-Nous y voilà..., dit Yuan. Voici le temple où se trouve les Sylphes du Vent...

Angélique, Edwin, Lloyd, Kratos et Yuan se tenaient côte à côte devant un temple abandonné où l'entrée se dressait devant eux. Ils restèrent une minute devant avant qu'Ange fasse le premier pas, s'engageant dans le temple la première. Les autres la suivirent de près.

-Ah! Ca fait si longtemps que je suis venu ici! soupira Lloyd en détaillant les lieux. Je me souviens qu'on avait dû affronter les Sylphes pour qu'elles nous laissent leurs pouvoirs...

-Elles? Elles sont plusieurs? demanda Edwin intrigué.

-Oui. Elles sont trois. De vraies pestes. Elles nous avaient donné du fil à retordre mais les autres aussi...Volt, Effreet, Ondine, Luna,...Ils sont tout aussi coriaces les uns que les autres...

-Tu ne me rassures pas du tout...

-Stop, ordonna Yuan.

Ils s'arrêtèrent devant une porte immense où était gravé des signes étranges.

-C'est là que les Sylphes se sont enfermés...Préparez-vous...

Chacun tira son épée (ou ses épées pour Lloyd) et se préparèrent. Même Edwin avait une épée. Ange avait une nouvelle tenue (enfin!) mais ne portait aucune arme. Elle s'avança et posa sa main sur la porte. Une lumière apparut et la porte s'ouvrit. Ils entrèrent. Ils se trouvaient dans une salle circulaire où des torches s'allumèrent une par une, éclairant de plus en plus la pièce. Une sorte d'autel se trouvait au centre, répandant une lumière bleutée. Un silence pesant se faisait sentir. Les portes se refermèrent.

-C'est ici que se trouve les Sylphes? demanda Edwin, rompant le silence presque religieux.

-Oui, répondit Lloyd.

-Où sont-elles?

-Dans l'autel je suppose.

-Angélique, dit Yuan en s'adressant à la jeune fille. Vas-y.

Ange hocha la tête et s'avança vers l'autel. Les hommes, derrière elle, se mirent en garde. Quand elle fut devant l'autel, Ange joignit les mains.

-Sylphes du Vent, vous qui dormez depuis cinq cent ans, je vous appelle, invoqua-t-elle en fermant les yeux. Moi, Angélique, la Nouvelle Elue de Sylvarant et de Tethe'Alla, a besoin de vos pouvoirs du Vent pour réveiller l'Epée Eternelle.

Une lumière blanche l'auréola tandis qu'elle invoquait les Sylphes et ses ailes se déployèrent. Un vent venant de nulle part se leva, envahissant la pièce. Ange ne bougea pas. Soudain, une explosion retentit et, quand la poussière se dissipa, trois silhouettes apparurent.
Les Syphes du Vent avaient des ailes mi-blanches, mi-jaunes. On aurait dit des Elfes.
L'une tenait une épée, une deuxième un arc et la troisième, un bouclier.

-Nous sommes les trois Sylphes du Vent, dit la première, celle avec l'épée.

-Nous dormions depuis près de cinq cent ans..., enchaina la seconde, celle avec l'arc.

-Aujourd'hui, l'équilibre du monde est de nouveau menacé par les Désians, qui sèment le chaos.

-Qui êtes vous et pourquoi nous avoir réveiller? demanda la première.

-Je suis Angélique, la Nouvelle Elue, se présenta Ange. Je suis venue vous demander vos pouvoirs pour réveiller l'Epée Eternelle.

-Combien d'Esprits as-tu déjà réveiller? interrogea celle à l'arc.

-Heu...Vous êtes les premières...

-Sais-tu ce que tu vas faire avec nos pouvoirs?

-Réveiller l'Epée Eternelle et sauver ainsi le monde.

-Mais avant que l'on te donne nos pouvoirs, il faut nous prouver que tu es l'Elue.

-Comment ça?

-Angélique! Fais gaffe! cria Lloyd.

-Quoi? Wouah!

Une rafale de vent se précipita vers elle et elle réussit à l'esquiver de justesse.

-Je vous avez prévenu! s'exclama Lloyd. Elles ne céderont leurs pouvoirs que lorsque nous les aurons battus.

-TU NOUS AVEZ PAS PREVENU! s'écrièrent Edwin et Yuan, énervés.

-Vous allez mourrir! dit la Sylphe à l'épée. Double Demon Fang!

Deux lames de vent arrivèrent sur Ange qui était toujours à terre. Au moment où les lames du vent allaient la tuer, quelqu'un s'interposa et un bouclier les protégea.

-Kratos-sama...

-Fais attention...

-Oui.

-Wouargh! cria Edwin en se prenant un coup de vent dans le ventre, l'envoyant balader.

-Ca va Edwin? demanda Lloyd en essayant de donner un coup à la Sylphe à l'arc.

-Mais....Mais elles sont coriaces! s'exclama-t-il en se relevant.

-Je l'avais bien dit pourtant...

"Il faut que je fasse quelque chose" pensa Ange " Y'a t-il un élément qui puisse arrêter le vent....? Mais oui! C'est ça!"

-Kratos-sama! s'écria-t-elle en se tournant vers son protecteur. Il faut que je tente quelque chose...

-Quoi donc?

Nouveau bouclier.

-A mon signal, vous fermez tous les yeux. D'accord?

-Pourquoi? fit Edwin qui avait entendu.

-Tu verras...

Ange se redressa et fit appel à sa magie. Quand elle fut prête, elle la retint, le temps de prévenir ses compagnons.

-MAINTENANT!( ses amis arrêtèrent le combay et fermèrent les yeux) LIGHT!

