Angélique se réveilla lorsqu'elle entendit des cris. Elle se retourna. Près d'elle reposait Edwin. Une très forte explosion retentit non loin. Cette fois-ci, elle se réveilla complétement. Elle se trouvait dans le grenier d'un maison. Une lucarne laissait passer une lumière orangée et ça sentait la fumée. Elle secoua son voisin.

-Edwin! Edwin! Réveille-toi! Il y a le feu!

Le jeune homme grogna plusieurs fois avant d'ouvrir un oeil.

-Qu'est-ce que tu racontes encore? demanda-t-il d'une voix pâteuse.

-Il y a un incendie et j'entends des cris depuis tout à l'heure et puis il y a eu une explosion et....ah!

Un nouvelle explosion fit trembler le sol. Ce qui avait explosé ne devait pas être très loin de la maison dans laquelle se trouvait les deux amis. Ce choc réveilla complétement Edwin qui bondit sur ses pieds.

-Je ne vois pas l'utilité de moisir ici, déclara-t-il. Viens, allons voir ce qu'il se passe.

-Enfin un peu de bon sens....

La jeune fille se releva et suivit son compagnon dans l'escalier. Ils arrivèrent devant la porte d'entrée et Edwin tourna la poignée.
La porte s'ouvrit sur l'Enfer. Le village dans lequel ils avaient atteris étaient en proie aux flammes. Des gens couraient dans tous les sens et il y avait des soldats qui les massacraient.

-Où....Où sommes-nous? s'écria Edwin. Comment avons-nous fait pour atterir ici?

-EDWIN! ATTENTION! l'alerta Angélique.

L'instant d'après, la maison dans laquelle ils étaient quelques minutes plus tôt explosa, les projetant à terre. Assomé, Edwin perdit brièvement connaissance. Ange, dont le choc l'avait épargné, voulut se diriger vers lui mais deux soldats s'interposèrent entre elle et son ami.

-Hé bien ma jolie....Tu sembles perdue...dit le premier soldat, celui qui était le plus proche d'elle.

-On la tue? demanda un autre.

-Non, elle est trop jolie pour ça...Et si on s'amusait un peu avec elle?

-Bonne idée!

Ils s'approchèrent d'elle et avant qu'elle n'est pu esquivé le moindre geste, le soldat la tenait fermement.

-EDWIN! hurla-t-elle. EDWIN, AIDE-MOI!

L'interpellé reprit conscience. Ange était maintenue au sol par le soldat qui tentait de lui arracher ses vêtements. Il se releva.

-Enlevez vos sales pattes d'elle, ordonna Edwin furieux.

-Tiens donc, le prince charmant s'est réveillé, ricana un des soldats. Ne t'interpose pas entre nous, misérable vermisseau.

-Je ne le redirai pas deux fois. Relâchez mon amie. Immédiatement.

-Qui es-tu pour me donner des ordres? siffla le soldat.

-Tu t'en occupes? demanda le soldat qui retenait Ange.

-Oui. Il ne va pas me résister longtemps...

Edwin n'eut pas la moindre chance. Le soldat le fraapa avec son genou dans le ventre.Le jeune homme se plia en deux sous l'effet de la douleur. A peine eut le temps d'y voir clair, que le soldat l'envoyait valser.

-EDWIN! NON! hurla Ange terrifiée.

-Ton ami est entre de bonne main, dit le soldat qui la retenait. Et toi aussi. Tu vas voir, je vais être tendre....

-Non, NON! LACHEZ-MOI!! EDWIN!

Mais le pauvre Edwin ne pouvait lui venir en aide. Il se prenait une pluie de coups et commençait déjà à ne plus y voir clair.

-Ange....

Il s'effondra au nouveau coup que lui donna le soldat. Celui-ci dégaina son épée.

-Je vais te tuer. Ca fera une vermine de moins sur cette planète, fit-il en levant son épée.

-EDWIN! NON! EDWIN!

-Ne t'en fais pas ma chérie, susurra l'autre soldat. Ton tour viendra. Mais je m'occupe d'abord de toi...Comme il se doit....

Non! Je vous en supplie...pensa Angélique. Que quelqu'un nous aide....Je vous en supplie!

Le soldat s'apprêtait à achever Edwin et l'autre commençait à s'impatienter sur Ange quand une épée bloqua le coup mortel qu'Edwin s'apprêtait à recevoir.

