-Ange...Dis-moi ce qui t'est arrivé..., dit Lloyd en se rapprochant un peu plus de la jeune fille.

Elle se mordit la lèvre.

-Je...Je veux bien te le dire si tu promets de n'en parler à personne. Je...Je ne veux pas que les autres s'inquiètent pour ça...Ils sont déjà en train de me protéger...Même toi...

-Que s'est-il passé?

-Hé bien...

Et Ange se mit à lui raconter ce qui lui était arrivé cette nuit-là. Quand elle eut fini sa mésaventure, Lloyd était tout aussi inquiet qu'elle.

-Cet homme ne t'a pas dit qui il était? demanda-t-il.

-Non...Il m'a dit que l'on se reverra certainement et que je lui appartiendrai...

-Ecoute, je te jure de n'en parler à personne mais....je serais là pour te soutenir si jamais tu as besoin de moi...

-Merci Lloyd...

-Je vais me coucher...A demain!

-Oui. Bonne nuit...

Lloyd s'en alla et Ange se glissa sous ses couvertures, s'endormant aussitôt. Le lendemain, les ennuis arrivèrent sans prévenir. Enfin presque. Les cinq compagnons prenaient un petit-déjeuner assez copieux quand la porte de l'auberge s'ouvrit et un paysan affolé entra.

-Les Désians! hurla-t-il. Les Désians sont dans le village! Ils veulent...!

Mais avant qu'il puisse finir sa phrase, une épée le transperça. Angélique se mit la main devant la bouche, horrifiée tandis que tous les hommes présents dans l'auberge se levèrent. Le paysan s'effondra, mort. Derrière lui, se tenait une patrouille de Désians (il y en avait au moins une demi-douzaine). Ils entrèrent. L'aubergiste se précipita devant eux.

-Hé! Une petite minute! dit-il. De quel droit avez-vous tué cet homme? Et comment osez-vous entrer comme ça?

Celui qui semblait être le chef le regarda à travers son casque, avec un drôle de petit sourire narquois. Puis, soudain, il frappa l'homme qui lui faisait face. L'aubergiste s'écroula par terre, assomé. Le Désian se tourna vers les clients qui regardaient, horrifiés mais révoltés.

-Je suis Yoru, un des Chefs Désians qui travaille avec Les Fils de Kharlan, se présenta le Chef en entrant. Un de nos espions nous a informé que l'Elue se trouvait de nouveau sur ce monde. Et qu'elle serait dans les parages. L'avez-vous vu?

Les gens chuchotèrent entre eux mais aucun ne répondit à Yoru. Kratos se mit le plus discrétement possible devant Angélique, essayant de la cacher.

-Comme vous n'avez pas l'air de vouloir me le dire, reprit Yoru, je crois que quelques tortures vous délirons la langue.

Un brusque mouvement de recul prit tout le monde. Les Désians encerclèrent la foule, les rassemblant au milieu de la pièce. Yoru s'avança.

-Bien, bien. Qui sera le premier à souffrir?(il regarda tout le monde)

-Surtout, ne faites rien qui pourrait nous nuire, murmura Yuan. Ils ne doivent pas savoir que l'Elue est ici.

Les trois jeunes gens acquiécèrent.

-Toi! s'écria Yoru en regardant Angélique. Viens par ici!

Une sueur froide envahit les cinq compagnons. Ange s'avança vers le Désians, courageuse. Elle s'arrêta à une bonne distance de Yoru. Ils se regardèrent pendant plusieurs minutes, s'affrontant du regard, sous les yeux anxieux de Yuan, Kratos, Edwin et Lloyd.

-Je vais me battre contre toi, déclara Yoru quelques minutes plus tard. Si tu arrives à me vaincre, je consentirai à t'épargner, toi et ce village. Si je gagne par contre....

-Comment pouvez-vous demander ça?! s'exclama Edwin. C'est une fille! Laissez-moi plutôt me battre contre vous...!

