Une lettre avec de belles dorures et un ruban mauve, c'est ainsi que Lloyd reçut la nouvelle du mariage de Zélos et Sheena. Lloyd paru à la fois enjoué et inquiet à la suite de cette nouvelle, il se demandait comment ses amis allaient réagir par rapport à ce qu'il s'était passé, il s'en voulait toujours d'avoir blesser Zélos lors de sa maladie, Alice n'était encore au courant de rien concernant le drame et le fait qu'il se soit éloigné de ces amis. Il n'avait pas encore osé parler de cette partie de sa vie, il lui faisait entièrement confiance, de plus à part Raine et Préséa qu'ils avaient rencontré sur le chemin personne d'autre ne connaissait Alice. Même s'il avait le cœur apaisé par la joie et le bonheur que lui apportait Alice, il avait l'impression d'oublier un peu Colette tout en étant sur qu'elle aurait voulu qu'il soit heureux peu importe avec qui.

"_Quelque chose ne va pas Lloyd? Tu as l'air soucieux depuis que tu as cette lettre.

_Ce n'est rien, tu n'as pas à t'en faire, on est invité au mariage de Zélos et Sheena, ce sont des amis.

_C'est magnifique, mais ils ne me connaissent pas, est-ce qu'il vont m'accepter?

_Ne t'inquiète pas, ils t'adopteront tout de suite, tu es si gentille. Au fait voudrais tu venir avec moi à l'arbre géant, je voudrais te donner quelque chose.

_Ça fait un gros détour pour aller à Meltokio, nous sommes à Sybak, on va faire marche arrière!!

_C'est vrai mais en volant cela ne prendra pas plus de 2 heures, et puis c'est quelque chose de très important.

_Tu sais que je ne sais pas te dire non."

Ils s'éloignèrent de la foule pour se retrouver en pleine campagne, Lloyd pris Alice dans ces bras, ces joues et celles d'Alice rougirent lorsque leurs corps se rapprochaient pour qu'ils puissent s'envoler. Lloyd maîtrisait totalement ces ailes, il ne devait faire aucune erreur vu la vitesse à laquelle il volerait. Alice adorait voler dans ces bras, ça lui donnait l'impression d'être dans un rêve. Elle avait la tête remplie de soucis, Maximin allait tout faire pour la retrouver, en réalité son histoire était plus compliquée que ce qu'elle avait bien voulu dire. Son père l'avait vendu à cet homme car il était trop pauvre pour se nourrir. Maximin l'avait obliger à faire des choses qui la dégoûtait au plus au point, malheureusement c'est un homme apparemment très influant, elle avait réussi à s"échapper mais elle fut capturé par les désians. Lloyd lui avait sauvé la vie et elle était tombée amoureuse de lui.

L'arbre géant dominait de toute sa splendeur la plaine verdoyante de Symphonia, Lloyd atterrit devant celui-ci, comme il n'y avait personne il décida de laisser ces ailes à découvert. Il déposa délicatement Alice tout en restant près d'elle.

"_Alice, tu connais ma véritable identité…enfin…tu connais mon histoire en partie, je suis devenu un ange il n'y a pas très longtemps…

_Lloyd, ne sois pas si maladroit quand tu me parles sérieusement, tu n'as pas à te sentir gêner.

_Je… euh…

_Moi aussi j'ai des sentiments pour toi, je ne savais pas non plus comment te le dire.

Tout à coup, un esprit apparu, il avait une silhouette qui lui rappelait quelqu'un, le cœur de Lloyd se serra dans sa poitrine.

"_Colette...?

_Oui, Lloyd c'est moi.

_Mais comment est-ce possible? Je t'ai vu mourir dans mes bras…."

Lloyd et Alice en était restés totalement estomaqué. L'apparition de Colette fut une réelle surprise, il avait fait son deuil et s'apprêtait à déclarer sa flamme à Alice.

"_Colette, je… je…je suis désolé, si tu savais…

_Tu n'as pas à t'inquiéter Lloyd, je n'ai pas su me défendre, mais je suis heureuse de renaître en tant qu'esprit pour guider les autres. Tu sais Lloyd, je suis apparue pour te rassurer. Je sais que tu aimes cette jeune fille, elle est la gentillesse et la bonté incarnée. Protège la comme tu m'as protégé, aime la comme tu m'as aimé.

Colette commençait à disparaître.

_Attend Colette!!

_Offre lui ton cœur, elle pourra ainsi partagé ton destin avec mon cristal que tu as gardé, ce cristal représente ton cœur à mes yeux. Puis elle disparue.

_Merci Colette, je ne t'oublierais jamais. Alice, j'ai des sentiments pour toi, je t'aime. J'ai envie que tu restes à mes côtés pour le temps qu'il me reste à vivre. 