-Ne les touchez plus, dit une voix autoritaire.

-Qu....Quoi?

Un homme âgé environ de 28 ans se tenait entre le soldat et Edwin. Il était très beau (c'est mon point de vue désolée....-_-'') avec ses cheveux couleurs bordeaux sombres et des yeux de la même couleur. Il avait une longue épée et considérait les deux soldats avec mépris.

-Comment oses-tu t'interposer?

Le soldat qui maltraitait Edwin se rua sur le nouveau venu.

-Attention! ne put s'empêcher de crier Ange.

Ce fut inutile. L'homme esquiva souplement la lame et, d'un seul coup, tua le soldat qui s'effondra.

-Tu ne paies rien pour attendre, dit celui qui tenait toujours Ange.

Il sortit son épée et la leva au-dessus de la jeune fille et voulut lui porter le coup fatal. Ange n'eut pas le temps de crier. Elle se contenta de fermer les yeux et d'attendre que l'épée la transperce. Ce qui n'arriva jamais. Le soldat émit un gargouilli affreux avant de s'effondrer sur Ange qui voulut le repousser.

-Kratos, tu devrais faire attention, dit une nouvelle voix. Elle a faillit être tué.

-L'autre aussi a failli être tué, repliqua le dénommé Kratos, l'homme qui avait sauvé Edwin.

Le nouveau venu dégagea le corps du soldat d'Ange et l'aida à se relever. La jeune fille ouvrit de grands yeux ronds. L'homme qui l'aida était grand, avait des cheveux bleux longs et des yeux oscillant entre le bleu et le vert (je crois que la couleur des yeux de Yuan sont jades).
De plus, il avait des oreilles légèrement pointues.

-Tout va bien? Tu n'as rien? lui demanda-t-il.

-N...Non....Je vais bien....., répondit Ange un peu choquée quand même.

-Tiens, mets ça sur toi.

Il lui tendit une cape dont Ange se drapa sans protester. Vu la tenue dans laquelle elle était, elle ne se fit pas prier.

-Heu....Qui êtes-vous? demanda-t-elle quand même.

-Nous nous présenterons plus tard, dit l'homme en soulevant Edwin. Suis-nous. Nous devons pas nous attarder ici. D'autres soldats pourraient arriver.

-Là! Il reste des survivants! cria un soldat en les apercevant.

-Trop tard Kratos...., constata l'homme aux cheveux bleus. Surtout, reste derrière moi, reprit-il pour Ange.

Une dizaine de soldats les entourèrent.

-Vous n'irez pas loin, ricana un soldat. Vous êtes mort!

L'homme qui portait Edwin le laissa glisser à terre et s'empara de son épée.

-Surtout, ne quitte pas ton ami et reste là, ordonna-t-il à Ange.

-D'a....D'accord....

La bataille commença. Les deux sauveurs d'Ange et de son ami se battaient bien. Ils avaient presque fini de nettoyer la place quand un soldat échappa à leur vigilance et se précipita vers la jeune fille. Elle se mit devant son ami pour le protéger. Au moment où l'épée allait s'enfoncer dans son coeur, une lumière blanche jaillit de son corps. Tous les hommes présents cessèrent immédiatement le combat.
Dans le dos d'Ange, deux ailes d'une blancheur immaculée jaillirent.

-Ses pouvoirs se réveillent..., murmura Yuan.

-Incroyable...Quelle puissance...., dit Kratos.

La colonne de lumière se précipita vers le ciel avant d'exploser, produisant une onde de choc qui tua tous les soldats présent dans le village.
Les deux sauveurs et Edwin furent épargné, comme si l'onde avait compris qu'ils n'avaient rien fait. La lumière diminua et les ailes d'Ange se rétractèrent. La jeune fille s'effondra, à bout de souffle.

-Qu'est-ce...Qu'est-ce que c'était....?

-La puissance de l'Elue, lui dit l'homme aux cheveux bleus.

Elle releva sa tête vers eux. Ils avaient regainés leurs épées et la regardaient.

-La puissance.....de l'Elue?

-Oui. Je suis Yuan et voici Kratos, se présenta-t-il. Suis-nous. Nous allons soigner ton ami et tout t'expliquer.

Ange n'eut pas d'autre choix que de les suivre. Ils quittèrent le village ravagé et s'en allèrent

<< précédent                                                               suivant>>