il ne faut pas penser à cela. Tout va bien pour le moment, je n'ai pas à m'inquiéter. Il ne voudrait pas que je m'inquiète. Au bout d'un moment, cela finirait d'ailleurs par l'énerver, ce que je peux comprendre. Mieux vaut pour l'instant vivre au jour le jour, on verra bien par la suite.

Yuan se réveilla environ une heure plus tard. Même si cela lui faisait mal de l'admettre, ce petit somme lui avait fait beaucoup de bien. Il se leva. Un vertige le reprit aussitôt, le forçant à s'asseoir. Il patienta un peu. Cela passa.

-Note mentale numéro une: Ne jamais se lever trop vite pendant neuf mois. Kratos doit être parti.

Contrairement à ce qu'il pensait, Kratos était toujours là.

-Je ne serai jamais parti sans te dire au revoir, voyons.

-Était-ce pour autant une raison pour faire ma vaisselle?

-Je me suis occupé les mains, nuance.

-Le grand Kratos Aurion faisant une vaisselle, quelle vision tout de même!

Le couple éclata de rire. C'était sans doute un fou rire stupide, né de pas grand chose mais cela leur était bien égal. L'odeur du produit vaisselle parvint aux narines de Yuan. L'effet fut immédiat. Retour à la case salle de bains. Cela l'avait pris si rapidement que Kratos eut peur pour lui. Il le suivit mais n'entra pas, il resta à l'entrée de la pièce. Il ne voulait pas lui imposer sa présence. Une fois Yuan sorti, il lui demanda si ça allait.

-Oui...en fait non...

Deuxième round.

Au final, après une demi-heure de lutte acharnée, le demi-elfe l'emporta par KO.

-Note mentale numéro deux: Changer de produit vaisselle pendant neuf mois.

Kratos lui demanda une nouvelle fois si ça allait. Il put répondre par l'affirmative.

-Mais qu'est-ce qui t'est arrivé?

-L'odeur du produit vaisselle.

-Je croyais pourtant que tu en supportais l'odeur.

-Moi oui mais le petit, apparemment, non.

-Donc, nous allons avoir un petit qui n'aime pas l'odeur du citron ni le chocolat. Eh ben dis donc! Il est déjà bien affirmé niveau goût pour une crevette!

Le métis eut un léger sourire. Inconsciemment, sa main droite se porta sur son ventre. Pour la toute première fois depuis qu'il savait, il avait hâte qu'il soit là.

 

A Suivre

 

<< précédent                                                               suivant>>