_Oh Lloyd merci, merci…"

Pour la première fois, Alice et Lloyd s'embrassèrent, il lui offrait enfin son cœur, il était totalement serein et heureux, il espérait que ce moment allait durer une éternité gravé dans leur mémoire. Des plumes se formaient autour d'eux, le cristal du Cruxis que Lloyd avait gardé se mit scintiller puis entra dans celui d'Alice. La fusion des deux cristaux provoqua une modification du mana d'Alice, elle sentait des changements se produire dans son corps mais rien ne se voyait à l'extérieur.

"_Je crois que nous devrions y aller, tes amis vont nous attendre!

_Tu verras, ils sont sympas."

Les deux amoureux s'envolèrent pour Meltokio retrouver les amis qui les attendaient pour le mariage.

 

Les retrouvailles des membres du groupe furent assez agitées. Lloyd sauta au cou de ces amis, ils étaient tous content de le revoir, surtout Génis qui avait la sensation d'avoir retrouver son meilleur ami, il fut même surpris par l'état de Sheena, sa grossesse en était à un stade avancé.

« _Eh ben, Sheena que t’est-il arrivé, tu n’étais pas plus mince avant ?

_Idiot ! Je suis enceinte de ce beau parleur.

_Ah enfin…

_Qu’est-ce que tu veux dire !!

_Je rigole Sheena, ne me tapes pas, s’il te plaît. »

Ils rirent tous ensemble de la situation, en même temps cela faisait un bout de temps qu’ils n les avaient pas vu, depuis le couronnement de Zélos. Alice était restée un peu en retrait face à tout le monde, malgré son assurance au combat, elle n'arrivait pas encore à aller totalement vers les autres après ce qu'il s'était passé avec Maximin. Au début, il était gentil mais il était devenu très violent envers elle. Tout à coup, un jeune roux qui lui était totalement inconnu l'aborda poliment, en effet ces parents et Maximin l’avait totalement isolé du monde, elle devait uniquement étudié et apprendre les bonnes manières pour être une bonne épouse, mais un jour elle se rebella. Lorsque Maximin retrouva Alice, elle passa un sale quart d’heure, elle reçu beaucoup de coup, elle failli même en mourir, c’étaient les raisons pour lesquelles elle avait souvent peur des hommes depuis que Lloyd l’avait sauvé elle avait beaucoup moins peur.

"_Alors beauté fatale, on ne se présente pas.

_Qui es tu pour me demander mon nom, espèce de beau parleur.

_Du Lloyd tout craché, je m'appelle Zélos Wilder ancien élu de Tesseha'lla.

_Eh Zélos, laisse la tranquille, intervint Lloyd, je croyais que tu devais te marier aujourd'hui.

_Oui c'est vrai, je vais pouvoir profiter des superbes formes de ma petite invocatrice.

_Au fait les amis, je vous présente Alice Yumen, elle m'a beaucoup aidée.

_Ravi de te rencontrer Alice. "

Ils commencèrent à tous discuter avec elle, elle se sentait plus en sécurité, surtout dans les bras de celui qu'elle aime. Les invités commençaient à arriver en masse dans la grande salle du château. Le cœur et le sang d'Alice ne firent qu'un tour lorsqu'elle aperçue une certaine personne. C'était un demi elfe assez imposant, il avait la carrure d'un guerrier, il avait les cheveux long et noirs comme ses yeux. Alice devint plus pâle qu'un linge.

"_Hey, Alice que t'arrives-t-il?

_Il…il est…il est là. C’est lui, il va me tuer. J'ai peur Lloyd, j'ai peur.

_Du calme, je te protégerais, je te l’ai promis Alice.

_Qu’est-ce qu’il y a Alice ? Lui demanda Sheena.

_Ne t’inquiètes pas Sheena ça va."

Alice commença à faire demi-tour et à vouloir s'enfuir en courant mais il était trop tard Maximin l'avais déjà vu, il se précipita vers elle à une vitesse phénoménale en bousculant Sheena qui était dans un état fragile. Le demi elfe arracha Alice des bras de Lloyd sans s’occuper de la mariée à terre, tout le monde fut pétrifié d'étonnement devant la scène.

"_Tiens, tiens mais voilà ma future femme, espèce de souillon tu as osé m'humilier devant tout le monde alors que nous allions nous marier, et je t'ai enfin retrouvé.

_Aahh, lâche-moi! 

Alice se reçu une gifle de plein fouet, Lloyd se porta à son secours immédiatement.

_Pourquoi tu l'agresses comme ça? Tu as lancé des troupes de soldats après elle. Tu ne la laisseras donc jamais tranquille.

_Tu agresses ma future femme et une de mes invités le jour de mon mariage, tu n'as pas honte. Dis Zélos en colère.