-On verra après. Pour l'instant, c'est ta petite amie que j'ai défié, ricana Yoru. Je t'attends dehors ma jolie...Ne t'avise surtout pas de fuir. Mes hommes te rattraperaient aussitôt.

Il quitta l'auberge. Edwin et le reste de l'auberge se précipitèrent vers Angélique.

-Ange! Il ne faut pas que tu te battes! l'exhorta Edwin.

-Tu sais très bien ce qu'il arrivera si je refuse le combat, répliqua fermement Ange. Et tu sais très bien aussi que je ne laisserai pas les Désians réduirent ce village en cendres comme lorsque l'on est arrivé. Je le combattrai et je le battrai.

-Angélique, intervint Yuan. Surtout, n'utilise pas ta magie. Ils ne faut pas qu'ils découvrent que tu es l'Elue.

-Mademoiselle, dit l'aubergiste. Faites ce que vous pouvez. Ne laissez pas ces Désians massacrer ce village.

-Ne vous en faites pas, répondit Ange en se tournant vers les villageois. Tout ce passera bien. Je vais le battre.

-Angélique, fit Kratos en s'approchant d'elle. Prends mon épée. Elle est lourde mais si tu as confiance en toi, elle t'aidera à battre Yoru.

-Mer...Merci...

Angélique prit l'épée que lui tendait Kratos. Effectivement, elle était lourde. Mais Angélique n'y fit pas attention. Elle respira un grand coup et sortit. Yoru l'attendait à la place principale. Il se leva quand elle arriva, un sourire narquois aux lèvres.

-Tu ne manques pas de cran, ricana Yoru.

-Je ne vous laisserai pas détruire un village qui ne vous a rien fait, cracha Ange. Ce que vous faites est injuste.

-Hmmf...Et en plus, tu es impertinante. Je vais te corriger tes défauts. Prépare-toi.

Il se mit en garde. Ange fit de même. La foule les entoura mais à distance respectable. Le combat s'engagea rapidement. Le Désian était rapide mais Angélique, à la surprise de tous, parvint à l'esquiver de justesse. Elle roula au sol, évitant ainsi l'épée de son adversaire.

Elle se releva et attaqua. Yoru parvint à bloquer son attaque et lança une autre attaque. Tout se passait rapidement et leurs gestes étaient flous. Pour l'instant, aucun n'avait l'avantage sur l'autre, se contentant de trouver un point faible.

-Espérons qu'Ange se débrouille pour le battre..., dit Lloyd en observant le combat.

-A un moment, Ange faisait du Kendô, fit Edwin distraitement.

-Du Kendô? C'est quoi?

-C'est combattre avec une épée. Moi, j'en fais puisque mon père est mon professeur. Mais Ange...Avant que sa mère ne décéde, Sarah lui avait demandé de pratiquer le Kendô -sans doute pour qu'elle sache au moins combattre à l'épée. Quand elle est morte, Angélique a arrêté et a préféré se concentrer sur ses études. Elle n'a plus pratiquer le Kendô depuis trois ou quatre ans.

-Quoi?! Je me disais aussi pourquoi elle arrivait à se battre aussi bien...

-Elle était la meilleure de l'école de mon père.

-Hum...Je vois....

Ils se replongerènt dans le combat. Yuan et Kratos se jetèrent un coup d'oeil, chacun sachant la pensée de l'autre. Sur la place, le combat se rompit.

-Je suis impressionné qu'une humaine comme toi tienne autant, dit Yoru un peu essouflé.

-Hé...Je l'ai déjà dit, répliqua Angélique. Je ne vous laisserai pas détruire ce village. Je vais vous battre!

-Que tu crois! AIR PRESSURE! invoqua Yoru.

La jeune fille ne vit pas arriver la magie et ce la prit de plein fouet. Elle s'écrasa contre une maison et tomba à terre, à demi-inconsciente. Des murmures furieux parcoururent la foule.

