1

Rappelez-vous de ce beau monde régénéré que formaient ensemble les terres de Sylvarant et Tesséha'lla. Ses plaines verdoyantes, ses rivières pures couleur d'azure, ce vent frais aux odeurs de printemps, ses étés fous dans la ville balnéaire Altamira, ou au contraire ses hivers glacials que l'on passait à Flanoir. L'époque de paix où l'on pouvait se balader, Hommes, Elfes et Demi Elfes ensembles, sans la moindre discrimination, sans la moindre guerre de sang, et surtout, sans fermes humaines ! Cette époque existait il y a maintenant 800 ans. 800 ans de paix et de Mana sans la moindre pénurie. Seulement, même le meilleur des mondes semble condamné à disparaître, à faire resurgir son enfer enfouit quand le temps est venu. 200 ans que ça dur ! La légende des élus, ceux d'il y a 1000 ans, est encore vivante que par deux noms : Lloyd, porteur de l'épée Eternelle, et Colette, la jeune élue généreuse. Sur 9 noms, 2 sont encore gravés dans les mémoires, 2 sont encore en vie, et les 5 autres sombrent peu à peu dans l'oubli. Ils le seraient depuis longtemps si les deux mages n'étaient plus de ce monde. En effet, Raine et son petit frère Génis sont désormais âgés de plus d’un millénaire. Ce sont eux qui ont réussi à faire accepter les Demi Elfes dans la société, eux qui font toujours vivre les noms de leurs amis défunts. Aujourd'hui, eux aussi qui risquent de voir leur vie s'éteindre dans un monde chaotique. Les élus, parlons-en ! Depuis Colette, de Sylvarant et Zélos, de Tesséha'lla, plus aucune personne n'est née avec ce titre, plus personne depuis 19 ans. En outre, voyant son monde dériver peu à peu dans les ténèbres, la Déesse Martel décida de séparer les deux monde de nouveau, et de réinstaurer ce titre à deux nouvelles personnes, afin de tenter de régénérer de nouveau le monde.

 

 
Cette fois, se sont deux jeunes filles aux pouvoirs reflétant l'espoir qui sont devenues les élues respectives de Sylvarant et Tesséha'lla. Ewina, la plus jeune, 18 ans, est une Ninja de Mizuho, le peuple étant venu s'installer à Sylvarant. Donc, élue de cette partie du monde, elle est plutôt grande pour son âge, avec des yeux violets expressifs, de longs cheveux noirs comme nuit et lisses, attachés en une longue queue de cheval sur le côté. Descendante de la Ninja Sheena, elle est la fille du chef de Mizuho. Elle ne se bat pas avec des cartes magiques comme son ancêtre, mais avec un duo de Katanas et une tonne de techniques secrètes ! Celle de Tesséha'lla est une Elfe d'Heimdell, maîtrisant la magie au plus haut niveau. Agée de 19 ans, on se demande comment une fille si jeune peut-elle utiliser tant de magie avec une si grande pénurie de Mana. Son nom, c'est Ange, une elfe réputée pour sa beauté. Elle a de longs cheveux couleur du soleil et deux mèches bleues comme le saphir. Quand à ses yeux, ils sont d'un bleu azur. Elle est entourée de mystères, et on se demande même si elle est vraiment de ce monde ! Pourtant, elle est la fille de deux Elfes, les plus populaires d'Heimdell. Ils sont en effet les deux meilleurs dresseurs de chevaux Elfiques, et Ange possède son propre étalon, un magnifique cheval noir maîtrisant le pouvoir de la foudre, Sayuki.

 