_Cette fille est une prisonnière, elle devait juste se marier avec moi car elle a les qualités requises pour porter un enfant, elle m’a été promise depuis qu’elle a quatre ans, mais elle essayé de s'enfuir avant la cérémonie et ce n’était pas la première fois que cela se passait. Mes hommes l'ont rattrapé et l'ont finalement vendu aux désians sur mon ordre car je ne voulais pas d'une tête de mule pour mère de mes enfants.

_Tu n'as aucun respect pour elle, tu la traites comme un animal, une femme on l’aime si on veut qu’elle devienne la mère de nos enfants. Ce n’est pas étonnant qu’elle se soit enfuie si tu la battais comme ça.

_Et alors, elle n'avait pas de respect pour moi même si je daignais lui donner à manger. Sale vermine, tu la défends.

_ Maximin, je vous interdit de vous adressez à Lloyd Aurion de cette manière.

_ A vos ordres votre majesté, Lloyd ne t'inquiète pas, tu me reverras un jour et toi aussi ma belle Alice, n’oublie pas tu es une bâtarde, personne ne veut de toi parce que ta mère était une demi elfe, moi je suis un demi elfe supérieur très différent de toi. Tu ne vaux rien, vous en paierez le prix fort crois moi. Je n'oublie jamais mes ennemis, Lloyd Aurion.

_Je vaux quelque chose aux yeux de Lloyd et puis je l’aime aussi. Je sais qu’il m’aime. C’est vrai ma mère était une demi elfe, elle s’est fait assassiné par lord Kvar il y a longtemps parce qu’elle a refusé de se soumettre. Et je vais suivre le même chemin, je ne me soumettrais jamais à toi.

_ Je te demande de quitter la cérémonie sur le champ, il n’y a pas de place pour de la discrimination le jour de notre mariage, ni les autres d’ailleurs. Ne te présente plus jamais devant toi.

_D’accord, d’accord, votre majesté mais je me vengerais je vous le promets. »

 

Sur ces mots, Maximin quitta la salle de bal, l'incident était clôt, Sheena allait bien malgré la bonne bousculade qui l’avait fait tomber à genoux, sa grossesse étant à un stade avancé ces mouvements devenaient limités et elle devait faire attention à ne pas trop se fatiguer. La cérémonie allait enfin pouvoir commencer. La cathédrale de Martel était pleine à craquer, tout le monde voulait assister au mariage de l'élu et de Shenna l'invocatrice élémentale. La future reine attendait à l'entrée, tout le monde retint son souffle lorsqu'elle entra dans la cathédrale y compris Zélos, Sheena portait une robe blanche simple et ample, ses cheveux étaient totalement lâché sur ces épaules, un diadème en argent les maintenaient légèrement en arrière. Son voile transparent laissait entrevoir ses yeux bruns, tout le monde était époustouflé par sa beauté, le fait qu'elle soit enceinte la rendait encore plus belle. Zélos l'attendait au pied de l'autel debout avec à ces côtés Lloyd. Malgré qu’elle ne soit plus le chef de Mizuho, tout son peuple était là pour la soutenir et la féliciter. Elle avançait lentement, au rythme de la musique pour rejoindre celui qu'elle aimait depuis toujours, c'était le plus beau jour de sa vie. Le mariage et le couronnement se déroulèrent sans encombre. Les époux se dirent enfin oui pour l’éternité. Alors que la fête battait son plein, Alice commençait tout juste à se remettre de ses émotions, elle leur raconta toute l'histoire qu'elle avait vécue et comment Lloyd l'avait sauvée. Malgré l’ambiance joviale, Alice n’arrivait pas à se détacher de ce qu’elle venait de vivre, elle avait l’impression de revivre son passé et avait peur pour son avenir maintenant.

 

"_En tout cas une chose est sure, dit Zélos, il n'arrêtera pas de vous traquer maintenant, je le connais il va vouloir vraiment se venger.

_Je suis perdue! Il va me retrouver et me faire souffrir comme jamais. Je ne veux pas revivre ce qu’il s’est déjà passé. Il va me tuer si je ne lui obéisse pas. Je suis totalement paniqué à l’idée même de le revoir.

_Ne t'inquiète pas, je te protégerai, nous nous battrons ensemble comme je te l'ai appris, c'est d'accord.

_D'accord, dit-elle dans un demi sanglot.

_On ses serrera les coudes, même avec le bébé qui arrive je saurai invoquer les esprits originels pour nous aider, depuis que je suis enceinte, le mana dans mon corps est assez instable."

C'est ainsi que tous réussirent à rassurer Alice, elle se sentait protégé et entouré d'amis. Elle était confiante en l'avenir à présent. Alors qu’ils se mirent tous à danser pour fêter l’événement, Sheena tomba à genoux.

_Sheena ! Sheena ! Ça ne va pas !

_Le bébé arrive ! »

 

Chapitre 11 : La disparition de Lloyd.

