Petit à petit, tout le monde se remettait du choc sauf Yuan et Aurélyss qui savaient déjà la vérité. Celle-ci se dirigea vers Yuan.

-Je te rejoins à la base.

Lloyd voulut lui dire quelque chose mais la jeune fille disparut. Elle se transféra près d'une vieille maison abandonnée au milieu des bois. Aurélyss vacilla et se rattrapa de justesse à un arbre.

-Bordel de mer..., jura-t-elle. Maudit truc à la con!

Elle râla tout le long du chemin contre l'anesthésiant qui était toujours dans son sang.

-Je ne dois plus me téléporter... En plus, si j'utilise ce moyen, je peux même pas profiter du paysage...

Elle soupira et entra dans la maisonnette en ruine. Kratos était allongé sur un vieux matelas crasseux (la claaaasse 8D *sbaf*) et semblait dormir. Faisait semblant plutôt. Aurélyss alluma un feu puis s'agenouilla près de lui et le fixa.

-Tu dors? Demanda-t-elle. Ou tu réfléchis?

-...

-Que vas-tu faire maintenant que Lloyd sait que tu es son père?

-...

-Tu y réfléchis c'est ça?

-...

-T'es pas marrant! Tu réponds même pas!

-...

Aurélyss fit la moue et finit par s'asseoir dos à lui. Elle soupira.

-Si j'avais vraiment su ce que Yuan préparait, je crois que je l'aurais empêché de faire ça..., dit-elle mélancolique. Je me demande comment ça va se terminer tout ça... Surtout qu'il paraît que tu es le Sceau d'Origin.

Elle laissa passer quelques secondes avant de reprendre.

-C'est quoi en fait le Sceau d'Origin?

-Ce Sceau est basé sur ma vie, répondit Kratos sans ouvrir les yeux. Pour le libérer, il faut que je libère tout mon mana... Et je mourrais.

-Tu mourras?!

-Oui.

-Attends, attends, attends... Tu veux dire que tu gardes un Sceau sur ta vie depuis quatre mille ans... Et que t'as réussi à te tirer de toutes sortes de situations sans mourir? Si tu étais mort, le Sceau d'Origin aurait été libéré...C'est ça?

-Très mal expliqué mais c'est ça.

-...

-Et tu as tort. J'ai failli mourir une fois.

-Ah? Quand?

-...Il y a quinze ans. Quand Anna s'est transformée en monstre.

-...Désolée.

-Tu n'as pas à l'être.

Il se releva en grimaçant. Aurélyss se précipita immédiatement à son chevet, le soutenant.

-Tu ne devrais pas te lever tout de suite, prévint-elle. Tes blessures ne sont pas encore guéries. L'aube ne va pas tarder à se lever, fit-elle ensuite en regardant par la fenêtre.

-...

-Tu veux aller le voir? Je crois qu'ils vont se rendre à Flanoir.

-Comment peux-tu en être sûre?

-Les rêves mon coco, les rêves...

-Tu n'as même pas dormi.

Aurélyss haussa les épaules avec un sourire insolent.

-Je suppose que tu m'accompagnes là-bas?

-Je ne sais pas à quoi ressemble Flanoir. Je vais soigner tes blessures...

La jeune fille se pencha vers le dos de Kratos et le frappa de toutes ses forces. Celui-ci ne put s'empêcher de pousser un cri de douleur et de surprise. Il se tourna ensuite vers Aurélyss, un peu en colère. Celle-ci le regarda sans comprendre.

-Qu'est-ce qui t'as pris de faire ça?! Ca fait mal!

-Oups...Désolée, s'excusa Aurélyss avec un grand sourire. Je voulais voir si tu étais vraiment insensible à la douleur...

-...

-Bon, je te jure de ne pas recommencer. Tu peux t'allonger sur le ventre? Et enlever ta tenue?

-...Pourquoi?

-Pour que je puisse te soigner pardi. Si mes mains n'ont pas de contact avec la peau, ça ne marche pas.

-Tu rigoles?

Aurélyss leva sa main, prête à frapper de nouveau les blessures du mercenaire.

-Bon, bon d'accord..., céda Kratos en voyant qu'elle ne plaisantait pas.

La jeune « tortionnaire » détourna les yeux pendant que l'homme enlevait son haut (je suis pas sûre qu'il y arrive vraiment...D'ailleurs, sur sa tenue du Cruxis, il peut? Bonne question). Kratos s'allongea sur le ventre et Aurélyss se tourna de nouveau vers lui. Elle siffla.

-Quoi?

-Il ne t'a pas raté..., fit-elle en observant la blessure. Un peu plus, et t'étais mort...

-....

-Bon, voyons voir ce que je peux faire...

Kratos frémit au contact des mains d'Aurélyss et se tendit lorsqu'il sentit qu'elle touchait sa blessure.

-Si tu ne te détends pas, comment veux-tu que je te soigne? Remarqua-t-elle.

-Plus facile à dire qu'à faire..., grogna le Séraphin.

