Lloyd se réveilla deux jours plus tard. Il se demandait où il était, les murs étaient blancs, cela donnait une sensation plutôt apaisante. Il portait toujours le collier autour du cou mais il ne se rappelait pas d’ou est-ce qu’il venait. Il ne se rappelait pas grand chose, il revoyait le visage souriant de Colette, mais aussi du sang et cette sensation d’avoir fait quelque chose d’horrible le taraudait. Kratos était resté à veiller au chevet de son fils. Lloyd ouvrait les yeux petit à petit, il avait l’air sonné comme s’il se réveillait d’un long coma.
« _Papa…
_Tout va bien, Lloyd, tu es à Welgaïa, en sécurité.
_Je… Que … Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Colette ? Zélos…, le Roi ? Que s’est-il passé ? Qu’est-ce que j’ai fait ? Dis-le moi s’il te plaît ?
_Après que Colette soit décédée, tu es devenu fou de rage et de tristesse…
_Alors, ce n’était pas un cauchemar, Colette est bien morte… »
Des larmes commençaient à perler sur le visage de Lloyd, il commençait à se souvenir de Gidéon, Colette, l’enterrement …puis ce fut le trou noir.
« _Tu as été atteint d’une maladie très rare nommée la colère angélique.
_Comment le sais tu ?
_J’y répondrais après, tu as commis un acte alors que tu étais sous l’influence de cette maladie… Tu as tué le Roi et

la Princesse

de Tesseha’lla, lui dit Kratos calmement.
_Je… je ne m’en rappelle pas, dit-il en détournant la tête.
_C’est normal, tu n’étais pas toi-même. Lorsque la colère angélique s’empare d’un ange, un démon se crée à l’intérieur de celui-ci. Ces ailes deviennent rouges puis noires jusqu’à ce que le démon se matérialise hors de l’ange.
_Est-ce que j’ai tué ou blessé quelqu’un d’autre ?
_Tu as blessé Zélos mais ne t’inquiète pas pour lui, il va beaucoup mieux et à cause de cet événement il va devenir le nouveau Roi de la région de Tesseha’lla.
_Est-ce que ce démon est apparu ?
_Heureusement non, grâce à Raine et à Yuan j’ai pu fabriquer le remède à temps. C’est le collier que tu as autour du cou. Ne le quitte jamais !
_Comment as-tu su que j’avais cette maladie ?
_Quelqu’un que j’ai connu a eu cette maladie. Le jour de l’enterrement de Colette, tu t’es envolé pour fuir la réalité. Tes ailes étaient rouges, c’est ce qui m’a mis la puce à l’oreille.

Il y a plus de 4000 ans, une femme du nom d’Eva a donner sa vie pour sauver l’homme qu’elle aimait, c’était un demi-elfe, ils étaient déjà très pourchassé et tuer dans tout le monde. De plus, elle avait déjà donné la vie à un enfant, il avait seulement quelques mois. Alors qu’elle revenait sous sa forme angélique, elle vit son mari et son bébé poursuivis par un groupe d’humain. Avant qu’elle n’ait pu intervenir, il perdit la vie poignardé par l’un de ces humains. Son bébé gisait à terre dans les bras de son père. Elle en devint folle de rage et de désespoir, c’est ainsi que la colère angélique s’empara d’elle. Ce fut un ancien elfe qui la sauva, elle avait déjà abattu tout le groupe d’humain et elle allait s’en prendre à un village qui était non loin de l’endroit où elle se trouvait. L’elfe a réussi à lui passer le collier purificateur autour du cou alors que le démon s’était emparé d’elle. En attendant qu’elle reprenne ses esprits, il s’occupa de l’enfant. Une fois réveillé, lorsqu’elle a su ce qu’elle avait fait, elle mit fin à ces jours. L’enfant fut amené dans un orphelinat militaire. Pour ne pas oublier son histoire tragique, l’elfe écrivit un livre qui fut conservé.
_Comment en sais-tu autant sur la vie de cette femme ? Tu la connaissais personnellement.
_Cet elfe est venu à ma rencontre lorsque je suis sorti de l’école militaire, j’avais à peu près 17ans, et il m’a raconté que cette femme était ma mère, il m’a donné ce livre puis je ne l’ai plus jamais revu.
_Je suis désolé, pourquoi tu n’as pas été atteint de cette maladie lorsque Maman s’est transformée en monstre ?
_J’ai su garder, je pense, une certaine raison. Je voulais surtout te protéger après l’avoir…
Tu as réalisé sur le moment que tu n’avais plus rien, alors tu as pensé seulement à ta vengeance. Ce n’est pas de ta faute. Au fait, pourrais-tu me montrer tes ailes, s’il te plaît ? »
Lloyd obéit sans discuter, ces ailes avaient repris leurs couleurs habituelles.
« _Tant que tu porteras ce collier, la colère angélique n’apparaîtra plus.
_Dis papa, est-ce que je peux rester ici quelques temps ? Je n’ai nulle part où aller et je ne sais pas comment les autres si je vais les voir. A vrai dire, je me sens seul depuis que Colette n’est plus là.
_Tu peux rester ici aussi longtemps que tu le souhaites, tu es mon fils après tout.
_Merci beaucoup. »