 

Un petit oiseau aux ailes brunes et rouges se posa sur le bord d’une fenêtre et sembla regarder d’un œil curieux et perplexe l’étrange scène qui se déroulait à l’intérieur de la pièce. S’il avait pu parler, il aurait dit y voir une femme dont le bas du corps était caché par un drap blanc, allongée sur un lit et paraissant être en proie à de violentes douleurs mais dont le visage en sueur était souriant. Des hommes s’afféraient autour d’elle, lui prodiguant des soins ou l’encourageant. La femme poussa soudain des cris, serrant la main d’un des hommes avec force. Bientôt, les hurlements de douleur de la jeune femme furent rejoint par les pleures stridents d’un enfant. Il y eu alors des applaudissements et des acclamations. Effrayé par toute cette nouvelle agitation, le petit oiseau s’envola haut dans le ciel sans savoir qu’il venait d’assister au miracle de la vie.

Dans la pièce adjacente, Zélos faisaient les cents pas. Il n’avait jamais été aussi nerveux. Malgré tous les médecins et la présence de Raine qui se tenait prête à intervenir en cas de complication, son inquiétude était à son plus haut niveau. Pour rien au monde il ne voulait perdre l’amour de sa vie, ni le petit être qu’elle avait en elle. Devenir père. Il s’était beaucoup imaginé dans ce rôle depuis qu’il savait pour la grossesse de Sheena, mais là, en cet instant des doutes surgissaient dans son esprit. Que ferait-il en tenant cet enfant ? Saurait-il s’en occuper ? L’enfant allait-il l’accepter ? Saurait-il calmer ses pleures ?

Il passa une main tremblante dans ses cheveux sous le regard amusé et nostalgique de Kratos. Ce dernier comprenait mieux que quiconque ici présent, les angoisses qui assaillaient le futur père. La naissance de Lloyd avait été un véritable supplice pour lui. Il se revoyait à la place de Zélos, ne cessant de marcher en long et en large, se posant des questions idiotes. Toutes ses peurs s’étaient volatilisées au moment où il avait tenu son fils dans ses bras. Il n’y avait pas de moment plus émouvant, plus magique. Il n’en dit rien au jeune homme, il allait le découvrir par lui-même, c’était ça l’autre plus beau cadeau de la naissance : se sentir fort et capable de protéger la vie de son enfant.

Quand il entendit les cris de Sheena, Zélos se figea. Il aurait dû être auprès d’elle et la soutenir dans cette épreuve. Les médecins lui en avaient empêché à cause du risque que représentait sa grossesse.

«  Courage ma Sheena, courage ! Je suis avec toi ! » Pensa-t-il avec force.

A chacune de ses déchirantes plaintes, à chaque expression de sa souffrance, il ressentait sa douleur. Ses hurlements le rendaient fou et lui rappelaient qu’il était impuissant. Un de ses cris fut si insoutenable à entendre qu’il aurait défoncé la porte si Raine ne l’avait pas retenu.

Quand des pleurs retentirent dans l’autre pièce, les visages de chacun s’illumina d’un sourire de soulagement et de bonheur. Un des médecins sortit et à peine eut-il le temps de fermer la porte que Zélos lui sauta dessus.

« Alors docteur, est-ce qu’ils vont bien? Je peux les voir ? S’il vous plaît dites-moi !
- Elle va bien et le bébé aussi mais patienter un petit, Sheena est très fatiguée, le mana de son corps n’est pas encore stabilisé entièrement, elle a perdu aussi beaucoup de sang, il lui faut du repos. Mais si vous le voulez vous pouvez allez voir votre enfant, je vous félicite c’est une belle petite fille, elle est dans son berceau, elle est en pleine santé et présente déjà des caractéristiques d’anges qui la protégeront toute sa vie.
- Comment ça ?
- On peut voir à certains moments apparaître de petites ailes de couleur dorées dans son dos, elle les faits apparaître involontairement, c’est parce que vos sens d’anges ont dû être actifs lors de sa conception.
- C’est incroyable, mon bébé est déjà exceptionnel comme moi ! »

Il entra doucement dans la chambre. Sheena semblait épuisée, son teint était pâle et son front encore moite, marque de l’effort qu’avait fourni son corps. Elle ouvrit les yeux et lui sourit.

- C’est une fille, chuchota-t-elle les yeux brillant de bonheur.

Le cœur de Zélos se pinça tellement il était heureux, il avait même du mal à contenir les quelques larmes qui lui piquaient les yeux.

- Je suis tellement heureux, répondit-il sur le même ton.

Il s’approcha de la jeune femme et déposa un baiser sur son front puis sur ses lèvres. Il se tourna ensuite vers le berceau et se pencha au dessus pour admirer sa fille. La petite présentait déjà une petite touffe de cheveux noirs sur le dessus de la tête, on ne voyait pas encore ses yeux car ils n’étaient pas encore ouverts.