Il s'efforça de se détendre mais peine perdu. Aurélyss poussa un gros soupir. Doucement, ses doigts coururent le long de la colonne vertébrale du mercenaire. Elle siffla une nouvelle fois et se mit à marmonner quelque chose qui arracha un ricanement de la part de Kratos. Quelques secondes plus tard, il se mordait les lèvres car la jeune fille avait appuyé -par vengeance pour son ricanement- son doigt sur le point le plus sensible de sa blessure.

-Je ne veux rien entendre le malade, prévint Aurélyss avec une légère ironie dans la voix.

De nouveau, elle fit courir ses doigts sur le dos nu du mercenaire (comme j'aime ça 8D *sbaf* surtout le dos nu... Même le devant... *sbam*), murmurant quelques paroles incompréhensibles même pour l'oreille du mercenaire qui se laissa bercer et sombra petit à petit dans une douce somnolence, qui lui faisait remonter à sa période heureuse avec Lloyd et Anna ou il y a quatre mille ans quand Martel n'était pas morte...

-Détends-toi Kratos..., souffla Aurélyss (la voix de la jeune fille lui parvenait de loin). Repense à ces jours heureux, les bons moments que tu as passé... Et qui ne pourront jamais s'oublier... Laisse-toi aller...

Le Séraphin se laissa faire et se plongea dans un sommeil -le premier depuis quatre mille ans!- où il se remémora les meilleurs moments de sa vie... Quand il se réveilla beaucoup plus tard, le soleil n'allait pas tarder à se lever....Ou à se coucher? Kratos se rendit compte avec stupeur qu'il avait dormi une journée entière. Il se releva et remarqua immédiatement qu'il n'avait plus mal à son dos. Mieux, il n'y avait plus rien. Aurélyss avait fait son travail parfaitement et l'avait même rhabillé (juste le haut hein parce qu'il avait pas enlevé le bas...Dommage *se prend une armoire dans la figure*). Il chercha la jeune fille du regard et la trouva, endormie près de l'âtre où le feu s'était éteint depuis longtemps. Il s'apprêtait à partir quand une voix, même pas ensommeillée, le surpris.

-Tu croyais que tu allais partir sans moi c'est ça? Dit Aurélyss.

-Je croyais que tu dormais.

-Se plonger dans un rêve, rêver, somnoler et dormir profondément sont des choses différentes, répliqua-t-elle en s'étirant, dépliant ses membres engourdis. Toi en revanche, t'étais dans la catégorie: sommeil plus que profond.

-C'est toi qui m'a endormi?

-Oui mais je ne savais pas que tu dormirais autant. La preuve, je t'ai frappé plusieurs fois dans le dos alors que je ne t'avais pas soigné et tu n'as pas réagi... Quand tu dors, tu dors. Comme Lloyd. Je vois de quel côté ça vient maintenant...

Kratos ne répliqua pas.

-Au fait, j'ai dormi combien de temps? Demanda-t-il en changeant de conversation.

-On est le soir et le soleil, comme tu peux le voir, est sur le point de se coucher.

-C'est bien ce que je pensais. J'ai dormi presque une journée...

-C'est pas de ma faute!

-Que s'est-il passé après que je me sois interposé entre Lloyd et Yuan?

-Ah ça... Et bien figure-toi que ton copain Yggdrasill avait rajeuni et avait rejoint Lloyd...

-Quoi? Il s'est infiltré parmi eux?

-Oui, sous le nom de Mithos. Si j'ai bien retenu, Mithos et Yggdrasill ne font qu'une seule et même personne et Yggdrasill est capable de changer de corps... Ou de rajeunir?

-De rajeunir. Et ensuite?

-J'ai combattu Yggdrasill... Et ce con s'est enfui...

-Je vois...

-Bon, si tu te sens d'attaque, va voir Lloyd. Je suis sûr qu'il aimerait avoir de tes nouvelles.

-Tu crois?

-Sincèrement? Oui.

-Tu ne m'accompagnes pas finalement?

Aurélyss prit un air épouvanté.

-Quoi? dit Kratos qui ne comprenait pas sa réaction.

-Rien. Allons-y.

-C'était quoi ce regard?

-Rien je te dis. Allons-y.

Kratos laissa tomber et sortit de la maison.

-Tu veux utiliser quel moyen pour t'y rendre, à Flanoir? demanda la jeune fille curieuse.

-Téléportation.

-Encore?!

-Quoi?

-Rien... C'est bien la dernière fois que je me téléporte..., grogna-t-elle ensuite dans sa barbe.

Mais elle s'exécuta et ils se téléportèrent à Flanoir. J'ai la flemme de vous décrire Flanoir mais je suis suppose que vous voyez comment c'est. *se mange un mur de brique* x_x

-Wouhou! s'exclama Aurélyss en découvrant la ville enneigée. C'est ça Flanoir?! C'est super beau!

-Tu sais où il est?

-Qui? Ah Lloyd... Il est au belvédère mais Colette est pour le moment avec lui alors il va falloir patienter un peu... Rhôôôô, roucoula-t-elle ensuite. C'est vraiment joli...