Une immense lumière jaillit de ses mains, illuminant la salle et aveuglant tous ceux qui n'avaient pas fermé les yeux. C'est-à-dire les Sylphes.
Elles poussèrent un cri de douleur. A ce moment-là, Yuan, Kratos, Edwin et Lloyd, sans se concerter, passèrent à l'attaque. Quelques secondes plus tard, les Syphes étaient à terre. La magie d'Ange disparut et celle-ci ressentit une vive douleur à son bras, celui imprégné de la tâche, mais elle tenta de l'ignorer. Les Sylphes du Vent se relevèrent.

-Vous avez réussi à nous battre, dit celle à l'épée. Vous nous avez prouvez que vous pouviez recevoir nos pouvoirs.

-Mais il faut nous promettre, Elue, de sauver la terre qui se meurt, continua celle à l'arc.

-Nous sommes épuisés mais tu nous a redonné l'espoir, intrevint la troisième, celle avec le bouclier. Sauve la terre!

-Je vous jure de sauver Sylvarant et Tethe'Alla, jura Ange. Sur ma vie s'il le faut.

-Parfait, reprit la première. Nous, les Sylphes, te confions nos pouvoirs. Tu pourras nous invoquer quand tu le désireras.

Un petit flocon de lumière, gros comme une balle de tennis de table, apparut et descendit vers Ange qui tendit les mains. Quand elle se déposa dans ses paumes, la lumière disparut et une pierre d'une couleur bleutée apparut.

-Sur ce, nous vous laissons. Au revoir.

Les Sylphes disparurent. Le silence tomba de nouveau. Les ailes d'Ange disparurent et elle se tourna vers ses compagnons qui l'attendaient.

-Bravo Ange! s'exclama Edwin en regainant son épée. Que faisons-nous maintenant?

-Nous nous mettons en quête du Sceau d'Ondine, l'esprit de l'eau, dit Yuan. Elle se trouve à trois ou quatre jours d'ici. Mais allons nous reposer d'abord. Il y a un village pas loin d'ici.

Après ses paroles, ils ressortirent du temple qu'ils avaient traversé un peu plus tôt. La nuit venait juste de tomber. Ils mirent deux heures à rejoindre le village dont parlait Yuan. Arrivés à destination, ils mangèrent avant de se coucher. Quand Ange referma la porte de sa chambre, la douleur dans son bras l'envahit. Elle s'effondra à terre. Il fallut quelques instants pour que la douleur cesse. La jeune fille releva la manche de sa tunique et remarqua avec horreur que la marque avait grandit, s'étalant de plus en plus sur son bras. Elle se releva. Elle devait faire quelque chose pour que personne ne s'en aperçoive.

Lloyd revenait des toilettes quand il vit Angélique sortir de sa chambre. Heureusement pour lui, elle ne le vit pas.

"Qu'est-ce qu'elle fabrique?" pensa le jeune garçon en la voyant se diriger vers la sortie de l'auberge. Il la suivit. Ange rentra dans une échoppe où l'on vendait des potions (genre: gelée de pomme, gelée de citron,...). Lloyd obserav tout de puis la fenêtre. Il regarda la jeune fille échanger quelques paroles avec le gérant de la boutique. Quelques secondes plus tard, une fiole passa d'une main à l'autre, suivit de l'argent. Ange remercia le vendeur et s'en fut. Elle passa devant Lloyd sans le voir une nouvelle fois et retourna à l'auberge.

"Qu'est-ce qu'elle a?"

Lloyd prit son courage à deux mains et entra dans la chambre de la jeune fille.

-Ange! Qu'est-ce qui se passe? demanda-t-il.

Il s'arrêta deux secondes. Immédiatement, il vit ce qui ne clochait pas. Ange s'était tournée vers lui au moment où il était rentré, exposant ainsi son bras gauche sur lequel elle était en train de mettre de la potion.

-Ah..., fit Ange.

-Ange...Qu'est ce que tu as sur le bras?

Elle remarqua soudain ce qu'elle avait fait et remis sa manche précipitament.

-Ce...Ce n'est rien...Une petite égratignure sans plus..., tenta-t-elle de se justifier.

-Menteuse! dit Lloyd en fermant la porte de sa chambre. Tu n'avait pas ça quand on s'est rencontré la première fois! Dis-moi depuis
quand tu as ça.

La jeune fille détourna le regard.

-Je...Je n'ai rien à te dire...Laisse-moi tranquille...

-Ange!

Lloyd ne lâcherait pas le morceau.

-Ange....Dis-moi...

Angélique se mordit les lèvres...


                                         ***********************************


Aurélyss: Pfiou...Encore un chapitre de fini....

Tous(sauf Kratos, Yuan, Edwin, Lloyd, Ange): Oui! Mais quand est-ce qu'on nous voit??

Aurélyss: Aaargh! Vous m'énervez à tout le temps dire ça!

Kratos: Ils arrêteront une fois qu'ils auront ce qu'ils voudront (Yuan hoche affirmativement la tête, approuvant les paroles de Kratos)

Aurélyss: On voit que t'as l'habitude de les cotôyer...

Kratos: Depuis le temps en effet...

Ange: On passe à la suite? Mon histoire n'est pas encore fini! Rendez-vous dans le Chapitre 7: Quand les ennuis se ramènent! See you later!

Aurélyss: Hé! C'est moi qui doit le dire!

Ange: T'avais qu'à être plus rapide au lieu de bavaser!

*** OO Aurélyss a été clashé! Aurélyss est à terre, une épée dans la tête.***

Aurélyss: C'est pas juste je dis...T-T Moi qui fait tant d'efforts...Vous pourriez être un peu plus gentils avec moi....

Tous le monde s'en va, laissant Lologénie seule.

Aurélyss: Me sens seule....   

<< précédent                                                               suivant>>