- Elle est magnifique, souffla-t-il avec émotion. Vu ses parents, ce n’est pas étonnant.

Sheena émit un petit rire. Il était fier à cet instant, fier et comblé. Il avait une femme qu’il aimait à mourir et maintenant un petit ange sur qui veiller. Délicatement, il toucha une de petites mains de sa fille et quand celle-ci serra un de ses doigts, il crut que son cœur allait exploser. Il se mordit les lèvres pour ne pas laisser échapper un sanglot.

- Prends la dans tes bras et viens près de moi, lui demanda Sheena.

Il hésita un instant. Elle était si petite, si fragile, qu’il craignait de la briser rien qu’en la touchant. Retenant son souffle, il la saisit délicatement. Quand il l’eut bien contre lui, sentant son petit corps chaud contre sa peau, un puissant sentiment d’amour l’envahit. Cet enfant, il le protègerait au péril de sa vie.

Il la déposa dans les bras de la jeune maman. La petite fille bougea un peu, se demandant sans doute pourquoi toute cette agitation. Il sourit devant son air grognon, comme cela, c’était le portrait craché de sa mère.

«  Elle te ressemble déjà, murmura-t-il tout contre l’oreille de sa femme.

- Mylène…Ce nom lui va à ravir. J’espère que ça ne te dérange pas ? J’ai pensé que tu aimerais qu’elle porte le prénom de ta mère.

- Non, au contraire. Merci Sheena…Bonjour ma petite Mylène. Bienvenu parmi nous. »

Ce fut ainsi qu’elle fut appelée Mylène en l’honneur de la mère de Zélos. Bien que Zélos ait été rejeté par sa mère dès son plus jeune âge car elle ne le désirait pas, il pensait que peut être, elle l’aurait aimé en d’autres circonstances, s’il n’avait pas été l’élu. Il ne lui en avait jamais réellement voulu, avec le temps, il avait compris ce qu’elle avait dû ressentir en épousant un homme qu’elle n’aimait pas. Elle lui avait donné la vie, sans ça il n’aurait jamais put rencontrer ses amis, et surtout sa petite invocatrice. C’était sa façon de la remercier même si elle n’était plus là.

Il laissa Sheena se reposer et emmena la petite Mylène auprès de ses amis. Ceux-ci s’attroupèrent autour de lui, voulant apercevoir l’enfant. Tous étaient en admiration devant le petit ange endormis. Ils attendirent quelques heures avant d’aller féliciter la nouvelle maman. Celle-ci encore fatiguée, les remercia d’un sourire.

« Génis, tu as su garder mon secret, je t’en remercie, je souhaite que tu sois le parrain de notre petite Mylène, fit-elle alors que le jeune homme tenait l’enfant dans ses bras.
- Oh oui, je veux bien.»

Génis était heureux à cette idée. En six ans il avait beaucoup changé physiquement, il avait gagné en force et en taille, il était devenu aussi grand que Lloyd avec un peu moins de carrure certes mais il ressemblait à un homme. La puissance de sa magie avait augmenté également, il maîtrisait maintenant des sorts que même certains elfes très puissants ne pouvaient maîtriser. Mais en cet instant, le nouveau né dans ses bras, il paraissait bien maladroit et mal assuré.

Une fois de nouveau seul avec leur enfant, ce petit être délicat et si fragile, Sheena et Zélos, profitèrent de leur moment d’intimité.

 

 

La journée fut lourde d’émotions pour Lloyd. Il avait eu le droit de porter Mylène sous l’œil attentif de son père. Il s’était dit que lui aussi avait été un jour un bébé qui avait fait la fierté de ses parents, Anna et Kratos. Il se posait souvent des questions à leur sujet, comment aurait été la vie si sa mère aurait survécu ? Aurait-il pu sauver le monde d’Yggdrasill ? Auraient ils rencontré ses amis Génis et tous les autres ?

Beaucoup de ses questions étaient sans réponses, mais il n’en restait pas moins heureux du moment présent. Il ne pouvait changer le passé, se morfondre sur ce qui aurait pu être n’avait pas de sens. Pourtant, une pointe de tristesse avait piqué son cœur quand il avait pris le nouveau né dans ses bras. Il avait pensé à Colette. La jeune fille aurait aimé partager ce moment avec eux.

« Est-ce que tu nous vois Colette ? Nous regardes-tu de là où tu es ? » Avait-il pensé avec tendresse en imaginant le visage souriant de sa défunte amie.

Un petit souffle d’air lui avait caressé le visage comme pour lui apporter la preuve qu’elle était là, près d’eux, à se réjouir avec eux. Il avait secoué la tête se disant qu’il se faisait trop d’idées. Pourtant, en y repensant, cela ne lui paraissait pas impossible.