Tout commença ce jour là. La jeune Elue de Tesséha'lla préparait Sayuki, son étalon, pour sa balade quotidienne. C'était même plus un tour de garde qu'une balade ! En effet, les Désians se faisant plus menaçants, les Elfes s'étaient organisés afin de se défendre en cas d'une attaque Désianne. Alors qu'elle commençait à marcher au pas, un cri retentit. C'était un cri de peur, effrayant, à vous glacer le sang. A sa suite, un rire rauque raisonna dans les profondeurs devenues sombres de la forêt d'Ymir. Ange accéléra le rythme et le cheval trottina en direction du bruit. Plusieurs Elfes étaient également alertés par ce qui venait de se produire. Trois d'entres eux prirent leur chevaux et allèrent rejoindre la jeune Elfe. Ksamyël, un jeune guerrier du feu un peu plus âgé que l'élue lui demanda :
" Qu'est ce que c'était d'après toi ?
- Je ne sais pas... On aurait dit..."
Ange ne put terminer sa phrase qu'un autre cri, différent, appela au secours. Cette fois, les trois guerriers et la magicienne lancèrent leurs chevaux au galop. Ces animaux Elfiques étaient étonnements rapides et ne faisaient aucun bruit avec leurs sabots malgré l'allure. Ils glissaient sur le vent comme on pourrait dire. Aussi obéissants qu'un sujet pour son roi, ils étaient attentifs aux demandes de leur cavalier, et le simple fait de tirer d'un ou deux centimètres sur les rênes les faisaient ralentir. Caché dans un buisson ténébreux, Ange est ses amis purent voir l'horrible spectacle qui se déroulait devant leur yeux. Deux Désians, apparemment de haut grade, assez grands et musclés, vêtus de côtes de mailles et d'armure en argent, étaient en train de battre un enfant sous les yeux de sa mère, en larme. Les cris déchirants et suppliants venaient de la jeune femme, l'enfant étant sauvagement bâillonné.
Ange chuchota :
" D'où viennent ces gens d'après vous ?
- Sûrement d'un petit village voisin ! Répondit un Elfe aux pouvoirs aquatiques : Kalhel.
- On ferait mieux de réagir avant qu'il ne soit trop tard, fît remarquer le dernier Elfe, Lemyr, qui maîtrisait les pouvoirs de la terre, en voyant l'état du jeune enfant.
- Oui ! Allons-y ! Ordonna Ange."

 

Quand ils voulurent passer à l'action, un cri de guerre raisonna parmi les arbres. Les deux malfrats stoppèrent leurs activités machiavéliques et sortirent leurs armes : des sortes de fusils élémentaires modernes. Pendant quelques minutes, tous restèrent immobiles. Le cri retentit de nouveau, et cette fois il était très proche.
"Ewina !" Murmura la jeune Elfe.
Deux secondes plus tard, deux traits argentés traversèrent le Désian qui tenait l'enfant. Personne n'avait vu ce qui c'était passé.
" Firestorm !"
Des flammes surgirent tout d'un coup suite aux traits argentés, et le soldat fût brûlé vif en quelques minutes. A sa place ne restait qu'un petit tas de cendres. Une fois la fumée dissipée, une silhouette fît son apparition. Il s'agissait bien de la prétendante de Mizuho, ses deux Katanas en mains.
" Cela vous apprendra à martyriser plus faible que vous ! "
Mais au lieu d'avoir un regard apeuré, le Désian esquissa un sourire du coin des lèvres. Une sorte d'explosion se fît entendre et Ewina tomba à terre. Du sang s'écoulait de son épaule droite. En explication à cela : quatre autres soldats, vêtus d'armure en bronze cette fois, apparurent juste derrière, dont un qui venait tout juste d'utiliser son arme. La jeune femme et son fils furent violement séparés alors qu’elle le serrait fortement contre elle. Celle-ci hurla en voyant qu'un Désian s'apprêtait à tuer son enfant d'un coup d'épée.

 

 
Le coup allant partir, un petit éclair apparut au milieu de la scène.
" Qu'est ce que... ?
- INDIGNATION !"
Avant de se faire foudroyer par l'éclair aveuglant, le Désian pu voir une jeune fille sur un étalon noir... Ange venait d'utiliser un des sorts les plus puissants de foudre.


 

c1

 

 " Libérez ces gens ou vous en verrez de plus belle !
- T'es qui toi ? Tu veux faire la fière ? Attend un peu ma jolie !"
Un des trois nouveaux arrivants avança vers la jeune fille. Un torrent de flammes surgit alors juste devant lui, lui brûlant le visage. Il se retourna pour y échapper, et se trouva face à face avec Ksamyël.
" Vous me dégoûtez tous !"
Sur ces bonnes paroles, le jeune Elfe poussa le soldat dans le feu, et il devint lui aussi cendre, non sans cris de douleurs.
" Ange ! Ksamyël ! L'autre s'enfuit avec la femme ! Hurla Kalhel.
- Merde ! Vite !
- Hop hop hop ! Vous n'irez pas plus loin !"

