Hello les gens, me revoilà !

Eh non je ne suis pas morte !

Je vous propose une petite fic tapée sur Word et basé sur TOS et son aspect ludique jamais vu : les cheveux XD

 

Couples : Colloyd –Yuartel- PronymaxYggdrasill - Géséa et relations parentales/amicales

 

Merci à tous ceux qui me lisent et reviews, c’est adorable !

I do not own Tales of Symphonia , neither I do not own their characters.

Enjoy!

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

 Juste une petite histoire de cheveux

 

Yuan Ka-Fai avait toujours été fier de lui-même. Sans orgueil mal placé. Il est vrai que Yuan avait quasiment toujours réussi ce qu’il entreprenait. Et toujours sans orgueil mal placé, sans devenir un Narcisse en puissance, il était assez fier de son physique, surtout de ses cheveux. Longs, lisses et bleus azurés que Martel aimait tant caresser. C’est pourquoi Yuan prenait le plus grand soin pour sa chevelure, ainsi Martel restait présente encore une fois dans son cœur déjà plein de ses souvenirs. Une fois au Ciel après sa mort, elle aurait de nouveau le plaisir de les caresser comme elle les avait connus.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Si Zélos Wilder gardait ses cheveux longs, ce n’était ni par coquetterie ni parce que cela augmentait son charme. Zélos Wilder était un peu fainéant pour cette partie de son corps. Il les lavait et les entretenait bien entendu mais il les laissait toujours pendre dans son dos. Il ignorait tout de l’art de la queue de cheval ou de la natte. Aussi quand Lloyd lui proposait de les coiffer il disait toujours oui. Le fait d’ignorer tout de l’art de la coiffure avait un avantage, au moins Zélos et Lloyd passaient un moment agréable et drôle ensemble.

C’est pourquoi à ce jour Zélos Wilder n’a toujours pas appris à se nouer les cheveux.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Quand Lloyd était enfant, Kratos lui brossait souvent les cheveux. Une activité réservée aux femmes, direz-vous ? Selon Kratos non. Il aimait brosser les cheveux de son petit car à chaque fois petit Lloyd jouait sagement sur ses genoux, lui racontant ce à quoi il jouait avec Maman ou Noïshe. Séparé de son fils pendant quatorze ans, la femme de sa vie morte, ce rituel manquait horriblement au Séraphin, priant lorsqu’il se couchait de ne pas voir le soleil se lever le lendemain.

Peu après leurs retrouvailles, Lloyd avait confié qu’il avait quelques souvenirs de son enfance mais il semblait qu’il avait oublié ce moment. Un matin, il rejoignit son père, ses cheveux étant lâchés. Là oui, la ressemblance avec Kratos était encore plus troublante. Il avait à la main deux élastiques et une brosse. Lloyd demanda donc à son père s’il pouvait l’aider à se coiffer.

-Comme quand j’étais petit ! Ajouta t-il

Pour la première fois depuis qu’il coiffait son fils, Kratos le faisait non pas en souriant comme il en avait l’habitude, mais en pleurant d’émotion. Comment avait t-il put souhaiter ne plus voir le soleil se lever ?!

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Aussi loin qu’il se souvenait, Mithos Yggdrasill avait toujours connu Pronyma avec ses beaux cheveux vert forêt attachés.

-C’est plus pratique pour travailler. Lui avait-elle dit.

Faux prétexte pensait Mithos

Et pourtant, il rêvait de voir sa Pronyma d’amour avec ses cheveux lâchés. Aussi, il s’arrangea et fit en sorte qu’elle ne retrouve pas ses élastiques. Ce fut donc une Pronyma aux cheveux longs lui tombant au bas des reins qu’il vit le lendemain de son forfait. Elle était encore plus belle ainsi si c’était possible, plus sexy…

Et Mithos ne put s’empêcher de l’embrasser.

- Tu vois Mithos, c’est pour cette raison que j’attache mes cheveux. Si je ne le fais pas, tu me sautes dessus.

Et apparemment, ça ne la gênait pas tant que ça Pronyma !

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Depuis qu’elle était toute petite, Colette Brunel laissait pousser ses cheveux blonds. Pas pour elle non. Elle pouvait les avoir longs ou courts, peu lui importait jusqu’à ce qu’un petit Lloyd énamouré et âgé de dix ans lui dise un jour :

- Tes cheveux sont si beaux ! Ils ont la couleur du soleil, alors même s’il pleut, il me suffit de les voir pour que ma journée s’illumine !

Depuis ce jour, elle les laissait pousser, devenir plus longs afin que « le soleil » soit toujours plus grand, afin que les journées de Lloyd soient toujours lumineuses tout au long de sa vie.

Le concerné lui en était gré. A ce jour, le nombre de bijoux et de barrettes fabriquées par Lloyd pour Colette s’élève à trois cents douze, sans compter les autres cadeaux qu’il lui a offert, dont un petit être portant leur sang et qui allait naître de leur amour bientôt.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Un jour, Préséa se cassa le bras en tombant d’un ptéroplan. Et évidemment elle se cassa le bras avec lequel elle écrivait. Comment allait-elle faire pour faire ses couettes, celles qu’Alicia lui avait apprit à faire et qu’elle faisait tous les jours ad aeternam ?

La question lui trotta longtemps dans la tête, elle ne voulait déranger personne avec des choses aussi futiles.

Le lendemain de son accident, Génis vint la voir avec une brosse et des élastiques.

- Je me disais juste que tu aurais besoin d’aide pour faire tes couettes… lui dit-il rougissant

Elle accepta. Pendant deux mois « son petit chevalier servant » comme l’appelait Régal, l’aidait à se coiffer et autres choses en tout genre.

Depuis, quand Préséa se coiffait avec ses couettes, ce n’était plus seulement parce qu’Alicia le lui avait apprit, c’était aussi parce que Génis l’aimait et réciproquement.

 The End ?

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Voilà mes petites rubriques cheveux de TOS ^^

Si vous avez des idées sur ce sujet, faîtes m’en part ^^

Reviews ?

 

                                                               suivant>>