Kratos la regarda sans rien dire. Aurélyss dévorait la ville de ses yeux remplis d'étoiles, un grand sourire béat sur les lèvres. Soudain, son regard se voila de mélancolie et son sourire disparut. Elle poussa un profond soupir.

-Un problème? s'enquit le mercenaire en voyant son changement d'expression.

-Non, rien.

Aurélyss se tourna vers lui, le sourire retrouvé.

-Tu peux aller le voir. Il sera seul quand tu arriveras. Je t'attends là moi.

-....

Le mercenaire la regarda une dernière fois avant de la quitter. Quand il eut disparut, Aurélyss perdit de nouveau son sourire. Une douleur violente la prit et elle s'effondra, les mains recroquevillées sur l'endroit où était son coeur.

-Qu'est-ce...Qu'est-ce qui m'arrive? gémit-elle. Ca fait... mal...

Elle se recroquevilla sur elle-même, attendant que la douleur passe tandis que la neige tombait doucement. Quand elle fut calmée, Aurélyss se releva. Que lui arrivait-il? Si subitement? Elle resta longtemps plongée dans ses pensées. Si longtemps que lorsque Kratos revint, elle y était toujours.

-Tu n'as pas froid? demanda le mercenaire en la voyant couverte de neige. Tu n'as pas bougé d'ici depuis tout à l'heure?

-Hmm? Oh, je n'avais pas vu que tu étais de retour... Pardon. J'avais même pas remarqué qu'il faisait froid hahaha.... Maintenant que tu le dis, oui. Que comptes-tu faire maintenant?

-Rentrer à Welgaïa avant que Mithos se lance à ma recherche.

-Je ne vais pas t'accompagner là-bas désolée.

-Ce n'est pas grave. On se reverra de toute façon.

-Ooh que oui. Porte-toi bien surtout! A plus tard!

Aurélyss déploya ses ailes bleues et s'envola, laissant derrière elle Kratos. Sans perdre de temps, elle traversa la faille spatio-temporelle et elle se retrouva à Sylvarant où elle rejoint la base des Renégats. Ceux-là l'accueillirent assez précipitament. La jeune fille trouva donc facilement Yuan, assit derrière son bureau encore une fois.

-Tu fais évacuer les Renégats? fit-elle en fermant la porte.

-Oui. Maintenant qu'Yggdrasill sait que je suis le chef des Renégats, il va tout faire pour les tuer, répondit le demi elfe en fermant les yeux. J'aurais dû me renseigner bien avant...

-Au lieu de m'envoyer à Welgaïa, tu aurais mieux fait de me confier cette mission.

-...

-Enfin bon, le passé, c'est le passé. Que dois-je faire maintenant?

-Rien.

-Quoi?

-Tu es libre de faire ce que tu veux pour le moment. Mais ne te réjouis pas si vite, j'aurais encore besoin de toi. Je te recontacterais.

-...Comme tu veux.

Aurélyss sortit de nouveau de la base. Elle s'arrêta et ferma les yeux.

-Dites-moi où sont Lloyd et ses amis, chuchota-t-elle en elle-même. Où sont-ils?

Les rêves lui répondirent par image, d'abord flous puis de plus en plus nettes. Un endroit haut. Des cercueils en lévitations. Une épée figée dans quelque chose inconnu... Une... trahison? Non! Aurélyss plissa les yeux. Zélos avait roulé tout le monde! Et à cause de lui, Colette se faisait enlever! Les rêves commencèrent à se dissiper face aux troubles de la jeune fille mais elle se reprit bien vite. Une bagarre.... Des Anges qui attaquent Lloyd et ses amis... Lloyd contraint de les abandonner... Aurélyss rouvrit les yeux et s'envola précipitament, direction la Tour du Salut de Sylvarant. Elle devait aller les aider! Quelqu'un lui murmura quelque chose à l'oreille... Une voix féminine qu'elle ne connaissait pas... Elle se laissa guider par ce guide inattendu et entra dans la Tour...

 

 

A suivre.....

 

Voilà encore un chapitre de terminé ^^".... Pfiouf... C'est pas donné ça.... Bon, je suppose que je dois quelques explications.

Aurélyss peut voir ce qui se passe grâce aux chemins des rêves. Elle arpente en fait les rêves qui lui fournissent la réponse qu'elle cherche.

Par exemple: elle veut savoir où est le groupe de Lloyd. Au lieu de chercher partout ce qui prendra trop de temps, elle rentre dans une dimension -pas l'Imagination non- qui s'appelle les Rêves. Un peu comme les rêves que nous faisons quand nous dormons. Sauf que les rêves que fait Aurélyss sont un peu différent des nôtres parce qu'elle peut savoir ce qu'elle veut... Comme quand elle a sut où se trouvait Lloyd au début. Les rêves lui envoient donc les images de ce qui se passe en ce moment pour savoir où est Lloyd. Ca fait parti de ses pouvoirs même si c'est compliqué je l'avoue u_u" enfin bref, rendez-vous au chapitre 13!! =D

<< précédent                                                               suivant>>