 

Les deux soldats restants vinrent leur barrer le passage. Une lutte effrénée de magie commença. Les deux nouveaux arrivants étaient des mages, et par rapport aux autres, ce n'était plus de la rigolade. Ange s'inquiétait car elle savait bien ce qui allait arriver à cette femme, et elle pensait aussi à Ewina qui était blessée, et qui gisait quelque part dans le champ de bataille, mais elle ne savait où... Justement, la jeune Ninja avait déjà reprit tous ses esprits, et, voyant que l'on ne faisait pas attention à elle, mit le jeune garçon en sécurité puis se dirigea difficilement vers l'un des chevaux que les Désians avaient volés. Elle en enfourcha un et se mit à la poursuite du Désian qui avait la femme avec lui. En s'enfonçant dans la forêt, elle entendait de plus en plus distinctement des cris. Elle les retrouva enfin et vit avec horreur que le soldat s'apprêtait à la violer. N'écoutant que son courage, et malgré sa faiblesse, elle dégaina ses sabres et lança sa monture sur l'agresseur. Pendant ce temps, Ange et ses trois amis venaient de finir les deux mages, non sans problèmes. Lemyr semblait s'être cassé le bras, Kalhel saignait abondement de la jambe et Ksamyël avait perdu connaissance. Ange leur administra rapidement quelques soins et leur dit de l'attendre ici. Elle voulait avant tout retrouver Ewina ainsi que le soldat, mais elle savait que ses amis ne tiendraient pas longtemps. Ils ne pouvaient pas non plus l'accompagner à cause de leurs blessures. Seule Ange, et ce, grâce à ses pouvoirs, était en pleine forme et en mesure de se battre.

 

Elle lança Sayuki au galop et mit très peu de temps à retrouver son amie, dans une situation critique. Elle venait de se faire désarçonner et sa tête avait violement cogné un arbre. Afin de gagner du temps, Ange attira le soldat vers elle.
" Eh ! Gros moche ! Par ici !
- Tiens, la gamine de tout à l'heure ! T'es encore en vie ? Où sont tes compagnons ?
- Ils sont restés en arrière ! Mais sache que tu ne peux plus compter sur les tiens !
- Alors ils ont eux aussi échoué... Murmura pour lui le Désian. Bien bien ! Reprit-il à l'attention de son ennemie. Je suppose que je vais devoir me débrouiller seul. Un duel avec la plus forte des deux élues...
- Alors tu sais très bien qui je suis hein ?
- Bien évidement ! Les autres ne sont que des ignorants ! Enfin, passons ce détail ! J'ai hâte de m'amuser avec toi !
- Je doute que tu en es le temps !"

 

Ange savait que le soldat discutait afin de gagner du temps. Lui savait très bien que ses compagnons étaient morts, et que ceux de la jeune élue étaient dans un état critique. Elle savait aussi que son ennemi était fort. Il n'y avait qu'une solution... Elle lança Sayuki de façon à ce qu'il lui fasse éviter les coups de son agresseur. Pendant se temps, elle récitait des paroles... Des paroles d'une langue très ancienne.
" Qu'est ce que tu fabriques, bas-toi !"
Ange ne répondit pas, et le Désian vit avec horreur qu'elle préparait une invocation. Le cercle lumineux venait d'apparaître sur la zone de combat.
" Désolée, mes amis sont en danger, j'ai pas de temps à perdre ! PROCNEE !"
Du cercle sortit un magnifique oiseau à quatre ailes, de couleurs violet et jaune, avec certaines plumes bleues.
" Que puis-je faire pour t'aider maîtresse ? Demanda Procnée.
- Réduit moi ce soldat à Néant !"
Aussitôt dit, aussitôt fait, l'invocation du vent déchaîna sa colère sur le Désian qui disparu dans un hurlement de douleur parmi une tornade composée d'épées tranchantes comme des rasoirs.

 

Suite à cette invocation, le terrain était jongé de sang et il ne fallait mieux pas rester là, l'odeur allant attirer les monstres.
La femme, choquée, mais soulagée, s’avança vers l’Elue, l’oiseau majestueux volant à quelque mètre au dessus d’elle.
" Oh merci beaucoup ! Merci de nous avoir sauvé moi et mon fils !
- C'était tout à fait normal madame, mais excusez-moi, le temps presse ! Procnée ? Peux-tu nous conduire à Heimdell rapidement ?
- Tes désirs sont des ordres !"
Ange alla chercher ses compagnons et l'enfant. Ils grimpèrent tout sur le gigantesque oiseau qui s'envola en direction de la ville Elfique.

 

 

 Coin Blabla :

Ange : ‘Tin, qu’est ce que j’écris mal ! (Dit-elle en relisant sa fic un an après XD)

Lecteur : Ouai, et en plus, t’es sadique !

Ange : En rajoute pas toi…

<< précédent                                                               suivant>>