Le fait d’avoir tenu la petite Mylène dans se bras l’avait rendu néanmoins heureux. En contemplant ce nouvel être, il s’était imaginé avec son propre enfant dans les bras. L’espoir d’un futur rempli de bonheur s’était éveillé en lui. Il voyait un visage dans ce futur merveilleux, celui d’Alice.

Les heures passaient et les amis ne pouvaient se quitter. Ils repensaient au périple qu’ils avaient vécu ensemble, le plus beau combat auquel ils avaient assisté entre Lloyd et Kratos. La soirée fut bien remplie, ils avaient raconté à Alice toutes les histoires intéressantes qui leurs étaient venues à l’esprit. Marble, Chocolat, Dorr, Kate… tous ceux qu’ils leur avaient laisser de bons souvenirs, mais aussi les mauvais Magnus, Forcystus, Mythos, Kvar… c’était grâce à ce périple que Lloyd avait retrouvé son père qu’il croyait décédé. Avec l’affluence de tous ces souvenirs l’idée même de refaire un périple comme celui-ci effleura légèrement leurs esprits, mais ils avaient maintenant tous des responsabilités auxquelles ils ne pouvaient échapper, quelque part Lloyd le refaisait avec Alice, ils se sentaient bien ensemble sans contraintes à part quelques secrets encore inavoué.
Régal qui se faisait discret depuis le début, posa quelques questions à Alice afin de mieux connaître la nouvelle amie de Lloyd, elle lui paraissait encore mystérieuse et avec ce qu’il s’était passé au mariage il avait quelques soupçons, il pensait surtout à Lloyd fragilisé par la mort de Colette.
« Alice, que faisais tu avant de rencontrer Lloyd et que toute cette histoire ne t’arrives ?
- Je faisais des études de médecines, j’étais sur le point de les terminer, j’ai commencé très mon père m’y a obligé, mais je n’en suis pas mécontente, car même si je me retrouve seule je pourrais me débrouiller avec mes connaissances.
- Tu es très intelligente.
- Et toi Lloyd tu comptes faire quoi après, tu ne pourras pas voyager éternellement à travers Symphonia ?
- Je compte m’installer du côté de Flanoir, j’ai beaucoup de souvenir là-bas, la pensée de Colette lui traversa l’esprit, c’était là bas qu’ils s’étaient avoué leur amour. Et puis c’est une région que j’aime bien avec mes pouvoirs d’anges je pourrais venir vous voir quand je voudrais.
-Lloyd, est-ce que je pourrais venir avec toi, là-bas je pourrais exercer mon métier de médecin, à ce qu’il paraisse il y en a un excellent.
- C’est ce médecin qui a soigné le chef de mon village natal et aussi qui a assisté mon accouchement, je pense que tu pourras apprendre énormément de chose avec lui, personnellement je n’y connais rien en médecine. Lui dit Sheena avec un sourire.
- De toute façon, j’allais te le proposer.
- C’est pas le tout mes amis mais je pense qu’il commence à se faire tard et qu’il faudrait laisser la jeune mariée et son époux avec leur enfant se reposer. Dit Génis en baillant à moitié, Je pense que la journée a été épuisante pour tout le monde.
- Alice et moi repartons ce soir, on ne veut pas déranger et puis on se reverra bientôt.
- C’est une promesse Lloyd, viens me voir à Palmacosta quand tu pourras OK !
- Je te le promets Génis. A bientôt ! »
Malgré se qu’il pensa, Régal trouvait que Lloyd avait retrouvé toute la fougue qu’il avait auparavant, son amour pour Alice et les épreuves qu’il venait de traversé l’avait rendu plus fort mentalement et plus mure.

Lloyd déploya ces ailes et s’envola avec Alice dans ces bras, la jeune femme leur adressa à tous des signes de la main, pour elle c’était comme une sorte de remerciement pour l’avoir accepter.
Après se qu’il s’était passé avec Maximin elle craignait que tous ne la rejettes, même Lloyd mais ce ne fut pas le cas, tous l’avait rassurer et protégé. Ses amis étaient vraiment formidables et elle était heureuse de les avoir rencontré. Se sentir intégrer à leur groupe la rapprochait encore plus de Lloyd. Elle resserra son étreinte autour du jeune homme et posa tendrement sa tête contre son épaule.
La nuit était noire et remplie d’étoiles, un temps idéal pour se promener dans le ciel. Lloyd planait juste au dessus de Luin qui était illuminée de mille feux. Il décida de s’arrêter au dessus pour lui montrer la vue, Alice en était émerveillé. En compagnie de Lloyd elle avait l’impression d’être dans un rêve mais avec Maximin elle était en enfer, le souvenir de cette personne la hanterait pour toute sa vie. Elle ne pu réprimer un frissonnement de dégoût. Se méprenant sur l’origine de son tremblement, Lloyd la serra un peu plus contre lui.
Il lui caressa tendrement la joue, alors qu’une ombre se profila derrière lui à son insu.
« Attention Lloyd » lui cria Alice avec effroi.

