Attention! Cette partie contient un lemon. ( Même si je l'ai fais short et soft ) Bien que léger, je préviens que cela pourrait choquer les âmes sensibles, à plus fortes raisons qu'il s'agit d'un lemon garçon/garçon.

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX



Chapitre 4 : Rêveries d'un mercenaire solitaire

 

 

Kratos rendait visite à Yuan tous les jours depuis la découverte morbide qu'il avait fait un mois plus tôt. Il y allait tous les jours pour l'aider. Il s'assurait que Yuan ne sombre pas à nouveau dans l'anorexie qu'il avait eut pendant son adolescence. Puis il avait fallut l'aider à nettoyer sa maison, restée un mois sans un seul coup de balai. Bon, elle n'était pas vraiment très sale mais Yuan y tenait. Puis, au fur et à mesure du temps, les visites de Kratos avaient des airs plus de visites de courtoisie que de visites de garde-malade. L'ex mercenaire ne mentionna pas une seule fois la scène du baiser, l'ex renégat lui en était gré. Lui aussi évitait le sujet. Il évitait d'aborder son véritable problème. Alors, le plus souvent, les deux amis jouaient aux cartes, avec à côté d'eux une tasse de thé fumante. Le seul jeu de cartes auquel Kratos savait jouer était la manille. Les parties de manille s'enchaînaient donc tout l'après-midi, ce qui permit à Yuan d'améliorer son niveau dans ce domaine. Ce jeu se déroulait toujours en silence. Seuls l'annonce des points et le bruit de l'horloge le perturbaient. Pas besoin de parler. Leurs yeux parlaient pour eux. Yuan évitait de regarder Kratos droit dans les yeux, il avait peur qu'il ne trahisse les sentiments affreux qu'il avait pour lui. Mais parfois, il arrivait que le regard grenat de l'humain croise celui saphir du demi-elfe. Kratos y lisait tristesse et joie en même temps, souffrance et soulagement. Un tel regard ne le laissait pas indifférent. Au contraire, cela le prenait aux tripes, il sentait ses entrailles se nouer. Il ne savait pas pourquoi. Bien sûr que la souffrance de son meilleur ami le touchait! Bien sûr qu'il voulait que Yuan aille mieux! Mais le jour où Yuan serait parfaitement remis, il n'aurait plus de raison valable de venir ainsi tous les jours, à part pour jouer à la manille, ce qui un jour les lasserait tous les deux. Et Kratos ignorait pourquoi cette idée l'attristait autant. Cette tristesse, Yuan l'avait remarqué. Il s'en voulait. Non seulement, il imposait sa faiblesse à Kratos mais en plus il le faisait souffrir! Un soir, alors que le Séraphin le quittait, il le retint par le poignet. Seul deux mots sortirent de sa bouche.

 

- Pardonne-moi.

Il ne comprit pas ce qui poussa Kratos à réagir ainsi mais moins d'une seconde plus tard, il se retrouva plaqué contre l'humain, son corps serré contre le sien, sentant sa main caresser ses cheveux. Yuan ferma les yeux et se laissa bercer. Il se sentait si bien! Il aurait souhaité que cette étreinte dure toujours. Par ce moyen, Kratos lui assurait qu'il ne lui en voulait pas.
Kratos ne comprit pas pourquoi il avait agit ainsi. Il aurait très bien pu lui expliquer qu'il n'y était pour rien, que c'était normal qu'il l'aide. Mais ce regard si triste l'avait ému, tant ému! Il ne voulait pas que Yuan culpabilise alors qu'il souffrait déjà tant. Cette étreinte fut comme un réflexe et sentir le corps chaud du demi-elfe contre lui, sentir son souffle sur sa peau, sentir l'odeur de ses cheveux, sentir son coeur palpiter contre son torse... Yuan lui faisait bien plus d'effet pour que ce qu'il ressentait pour lui ne fut que de la pure amitié. Pendant l'espace d'un bref instant, il avait eu envie que le métis ne soit qu'à lui, entièrement à lui.
Mais c'était normal non? C'était son ami, il voulait le voir guérir, redevenir le Yuan jovial et parfois piquant qu'il avait connu. Mais ce besoin qu'il avait eu de le sentir contre lui...
Il ne laissa pas passer cette confusion des sentiments sur son visage impassible car autant Yuan pouvait être parfois extraverti et excentrique que Kratos était timide. Il quitta donc son ami, lui souhaitant une bonne nuit et lui assurant de sa visite le lendemain.
Kratos passa une nuit agitée. Ses rêves lui montraient tous Yuan, qui l'appelait, qui riait... Yuan qui s'approchait de lui et qui l'embrassait. Ce fut une réaction typiquement masculine qui réveilla Kratos qui se sentit immédiatement gêné. La phrase de Yuan lui revint en mémoire.

" J'ai envie de toi, c'est ça mon problème! "


- Moi aussi, je dois avoir un problème et c'est le même que le tien.


L'Ange aux cheveux acajou, malgré son réveil en fanfare, alla tout de même chez son ami, l'après-midi. C'était une chaude journée de juillet. Kratos sonna plusieurs fois mais devant le manque de répondant de Yuan, il entra sans plus attendre. Il monta à la chambre du demi-elfe. Yuan y entra presque aussitôt. Ses cheveux étaient lâchés et mouillés, il s'était apparement séché à la va-vite, sa chemise blanche lui collait au torse, laissant entrevoir sa peau en transparence.


- Pardonne-moi, il fait si chaud que je me sentais fondre et je ne t'ai pas entendu tout de suite.


Kratos ne répondit rien, occupé à observer son ami. Voyant que quelque chose le troublait, Yuan s'approcha de lui en lui demandant si tout allait bien. L'ex mercenaire l'attira immédiatement à lui, tremblant.


- Kratos, tu es sûr que tout va bien?


Pour toute réponse, l'humain l'embrassa avec passion, baiser auquel le demi-elfe répondit avec tout autant de fougue. Que Kratos s'abandonne ainsi l'étonnait. Mais il ne fut pas choqué pour autant. Il ne fut fut pas choqué quand il chercha le contact de sa peau. A vrai dire, il se laissait faire, cela lui plaisait. Il ne fut pas choqué quand il lui ôta sa chemise, il ne fut choqué de rien. Ils formèrent bientôt un seul être, uni par la passion, sous les baisers et les soupirs plus ou moins prononcés de l'un ou de l'autre. Ils finirent néanmoins par se séparer, étant simplement dans les bras l'un de l'autre, leurs coeurs battant à l'unisson. Ils finirent par s'endormir dans les bras l'un de l'autre.

Les rêveries d'un mercenaire solitaire venaient de se réaliser.




A SUIVRE

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 

Yatta, ça y est XD N'empêche que Kratos a été plus vite sur cette affaire que Yuan XD

 

<< précédent                                                               suivant>>