 

Durant trois mois, Lloyd resta sur Welgaïa, coupé du monde. Il avait repris sérieusement les études ces cinq dernières années, Colette l’avait encouragé à étudier l’astrologie, elle savait que c’était une des passions de Lloyd. Il connaissait maintenant toutes les différentes cartes des étoiles, l’astrologie étant une matière assez complexe, il avait du aussi étudier les mathématiques… Pendant ces trois mois, Lloyd avait continué à étudier, mais il avait aussi continué l’entraînement avec Kratos comme autrefois. Grâce à son père, Lloyd réussissait à oublier pour quelques instants ce qui le tourmentait.

 

 

 

Après la mort du Roi, il fut décidé que l’élu monterait sur le trône, Zélos allait donc être bientôt couronné. Lloyd savait qu’il se devait d’y assister, mais comment ces amis allaient-ils réagir ? Cette question le hantait depuis son réveil, il n’avait donné aucun signe de vie, même pas à son meilleur ami Génis. Ces rêves étaient parsemés de sang et de hurlements, le visage de Colette lui revenait régulièrement, disant qu’elle était désolée. Il ne savait plus trop ou il en était, Kratos était là et le rassurait mais cela ne suffisait pas.
Le jour du couronnement arriva. Tout le monde était convié, tous ces amis, mais aussi tout le gratin de symphonia. Lorsque Lloyd entra dans la salle avec Kratos, ce fut l’étonnement général, tous ces amis allèrent à sa rencontre, ils n’avaient plus eu de nouvelles depuis le drame. Kratos portait sa tenue du Cruxis, Lloyd portait une tenue similaire mais restait dans ses couleurs habituelles (rouge et blanc). Zélos paradait dans une tenue luxueuse mais qui semblait fort inconfortable, à ces côtés, Sheena portait une robe mauve avec un nœud rose, elle n’aimait pas du tout ce genre de tenue mais Zélos avait tellement insisté qu’elle décide de faire un effort. Tous les autres étaient habillés élégamment. Le bal débuta, Lloyd était assis entre Shell et Génies.

« _Tu n’as pas à avoir peur ! Nous sommes tes amis, ce qui s’est passé est de l’histoire ancienne. Lui dit Shell avec douceur.
_Je le sais, mais… Lloyd fixait irrémédiablement son assiette, il ne savait plus trop quoi faire et se sentait perdu.
Zélote prit la parole en bout de table.
_Je vous demande à tous d’observer une minute de silence pour l’élue de Sylvain, Colette Brunel et pour le Roi et sa fille. »
Tout le monde respecta cette minute de silence, des larmes commençaient à perler sur le visage de Lloyd, il se disait que c’était de sa faute qu’ils avaient perdu la vie y compris pour Colette, que s’il ne l’avait pas laisser seule dans son état, elle n’aurait pas eu à se battre. D’un seul trait, il se leva pour aller prendre l’air sur le balcon, tout le monde était stupéfait de la réaction de Lloyd, Shell le suivit de près.
« _Que t’arrive-t-il Lloyd ?
_Je n’arrive pas à supporter que l’on parle de Colette au passé et je n’arrive pas à croire ce que j’ai fait…
_Tu étais malade, tu ne pouvais même plus te contrôler !! Il faut vivre avec maintenant et avancer de l’avant.
_Je n’ai plus l’envie de vivre, je n’ai plus ma place.
_Ne dis pas ça !! Nous sommes là pour te soutenir, tu le sais très bien.
_Oui, mais…Enfin, je n’ai plus ma place parmi vous et je ne veux pas gâcher ce moment de bonheur. Lloyd avait déployé ces ailes.
_Et tu vas aller où ?
_Je ne sais pas, je vais aller chercher Noïshe et ensuite j’aviserai. Je suis désolé, au revoir Sheena. Sur ces dernières paroles, Lloyd s’envola dans le ciel étoilé.
_Au revoir Lloyd, reviens-nous vite s’il te plaît. »