Trop tard. Une épée transperça l’épaule de Lloyd qui lâcha Alice sous le coup de la surprise et de la douleur. La jeune fille tomba de plus en plus vite. Elle hurla le nom de son ami. Elle ferma les yeux croyant sa dernière heure arrivée. Elle heurta violemment des branches d’arbres qui amortirent, par miracle, considérablement sa chute. Lloyd lâcha un juron en voyant son amie chuter de la sorte, la douleur était insoutenable. Néanmoins, il tourna la tête pour apercevoir son agresseur.

- Toi…souffla-t-il avant de sombrer dans l’inconscience.

Heureusement ces ailes déployées le firent planer jusqu'à la terre ferme. Alice était assommée par sa chute, mais elle n’avait que des ecchymoses et quelques égratignures.

- Lloyd ! Cria-t-elle en apercevant le corps du jeune homme non loin d’elle.

Elle s’agenouilla à ses côtés et d’une main tremblante caressa son visage. Elle se reprit rapidement devant l’urgence de la situation et examina la blessure du jeune homme. L’épée qui lui avait transpercé l’épaule de part en part était empoisonnée si elle en jugeait par la teinte violacée qu’avait prise la blessure. Une petite artère avait été touchée, le poison se propageait malgré tout lentement dans le corps de l’ange. Alice aida Lloyd à se redresser. Il avait perdu énormément de sang et il était faible. Malgré la douleur de son corps, elle tenta de lui panser la plaie, mais cela n’était pas suffisant. Elle ne connaissait pas ce poison malgré sa formation en médecine, par contre elle savait que certaines plantes pouvaient ralentir les effets d'un tel venin. Lloyd perdit connaissance pendant les soins de sa bien aimée. Alice commença à paniquer, elle n’était pas assez forte pour le porter seule mais elle devait rejoindre la ville la plus proche si elle voulait le sauver. Elle n’y pensait plus mais elle avait encore l’exphère que les désians lui avait mise, elle ne l’avait jamais encore utilisé, elle l’avait retiré lorsque Lloyd lui avait donné le serti-clé. Elle savait comment l’utiliser, elle pris l’exphère et la plaça sur le serti, la force que lui donnait l’exphère lui permit de soulever Lloyd et de marcher jusqu’à Luin.
« Quelqu’un, Aidez-moi ! Hurla-t-elle avec la force du désespoir.
- Qu’est-ce qui se passe ? Un habitant reconnu Lloyd.
- S’il vous plaît, il s’est fait blesser par une arme empoisonnée, je suis médecin mais je ne connais pas ce genre poison.
- Attendez, je vais vous aidez, venez chez moi, je m’appelle Kyoko. Je connais ce poison, il faut ralentir sa progression le plus vite possible, la sauge a des propriétés qui ralentissent tous les poisons.
- Je lui en ai déjà mis. Y a-t-il un remède ?
- Non, je ne crois pas. La seule chose qui puisse le guérir est les arts de guérisons des demi elfes. »

Un espoir jaillit dans le cœur de la jeune femme.
« Je connais une personne qui connaît ces arts, elle m’a soigné une fois.
- Il faut la chercher le plus vite possible, le poison atteindra son cœur dans à peu près une semaine, vous devriez partir sur le champ.
- Je ne sais pas où Raine !! Paniqua-t-elle alors.

Un petit gémissement la fit tourner la tête.

- Noïshe ?
Noïshe venait d’apparaître dans l’encadrement de la porte, il couinait à cause de son inquiétude pour Lloyd. Il lui mordit la manche pour l’attirer dehors.
- Mais que veux-tu ? Moi aussi je suis inquiète.
- Je pense qu’il veut vous emmener voir cette personne, ou du moins quelqu’un qui pourra vous aider.
- Mais Lloyd…
- Je vais veiller sur lui, je sais qui il est, je l’ai reconnu, il a sauvé notre village il sera sous la protection du village entier ne vous inquiéter pas, partez maintenant.
- C’est d’accord, je ne fais pas confiance à beaucoup de monde mais si je n’y vais pas il va mourir, alors si je ne le retrouve pas vivant quand je reviendrais vous aurez affaire à moi.
A bientôt. »
Ce fut le cœur lourd que Alice laissa Lloyd à cette habitante de Luin, elle ne savait rien d’elle, mais elle était obligé si elle voulait sauver Lloyd, trouver Raine était sa priorité.

Elle était juchée sur Noïshe depuis la veille, Alice était courbaturé de tout son corps, elle ne savait pas où il allait mais elle avait confiance en ce drôle de chien. Elle n’avait pas le choix. Ses poings se serrèrent en repensant à l’état dans lequel se trouvait Lloyd et des larmes roulèrent sur ses joues. Jamais elle ne s’était autant inquiétée pour quelqu’un.