-Hé! s'écria Edwin. Il n'a pas le droit de faire ça!

-Allez Ange! cria Lloyd. Relève-toi!

Ange parvint à se relever. Ce coup-ci, elle était très énervée. Ses pouvoirs bouillonaient dans ses veines, demandant à se joindre au combat. Une aura blanche commença à apparaître autour Angélique. Le Désian sourit. Ange haleta. Que lui arrivait-il? Sa magie devenait incontrôlable...Il fallait qu'elle la laisse sortir....

"NON!" se rebella un coin de son esprit. "Il ne faut pas...!"

Angélique allait laisser sa magie exploser hors d'elle quand...

-ANGE NE FAIS PAS CA!! hurla Edwin.

-Ed...win?

Ce cri la sortit de sa transe et sa magie se calma. Yoru laissa échapper un grognement de frustration. Et dire qu'il avait presque réussi...

-Bien, dit-il en fixant de nouveau Angélique. Passons au niveau supérieur...Prends ça!

Il se précipita vers elle et enchaîna les coups. Angélique, essouflée, eut du mal à faire correctement ses parades et des blessures se mirent à fleurir un peu partout sur son corps malmené.

-Humm....Ca s'annonce mal...., constata Yuan. Angélique s'épuise....

-Sans blague? répliquèrent Lloyd et Edwin.

Kratos ne dit rien. Le combat se fit plus acharné et, d'un coup assez bas (vicieux quoi), Yoru réussi à mettre Ange à terre.

-Tu es morte, fit-il en la menaçant avec son épée.

-Tu crois ça? répliqua sadiquement Ange. Le combat n'est pas fini...

-Hein?

Profitant de l'air surpris de l'homme, Ane prit une poignée de poussière et lui balança à la figure, le rendant momentanément aveugle.

-Arrrgh....Espèce de...., jura-t-il en tentant de retrouver la vue.

Ange ne se laissa pas attendrir et lui mit un coup de pied bien placé avant de luiredonner un autre coup de pied qui l'envoya valser. La jeune fille récupéra son épée et plaça la pointe sous la gorge de l'homme à terre, qui se tenait toujours les....hmm....Je ne vais pas préciser.

-Tu es vaincu, annonça Ange en le regardant de haut. Maintenant, respecte ta promesse. Tu ne toucheras pas à ce village.

-Tu crois vraiment que je vais tenir ma parole? ricana Yoru en essayant péniblement de ne pas montrer sa souffrance. Ce village va souffrir...je te le promets!

-Ca suffit Yoru, arrête! ordonna une voix, surgissant de nul part.

-QUOI?! C'est toi? s'exclama Yoru. Comment oses-tu intervenir?

-Notre maître a honte de ta conduite. Il m'a donc envoyé pour te ramener, poursuivit la voix. Ne traîne pas!

-Tss....On s'en va. Tu ne perds rien pour attendre toi, enchaîna-t-il en fixant Ange.

-Quand tu veux mon coco, répliqua celle-ci en tendant son épée vers lui.

Il partit avec ses alcolytes et quitta la ville. Pendant quelques secondes, tout le monde contempla la route qu'avait pris les Désians. Puis, subitement, ce fut l'ovation générale. La foule se précipita vers Ange, qui la vit arriver effarée.

-Vous nous avez sauver!

-Comment pourrait-on vous remercier?

-Vous êtes l'Elue n'est-ce pas?

-C'est vrai? C'est vous l'Elue?

-Vous êtes complétement à bout de souffle...

-Vous vous êtes fait mal?

 

Ange était pressée de questions auxquelles elle n'avait même pas le temps de répondre. Mais elle était heureuse d'avoir sauvé ce village. Edwin la regarda avec tristesse. Ici, elle était heureuse. Elle n'avait pas besoin de lui... Il soupira.

-Tu es jaloux? demanda Kratos en entendant le soupir d'Edwin.