Kratos rejoignait Sheena sur le balcon, elle scrutait le ciel étoilé.
« _Il est parti, n’est-ce pas ! Je pense que ça lui fera du bien, après tout ce qui s’est passé. Ainsi, il pourra faire le deuil de Colette. Tu sais, Sheena, il a vraiment mûrit, je sais qu’il prendra les bonnes décisions.
_Il nous reviendra bientôt, j’espère.
Plus tard, Lloyd continuait de voler dans le ciel, il atterrit aux côtés de Noïshe sur le mont Fooji.
« On va partir en ballade Noïshe, j’espère que ça te plaît car on ne reviendra pas avant un moment ! »
Pour affirmer, Noïshe émis un couinement. Lloyd et Noïshe partirent immédiatement.

 

 

 

Trois jours plus tard, à Meltokio, Zélos commençait à prendre son rôle de souverain, ce qui n’était pas du tout évident. On lui proposait beaucoup de pots de vin pour s’accorder ces bonnes grâces, cette attitude l’agaçait au plus haut point. Il avait chassé du palais tous les traîtres et autres personnes qui auraient pu en vouloir à sa vie. Sheena resta au palais durant ces trois jours, elle mettait de l’ordre dans le réseau d’espionnage de Mizuho, et puis elle donnait un coup de main à Zélos. Ils se voyaient souvent en ce moment, elle avait l’impression de se sentir moins seule.
Elle était seule dans sa chambre à réfléchir, elle se demandait pourquoi elle restait alors qu’elle ne le supportait pas avec son air enjôleur, blagueur, séducteur, cette question la taraudait de plus en plus depuis peu. Zélos avait toujours su l’enrager, la faire rougir, la gêner même. Sheena était devenue le nouveau chef de Mizuho, elle n’avait pas le droit d’abandonner son village pour l’amour à part pour un membre de son propre clan. Quelqu’un cogna à sa porte, elle sortit alors de sa torpeur, elle autorisa cette personne à entrer. Un bouquet de lys blanc apparut dans l’encadrement de la porte, derrière on pouvait apercevoir quelques mèches rousses qui dépassaient.
" _Je t’ai reconnu Zélos, lui dit Sheena avec un tendre sourire.
_Je …je suis venu te remercier de ton aide, je sais que tu aimes les fleurs et celles-ci sont mes préférées, alors… Il rougit en lui tendant le bouquet. Un silence se posa entre les deux individus, ils pouvaient quasiment sentir leurs cœurs respectivement battre la chamade. Sheena se sentait mal à l’aise, elle se posait des questions ? Pourquoi lui ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi elle ?
_Merci Zélos, … je les adore, elles sentent très bon.
_Sheena, je…
_Non, je suis désolée ; les larmes commençaient à perler sur ces joues, son sourire s’effaçait peu à peu ; je n’ai pas le droit… ça ne peut pas être vrai, je ne suis pas autorisée…à aimer.
Zélos la serra dans ces bras, elle lui murmurait dans l'oreille " Pourquoi?". 
_J'aimerais que tu restes près de moi, Sheena, je t'aime depuis le premier jour. On m'a donné ce rôle de pitre pour que l'on ne me prenne pas au sérieux, mais j'ai toujours été sincère avec toi.
_Je ne ferai que souffrir en ne te voyant pas, nous seront séparés un jour où l'autre, ou quelqu'un le découvrira. Je serai banni du village pour l'avoir déshonoré. Je ne veux pas que l'on soit séparé, on m'obligera à te quitter et j'en aurai le cœur brisé.
_On le cachera, je te protégerai toute ma vie. Je ferai en sorte que l'on ne soit pas découvert."
Zélos l'embrassa tendrement alors que d'autres larmes mais cette fois-ci de joie coulaient sur le visage rougi de la jeune ninja. C'était la première fois pour Sheena qu'elle se laissait aller à tant de tendresse et d'amour, elle qui se l'était toujours interdit. Elle était pour la première fois heureuse de vivre.

<< précédent                                                               suivant>>