« Bon, on fait quoi ? »

Telle était la phrase qui ressortait toutes les 5 minutes de la bouche de Sheena qui commençait sérieusement à en avoir marre de cette situation où ils étaient coincés comme des lapins, même si la cage était plutôt dorée. Raine était plongée dans un bouquin, Génis aidait Lloyd à faire ses devoirs (« Comme si c’était le moment ! »), Colette s’amusait avec Céleste, Kratos et Régal discutaient stratégie dans leur coin, Préséa aiguisait sa hache, quand à Ange et Zélos, ils étaient encore sous le choc de l’araignée à tel point qu’ils chassaient toutes celles de la maison.

Et bien sûr, Sheena n’eu pas la moindre réponse à sa question, donc elle continuait à se plaindre.

Autant dire que rien ne faisait avancer la situation, et la nuit tomba bien vite.

Le matin suivant, la Ninja était de mauvaise humeur, et elle n’avait pas l’intention de rester une journée de plus les bras croisés à rien faire. Heureusement pour elle, les autres en avait décidé ainsi également, bien que le plan ne soit pas tout à fait…

« QWÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂ ?????!!!!! Ca va pas nan, on va quand même pas aller espionner dans le château ?

- C’est seul moyen d’avoir le plus d’informations sur ce qu’il se passe ici. Précisa Kratos.

- Et comment vous comptez faire ? Les portes sont gardées, G-A-R-D-E-E-S !

- Les portes oui, mais les fenêtres ?

- Les fen… Nié ? 

Sheena n’y comprenait visiblement plus rien. Kratos et Régal étaient tombés sur la tête ou quoi ?

- Nous savons voler non ? Donc, passer par les balcons des chambres où les fenêtres sont quasiment toujours ouvertes ne devrait pas poser trop de problème…

- Dit-moi Zélos…

- Quoi donc ?

- T’as fait combien de chambres dans le château pour savoir que les fenêtres sont toujours ouvertes ? Tiens pi tant que t’y est, c’est la cas aussi la nuit ? Nan parce que dans ce cas…

- C’est bon Sheena, puis de toute façon, tout le monde dors la nuit, on trouverai pas grand-chose, coupa Raine. »

 

Ainsi donc, ceux qui savaient voler (alias Kratos, Colette, Lloyd et Zélos) se préparèrent pour leur mission, et se dirigèrent vers le toit de la villa.

« Ange, qu’est ce que tu fou là ?

- Bah j’vous accompagne !

- Mais tu sais pas vol… »

Kratos n’eu pas le temps de terminer sa phrase qu’Ange venait de faire apparaître des ailes similaires aux siennes.

«  Autant pour moi mais com…

- Je suis une Elue je te rappelle, donc j’ai moi aussi hérité du pouvoir des anges… Même sans faire le voyage de la régénération, nous naissons directement avec ses pouvoirs »

Ainsi donc, ils s’envolèrent en direction du château, utilisant les nuages pour ne pas de faire trop repérer…

Une fois au dessus des balcons, ils suivirent Zélos qui devait leur indiqué là où c’était sûr qu’il y ai une fenêtre d’ouverte.

Non seulement, ils atterrirent sur le seul balcon où la fenêtre était fermée, mais en plus, Colette rata son atterrissage, butta dans Lloyd qui était le plus près de la fenêtre, et cassèrent celle-ci dans leur chute, avec un joli bruit de verre brisé… Pour la discrétion, c’était raté…

Ils se précipitèrent dans la chambre, qui, heureusement pour eux, était vide (d’ailleurs, Kratos se rendit compte qu’il avait légèrement oublié ce détail dans leur plan), et déguerpirent rapidement dans les couloirs avant que quelqu’un n’arrive, alerté par le bruit.

 

« Pfouuu, c’était moins une…

- Je suis désolée…

- Fait plus attention la prochaine fois…

- Pardon… »

Ils progressèrent discrètement, guidés par Kratos cette fois. Ils fouinèrent un peu partout à la recherche de la conversation intéressante, mais hélas, ils ne tombaient que sur divers ragots et rumeurs que les riches aimaient bien s’échanger sur leurs compatriotes. Rien de bien intéressant en perspective, et le temps s’écoulait rapidement… De plus, ils étaient parfois obligé de rester planqué dix bonnes minutes dans le même endroits parce que deux courtisanes avaient choisi cet endroit précis pour se taper la discut’… Ce qui énervait Kratos au plus haut point et arrangeait Zélos qui pouvait mater…

Leurs estomacs commençant à crier famine (étant donné qu’ils avaient passé la matinée à fouiner), ils décidèrent de rebrousser chemin et de revenir le lendemain.