Une journée s’était écoulée, plus que six avant qu’il ne soit trop tard. Une véritable course contre la montre en affrontant tous les défis climatiques, vent, pluies, tempête… qui rendait le voyage difficile à supporter, il lui fallait tout son courage et sa volonté pour affronter les éléments.
Épuisée, lessivée, Alice ne savait même plus où elle était, elle avait de multiples égratignures, les cheveux emmêlés par le vent et la pluie, elle eu du mal à ouvrir les yeux, la lumière l’éblouissait à travers les feuilles des arbres. Elle errait dans un état de demi conscience. Ses forces faiblissaient dangereusement. La jeune femme avait perdue le fil du temps, elle ne savait à présent si elle pourrait sauver Lloyd à temps. Un sentiment de désespoir profond s’empara de tout son être. Elle finit par perdre totalement conscience.

Quand elle rouvrit de nouveau les yeux, plusieurs personnes étaient penchées sur elle, un homme était là, ses cheveux blancs reflétaient la lumière du soleil levant.
«Alice, est-ce que ça va ? Alice réveille-toi ! »
Elle ne pouvait encore dire mot, son épuisement effaçait sa voix, elle ne pouvait même pas bouger son corps endolori. En réalité, elle était arrivée avec Noïshe à Palmacosta devant la grande académie, Génis avait aperçu Noïshe par l’une des fenêtres de l’académie, Alice était tombée sur le côté, inerte.

Génis la porta à l’infirmerie de son établissement. Par chance, Raine était passée pour voir son frère. Lorsque Alice put enfin reprendre totalement ces esprits, elle leur expliqua toute la situation.

«  Je vous en prie ! Les supplia-t-elle. Lloyd…Lloyd est entre la vie et la mort…Je ne sais pas combien de temps il luttera. Je vous en prie, aidez-le vite !
- Alice calme-toi, nous allons prendre les ptéroplans, et allons tout de suite Luin.
- Merci Raine, souffla-t-elle avec soulagement, Lloyd va être sauvé. »
Génis, Raine, Alice se dirigeaient à présent vers Luin mais alors qu’ils arrivaient, une épaisse fumée se dissipait dans le ciel. Alice catastrophée, se posa sur la place où une maison brûlait. C’était la maison où Lloyd était abrité. Kyoko était allongée à côté de la maison en feu, blessée et aux portes de la mort, les autres s’affairait pour éteindre de l’incendie.
« _Où est Lloyd ? Hurla Alice à Kyoko.

Une peur infinie l’envahit. Si Lloyd était encore à l’intérieur, alors…Elle rejeta cette pensée et se pencha sur Kyoko.

- Où est-il ? Redemanda-t-elle cette fois à la limite de la supplication.
- Ils l’ont kidnappé…murmura très faiblement la femme.

- Kidnappé ?...répéta-t-elle sans y croire.

- Je n’ai rien pu faire…ils étaient trop nombreux…
-Mais qui ? Dis le moi !
-Un demi elfe et des soldats, on aurait dit des désians.
-Maximin…
-C’est comme ça qu’un homme l’a appelé.

Alice écarquilla les yeux d’horreur.

- Non…murmura-t-elle en réalisant la situation.

Une immense rage s’anima en elle. Cet homme ne la laisserait-il donc jamais en paix ?

- Tu es sauve Kyoko, fit gentiment Raine après avoir soigné la femme encore sous le choc des évènements.

Alice se retourna vers Génis quand elle entendit un râle qui lui donna froid dans le dos.
« Tornade glacée ! » Un vent mêlée de glace et de neige entoura la maison étouffant l’incendie.
« _Il faut le retrouver au plus vite, en espérant qu’il le guérisse pour le garder en vie, fit alors Raine avec une inquiétude non voilée.
- Je viens avec vous ! s’exclama la jeune fille
- C’est trop dangereux.
- Mais je ne peux pas le laisser seul, je veux le retrouver. »

C’était son cœur qui parlait. Elle savait qu’ils ne voulaient que la protéger, mais elle se devait retrouver Lloyd. Jamais elle ne se le pardonnerait s’il venait à mourir alors qu’elle n’avait rien tenté pour lui venir en aide. Devant la détermination qui se lisait sur son visage, Raine finit par abdiquer.
«  Très bien, je ne suis pas pour mais tu as l’air d’être trop têtue pour y renoncer. On regroupe tout le monde, Sheena, Zélos, Kratos, Régal et Préséa. Nous allons le retrouver.
- En route, dit Génis inquiet. »
Le temps était contre eux, il fallait le retrouver. En espérant qu’il le garde vivant. Tous les trois s’envolèrent pour Meltokio pour annoncer la tragique nouvelle.

 

<< précédent