-Ou...Hééé! Comment peux-tu sentir ce que je ressens?!

-C'est si évident....

Edwin réussi à garder son calme et se détourna de l'homme. Entre-temps, Angélique se dirigea vers ses amis. Elle était couverte de blessures qui saignaient plus ou moins mais elle ne semblait pas sans soucier. Elle tendit l'épée à son propriétaire.

-Merci Kratos de m'avoir prêter ton épée, dit-elle.

-De rien...

Il regaina son épée.

-Il vaut mieux qu'Angélique se repose un peu, déclara Yuan. Pouvons-nous avoir une chambre? Juste le temps que notre amie se remette.

-Bien sûr, dit l'aubergiste. Je vous fait les chambres gratuites car vous nous avez sauver. Nous vous en sommes très reconnaissants...Demandez ce que vous voudrez et vous l'aurez.

Ange s'assit sur le lit et Kratos soigna toutes ses blessures à l'aide de ses pouvoirs guérisseur. Au grand soulagement d'Ange, elle n'avait aucune blessure sur son bras marqué.

-C'est quand même bizarre, fit Yuan assis sur une chaise, à l'autre bout de la pièce.

-Quoi donc?

-Ange a failli utiliser sa magie. C'est comme si ça avait été contre sa volonté.

-Hé bien..., dit Ange. Tu as raison. Ma magie est devenue incontrôlable...Heureusement qu'Edwin m'a tiré d'embarras. Mais c'est comme si on m'avait forcé...

-Vous croyez que c'est ce Yoru? demanda Lloyd, assis au bout du lit d'Ange.

-Sûrement, reprit Yuan. A votre avis, pourquoi a-t-il défié Angélique?

-Pour détruire ce village..., commença Edwin.

-Oui mais n'y aurait-il pas une autre raison?

-Heu...Vérifier si Ange est la nouvelle Elue? se hasarda Edwin.

-Exactement. Quelqu'un lui a donc dit que l'Elue était de nouveau parmi nous.

-Je me demande bien de qui il peut s'agir..., fit Lloyd. Vous pensez que ce serait ce "maître" dont ils ont parler?

-Oui, probablement.

-Il va falloir être très prudent à l'avenir.

Tous hochèrent la tête, approuvant les paroles du Demi-Elfe. Qui tirait les ficelles dans l'ombres? Qui sait que l'Elue est de retour parmi eux?

 

******************************************

Lologénie: La flemme de faire une conversation....U_U'' En plus, ça sert à rien....Ich bin mude....(pour ceux qui ne comprennent pas l'allemand:Ich bin mude signifie je suis fatigué(e) voilà!^^)

Zélos: Notre écrivaine préférée serait-elle en dépression? Aurait-elle perdu sa motivation?

Lologénie: Absolument pas. L'imagination, c'est une partie de moi. Sans elle, je ne suis plus rien. Alors être en manque de motivation, moi? C'est impossible! (Sauf dans certain cas) Mais là, je suis juste fatiguée....

Zélos: J'ai rien pigé......

Lologénie: Vu ton niveau d'intelligence, ça ne m'étonne pas que tu ne comprennes pas....

Zélos: C'est quoi cette insinuation???

Lologénie: Et si, pour me remonter le moral, on faisait une bataille de tomates? Ce serait chouette non?

Zélos: Ne change pas de sujet!!!

Kratos: Un combat......de tomates??

Lologénie: Ah! C'est vrai que tu n'aimes pas les tomates....Tu les aimes les tomates Lloyd?

Lloyd: C'est pas mon truc les tomates...

Lologénie: Okay...QUE

LA BATAILLE COMMENCE! Yeah!! ><

Kratos et Lloyd: Héééé!

*Tous les personnages de TOS se balancent des tomates. Kratos et Lloyd ne supportant pas les tomates, ils plient bagages*

 

<< précédent                                                               suivant>>