Ils se dirigèrent vers un couloir qui donnait sur une fenêtre ouverte afin de reprendre la voix des airs, quand soudain, Lloyd s’arrêta net.

« Attendez une minute… Cette voix, se serait pas… »

 

Dans les 30 secondes qui suivirent, ils étaient tous en train de se tasser les uns sur les autres pour coller leur oreille à la porte que Lloyd avait désignée.

Derrière, ils pouvaient entre très clairement une conversation entre le Pontife (c’était sa voix que Lloyd avait reconnu) et un autre homme.

«  Oui, tout se passe à merveille… Hormis que nos ennemis restent introuvables, tout comme la fille qui a détruit notre armée à Altamira…

- Là, ils parlent de nous non ?

- Zélos la ferme !

- Oui la fille… Elles sont deux en réalité…

- Vous les connaissez Seigneur ?

- Disons que j’en fais mon affaire… L’une des deux est très puissante, aussi, nous devons nous montrer prudent… Quand à la deuxième… »

Son ton se fit alors plus énigmatique, plus moqueur, plus sombre. Le cœur d’Ange se serra. Où Ewina avait-elle été se fourrer encore ? La suite de la phrase confirma ses pires craintes…

« Disons que la deuxième est plus naïve… Il m’a été très simple de l’enrôlée alors qu’elle c’était éloignée des autres et complètement perdue.

- Qu’en avez-vous fait ? Demande le Pontife, un ton ironique et à la fois curieux dans la voix.

- Un petit traitement de faveur je dois dire… Nous avons passé un vrai moment de plaisir ensembles… Disons un moment qui m’a permit de profiter de ses formes généreuses… Oh, elle n’a pas vraiment apprécié sur le coup, mais dans mon extrême bonté, j’ai placé un sort d’oubli. Pas très sûr, car il peut se briser dans le cas d’un choc important… Mais rien ne m’empêche de le relancer tant qu’elle est prêt de moi… Aussi, je peux recommencer comme bon me semble… Et comme elle ne se rappelle de rien et qu’elle est complètement sous mon charme, elle est à ma merci… 

- Je voie que vous passez du bon temps… Cette fois-ci, le Pontife semblait agacé de passer à côté de ça.

- Ne soyez pas jaloux mon ami… De cette manière, nous pourrons facilement capturer l’autre fille… Je ne pense pas qu’elle soit prête à risquer la vie de son amie… »

 

Si il n’y avait eu qu’eux dans un endroit désert, Ange aurait déjà tout fait explosé tellement elle était en colère. Mais il ne fallait surtout pas se faire remarquer, donc elle tenta de garder son calme… Difficilement… En jurant que le type en question passerait un sale quart d’heure si jamais elle l’avait entre les mains… C’est pas Ewina qui risquait sa vie, mais celui qui abusait d’elle… C’était vraiment mal la connaître…

«  Et où se trouve cette fille ?

- Chez moi, à Palmacosta… Mais dès demain, je vais avoir besoin d’elle… Elle vient de Mizuho, elle doit donc connaître l’art de l’invocation… Et il y a justement un esprit avec lequel je peux passer un pacte…

- Comment ? Mais tous les esprits de se monde ne sont-ils pas liés à cette autre peste de Sheena ?

- Je ne parle pas de ces esprits là… Récemment, une rumeur circule comme quoi un terrifiant démon aurait élu domicile dans le Temple de l’Ombre, et je compte bien le mettre à mon service… »

Là, il avait tout faux… Déjà, cela faisait plusieurs années (en parlant du futur) que le pouvoir d’invoquer les esprits était passé des Ninja de Mizuho aux Elfes. Et Ewina ne savait pas du tout comment on s’y prenait avec les esprits… Le type n’allait pas être déçus…

« Bien entendu, je vous fais confiance mon Seigneur.

- Vous pouvez mon cher… Bien, je dois y aller. On se retrouve à Sybak dans deux jours comme convenus…

- A vos ordres… »

Déjà, l’homme se dirigeait vers la porte. Nos amis de précipitèrent vers la fenêtre et s’envolèrent pour repartir en direction de la villa.

 

 

 

 

Coin Blabla :

 

Lecteur : Dis donc, ils ont pas l’air très doués ces pauvres persos de ToS avec toi !

Ange : Bah c’est plus marrant comme ça ! XD

<< précédent                                                               suivant>>